Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Les jeunes exposent leurs idées sur l'avenir de l'Europe

Bruxelles, le 31 janvier 2018

Le commissaire Tibor Navracsics reçoit des jeunes afin d'examiner leurs points de vue sur l'avenir de l'Europe et de réfléchir à la manière de mieux prendre en compte leurs priorités.

Cent jeunes venus de toute l'Europe présentent aujourd'hui leurs idées concrètes sur la manière d'assurer un avenir radieux à l'Europe, à l'issue de discussions dans le cadre de l'initiative «Nouveau récit sur l'Europe». Ces recommandations viennent s'ajouter aux résultats d'un nouveau sondage Eurobaromètre, qui montre que la participation des jeunes à des activités bénévoles, des organisations et des élections a augmenté ces dernières années.

La cérémonie de clôture de l'initiative «Nouveau récit sur l'Europe», qui a lieu à Bruxelles ce jour, rassemble les résultats des discussions organisées entre jeunes ces deux dernières années. Quelque 62 000 jeunes au total ont participé à ce projet, par l'intermédiaire d'une série de débats organisés dans l'Europe entière. Il en est ressorti douze idées concrètes pour l'avenir de l'Europe.

M. Tibor Navracsics, commissaire chargé de l'éducation, de la culture, de la jeunesse et du sport, a déclaré: «Le fait de voir des jeunes si engagés et d'entendre leurs idées rafraîchissantes me remplit d'optimisme quant à l'avenir de l'Europe. J'examinerai avec la plus extrême attention les recommandations émanant du “Nouveau récit sur l'Europe”. Ce n'est toutefois pas la fin du processus et il faut que les jeunes soient au cœur du débat sur l'avenir de l'Europe; je souhaite par conséquent que ces réflexions se poursuivent.»

Les idées présentées aujourd'hui ont été testées dans un récent sondage Eurobaromètre, afin de vérifier leur écho sur un plus grand nombre de jeunes. Le sondage, dans le cadre duquel quelque 11 000 citoyens âgés de 15 à 30 ans en septembre 2017 ont été consultés, montre que ceux-ci conviennent pour la plupart de la nécessité:

  • de promouvoir l'esprit critique et la capacité de rechercher l'information pour lutter contre le phénomène des fausses informations (les «fakes») et l'extrémisme (49 %);
  • de faciliter l'accès aux informations sur l'installation et le travail à l'étranger (49 %);
  • de promouvoir les changements de comportement au moyen d'initiatives respectueuses de l'environnement, telles que le transport durable ou les systèmes de recyclage en Europe (40 %).

Parmi les principaux enseignements de ce sondage Eurobaromètre, on retiendra encore que:

  • plus de la moitié des jeunes Européens considèrent que l'UE devrait placer l'éducation et les compétences au rang de ses priorités absolues. La protection de l'environnement et la lutte contre le changement climatique arrivent en deuxième position, suivies par l'emploi, la gestion des flux migratoires et l'intégration des réfugiés;
  • les jeunes sont plus actifs que lors du précédent sondage, datant de décembre 2014. 31 % des jeunes interrogés ont ainsi déclaré avoir participer à des activités bénévoles organisées au cours des 12 derniers mois;
  • plus de la moitié font partie d'organisations, telles que des clubs de sport, des clubs de jeunes ou des ONG locales;
  • surtout, 64 % des jeunes interrogés déclarent avoir voté lors d'une élection politique au cours des trois dernières années.  

Contexte

Alors que le débat sur l'avenir de l'Europe bat son plein, l'éducation et la jeunesse figurent en tête des priorités de l'ordre du jour politique de l'UE. Les chefs d'État ou de gouvernement ont débattu de l'avenir de l'éducation, de la culture et de la jeunesse lors du sommet social de Göteborg, le 17 novembre 2017. Cette discussion a débouché sur les conclusions du Conseil européen du 14 décembre 2017 invitant les États membres, le Conseil et la Commission à faire avancer le programme examiné à Göteborg. Les recommandations énoncées ce jour alimenteront les travaux futurs de la Commission sur les politiques relatives à l'éducation, à la culture et à la jeunesse.

Le «Nouveau récit sur l'Europe» s'est étalé sur plus de cinq années, ayant commencé comme un projet pilote avant de se poursuivre sous la forme d'une action préparatoire, les deux bénéficiant de l'appui du Parlement européen. Entre 2013 et 2014, le projet pilote a permis aux communautés artistiques, culturelles, scientifiques et intellectuelles de s'exprimer, afin d'aider à rallier le grand public au projet d'intégration européenne par l'intermédiaire des arts et des sciences. À partir de 2015, il s'est employé en particulier à associer au débat les jeunes de tous horizons. Afin de continuer à soutenir les discussions à travers l'Europe et en guise de résultat concret du projet, la Commission européenne captera toutes les idées, tous les documents écrits et tout le matériel audiovisuel produits par les jeunes et les placera dans une boîte à outils en ligne. Celle-ci sera disponible dans les 24 langues officielles de l'UE et assortie d'orientations sur la manière d'animer les débats.

L'UE dispose d'un certain nombre d'outils destinés à encourager les jeunes à participer à la société et à la vie démocratique: le programme Erasmus+ et le Corps européen de solidarité sont deux exemples parmi d'autres d'instruments puissants permettant de réunir des jeunes et de les encourager à prendre la parole, à promouvoir la compréhension mutuelle et à partager les valeurs communes européennes. La stratégie de l'UE en faveur de la jeunesse met aussi fortement l'accent sur la participation, avec son processus de dialogue structuré qui incite les jeunes de toute l'Europe à participé à des échanges et à répondre à des consultations. La Commission européenne exposera au printemps 2018 ses propositions de nouvelle stratégie de l'UE en faveur de la jeunesse, dans le but de toucher un plus grand nombre de jeunes, venus d'horizons plus divers.

Pour en savoir plus: 

Sondage Eurobaromètre:

Déclaration «YOUrope for Youth»

 

IP/18/506

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar