Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

L'Union européenne débloque 138 millions d'euros d'aides humanitaire et au développement en faveur de la région africaine du lac Tchad

Bruxelles, le 3 septembre 2018

Le nouveau financement de l'UE aidera les populations vulnérables au Nigeria, au Niger, au Tchad et au Cameroun

La crise humanitaire dans le bassin du lac Tchad, en Afrique, qui touche des régions du Nigeria, du Niger, du Tchad et du Cameroun, continue de s'aggraver en raison de la persistance de la violence, de l'insécurité et de la dégradation de l'environnement. Pour aider les populations les plus vulnérables, la Commission a annoncé aujourd'hui une enveloppe supplémentaire de 138 millions d'euros combinant aide humanitaire et aide au développement. Ce financement fait partie d'un programme d'aides global de l'Union européenne pour la région, doté au total de 232 millions d'euros.

Le commissaire pour l'aide humanitaire et la gestion des crises, Christos Stylianides, s'est exprimé en ces termes aujourd'hui lors de la conférence de haut niveau sur la région du lac Tchad qui s'est tenue à Berlin:

«Les effets désastreux des conflits armés et de la violence dans le bassin du lac Tchad ont durement frappé une région déjà touchée par la pauvreté et les conséquences extrêmes du changement climatique. L'UE est résolue à continuer d'aider les plus vulnérables. Aujourd'hui, nous intensifions notre aide humanitaire et au développement. L'essentiel, c'est que toutes les parties engagées dans le conflit qui affecte cette zone garantissent un accès total à l'ensemble de la région, de sorte que notre aide puisse atteindre ceux qui en ont besoin.»

«La situation humanitaire reste préoccupante et nous devons donc également préparer la région à la transition du conflit vers la paix - et de la fragilité vers la résilience. Notre nouvelle enveloppe d'aides servira à investir dans les services sociaux, ainsi qu'à lutter contre la pauvreté, la dégradation de l'environnement et les effets du changement climatique. Nous renforcerons également certains de nos programmes existants dans le nord-est du Nigeria en redoublant d'efforts en matière d'éducation des filles et de réintégration, ainsi que de services de soins de santé et de nutrition», a déclaré Neven Mimica, commissaire pour la coopération internationale et le développement.

Le train de mesures présenté ce jour s'inscrit dans le cadre de la stratégie de l'UE visant à mieux lier aide humanitaire et aide au développement, le Nigeria et le Tchad étant deux pays pilotes dans cet effort. Entre 2014 et 2017, l'UE a fourni près de 700 millions d'euros d'aide humanitaire et d'aide au développement à la région.

Contexte

Ventilation du nouveau train de mesures d'aide:

L'aide humanitaire annoncée ce jour sera destinée à quatre pays de la région: le Nigeria (47 millions d'euros), le Niger (15 millions d'euros), le Tchad (11,8 millions d'euros) et le Cameroun (15,1 millions d'euros). Sur ce montant, 58,75 millions d'euros ont été annoncés en juillet 2018 dans le cadre de l'aide humanitaire fournie par l'UE aux pays du Sahel. L'aide humanitaire couvrira les besoins alimentaires et nutritionnels considérables et soutiendra les activités de protection, l'accès à des soins de santé de base et l'accès à un toit. L'UE soutiendra également les moyens de subsistance, pour aider les personnes à reconstruire leur vie.

L'aide au développement communiquée aujourd'hui sera destinée à quatre pays de la région, à savoir le Nigeria (74,5 millions d'euros), le Niger (32,2 millions d'euros), le Tchad (33,2 millions d'euros) et le Cameroun (2,7 millions d'euros), pour un montant cumulé de 143 millions d'euros, dont 34,7 millions d'euros annoncés plus tôt dans l'année. La situation humanitaire dans le bassin du lac Tchad est extrêmement fragile. Plus de 2,4 millions de personnes ont été déplacées de force (dont 1,2 million d'enfants), et la violence et l'insécurité ont également eu un impact négatif sur la vie et les moyens de subsistance de plus de 17 millions de personnes. Environ 3,6 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence et 440 000 enfants souffrant de malnutrition grave ont besoin d'une aide vitale. La crise humanitaire qui en découle est parmi les plus graves du monde.

L'aide au développement de l'UE à la région comprend la création de conditions de sécurité appropriées pour le retour et la réintégration durable des personnes déplacées à l'intérieur du pays et des réfugiés; un soutien au redéploiement de l'État pour la fourniture de services de base (soins de santé, sécurité alimentaire et éducation); un soutien à la reprise économique et à la création d'emplois, notamment pour les jeunes.

 

Pour en savoir plus

Nigeria

Niger

Tchad

Cameroun

IP/18/5341

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar