Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Sommet UE-Japon: une étape historique dans le commerce et la coopération

Bruxelles, le 17 juillet 2018

Le 25 e sommet UE-Japon s'est tenu le 17 juillet à Tokyo. À l'issue du sommet, les dirigeants ont signé deux accords historiques, l'accord de partenariat stratégique et l'accord de partenariat économique, qui renforceront sensiblement les relations bilatérales.

Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, et Donald Tusk, président du Conseil européen, ont représenté l'Union européenne lors de ce sommet. Le Japon était représenté par son Premier ministre, M. Shinzo Abe. M. Jyrki Katainen, vice-président de la Commission européenne chargé de l'emploi, de la croissance, de l'investissement et de la compétitivité, y a également participé. Les dirigeants de l'UE ont transmis leurs condoléances au peuple japonais après les inondations et glissements de terrain survenus dans l'ouest du Japon et ont proposé au Premier ministre japonais d'aider son pays par tous les moyens à leur disposition.

«Notre partenariat durable connaît aujourd'hui un moment historique», a déclaré Jean-Claude Juncker. «La signature, ce jour, de l'accord de partenariat économique UE-Japon constitue une étape décisive pour le commerce mondial et je me réjouis également de la signature du premier accord de partenariat stratégique à ce jour, qui fait passer notre coopération au niveau supérieur. Les retombées de l'accord de partenariat économique dépassent largement nos frontières. Ensemble, nous prenons position sur l'avenir des échanges libres et équitables. Nous faisons la preuve que nous sommes plus forts et plus prospères lorsque nous travaillons main dans la main, en donnant l'exemple et en montrant que le commerce ne se résume pas à des droits de douane et à des obstacles. Le commerce est affaire de valeurs, de principes et de la recherche de solutions «gagnant-gagnant» pour tous. En ce qui nous concerne, nous pensons que le protectionnisme n'offre aucune protection et qu'il ne saurait être question d'unité là où règne l'unilatéralisme.»

L'intervention complète prononcée par le président Juncker lors de la conférence de presse qui a suivi le sommet peut être consultée en ligne. L'Union européenne et le Japon ont publié une déclaration conjointe à l'issue du sommet.

 

Pour un commerce ouvert, équitable et «gagnant-gagnant»

L'accord de partenariat économique entre l'UE et le Japon est le plus important jamais négocié par l'Union européenne. Il crée une zone de libre-échange regroupant plus de 600 millions de personnes et près d'un tiers du PNB mondial. Il supprimera la plus grande partie du milliard d'euros de droits de douanes dont s'acquittent annuellement les entreprises de l'UE qui exportent vers le Japon et a déjà conduit à l'élimination d'un certain nombre d'obstacles réglementaires de longue date, sur les voitures notamment. Il ouvrira également le marché japonais de 127 millions de consommateurs aux principales exportations agricoles de l'UE et augmentera les possibilités d'exportation de l'UE dans de nombreux autres secteurs. L'accord suit les normes les plus rigoureuses qui soient en matière de droit du travail, d'environnement et de protection des consommateurs et contient un chapitre spécifique sur le développement durable. Il s'agit du premier accord commercial négocié par l'Union européenne qui inclue un engagement spécifique à l'égard de l'accord de Paris sur le climat.

La commissaire chargée du commerce, Cecilia Malmström, a déclaré à ce sujet: «Nous envoyons au monde un signal fort, à savoir que deux de ses plus grosses économies continuent de croire au libre-échange et s'opposent à la fois à l'unilatéralisme et au protectionnisme. Les retombées économiques de cet accord sautent aux yeux. En supprimant des milliards d'euros de droits de douane, en simplifiant les procédures douanières et en s'attaquant aux obstacles transfrontaliers au commerce, il permettra aux entreprises des deux bords d'augmenter leurs exportations et d'étendre leurs activités.»

En ce qui concerne la protection des données, l'UE et le Japon ont conclu, le 17 juillet, les négociations sur l'adéquation, venant compléter l'accord de partenariat économique. Les parties ont convenu de reconnaître comme «équivalents» leurs systèmes respectifs de protection des données, ce qui permettra aux données de circuler en toute sécurité entre l'UE et le Japon et donnera lieu à la création du plus grand espace au monde de flux de données en toute sécurité.

Vĕra Jourová, commissaire chargée de la justice, des consommateurs et de l'égalité des genres, a déclaré: «Le Japon et l'UE sont déjà des partenaires stratégiques. Les données sont le carburant de l'économie mondiale et le présent accord permettra aux données de circuler en toute sécurité entre nous, au profit de nos citoyens comme de nos économies. Dans le même temps, nous réaffirmons notre attachement à des valeurs communes concernant la protection des données à caractère personnel. C'est la raison pour laquelle je suis entièrement convaincue qu'en travaillant ensemble, nous pouvons définir les normes mondiales en matière de protection des données et faire preuve de leadership commun dans ce domaine important

Une version intégrale du communiqué de presse sur la signature de l'accord de partenariat économique et une fiche d'information sur l'accord sont également disponibles. La déclaration intégrale de la commissaire Jourová et de Haruhi Kumazawa, commissaire responsable de la Commission japonaise de protection des données à caractère personnel, sur la décision d'adéquation mutuelle est disponible en ligne, de même qu'un communiqué de presse spécifique et un mémo détaillé.

 

Un accord de partenariat stratégique adapté à des partenaires véritablement stratégiques

L'Union européenne et le Japon sont des partenaires qui partagent les mêmes valeurs et qui travaillent de concert, tant sur le plan bilatéral que dans des enceintes multilatérales, telles que les Nations unies et le G7. Le partenariat stratégique signé ce jour par le président Juncker, le président Tusk et le Premier ministre Abe, approfondira et renforcera les relations entre l'UE et le Japon en fournissant un cadre général et contraignant dans l'optique d'une coopération renforcée.

«Dans le monde actuel, aucun pays ne peut prétendre à lui seul relever les défis mondiaux auxquels nous faisons face», a déclaré la haute représentante/vice-présidente Federica Mogherini avant le sommet. «Le Japon est un pays avec lequel nous coopérons déjà de manière très étroite, sur de multiples dossiers, qu'il s'agisse de consolidation de la paix, de dénucléarisation, de lutte contre le terrorisme ou encore de multilatéralisme effectif. L'accord de partenariat stratégique sera non seulement pour nous l'occasion de renforcer encore cette coopération dans un large éventail de secteurs, mais aussi d'étendre notre coopération à de nouveaux domaines, allant de la science à la technologie et à l'innovation, en passant par l'environnement, l'énergie, le changement climatique et la sécurité.»

Une fiche d'information sur l'accord de partenariat stratégique est disponible en ligne, ainsi que des informations sur l'aide à sa mise en œuvre dans le cadre de l'instrument de partenariat.

Lors du sommet, les dirigeants ont abordé des questions régionales et de politique étrangère, y compris la situation dans la péninsule coréenne, le conflit dans l'est de l'Ukraine et l'annexion illégale de la Crimée et de Sébastopol, l'engagement à préserver le plan d'action global commun, l'accord sur le nucléaire iranien notamment. Comme le prévoit l'accord de partenariat stratégique, les dirigeants ont aussi discuté de leur engagement conjoint à renforcer la coopération sur les questions mondiales et confirmé la vision commune de l'UE et du Japon, tout en soutenant un ordre international fondé sur des règles, le multilatéralisme, la démocratie, la non-prolifération des armes de destruction massive, l'ouverture des marchés et un système commercial mondial dans lequel l'organisation mondiale du commerce occupe une place centrale.

Les dirigeants ont aussi passé en revue d'autres questions bilatérales, dont la possibilité de renforcer le partenariat UE-Japon en matière de sécurité et de consolider la coopération dans les domaines de la politique de développement, de l'éducation, de la culture et des sports.

 

Informations complémentaires

Site web du sommet UE-Japon

Relations UE-Japon (fiche d'information)

Déclaration commune à l'issue du 25e sommet UE-Japon

Intervention du président Jean-Claude Juncker lors de la conférence de presse ayant fait suite au 25e sommet UE-Japon

Fiche d'information sur l'accord de partenariat stratégique

Communiqué de presse: L'UE et le Japon signent un accord de partenariat économique

Fiche d'information sur l'accord de partenariat économique

Site web de l'accord de partenariat économique

Déclaration commune de Haruhi Kumazawa, commissaire responsable de la Commission japonaise de protection des données à caractère personnel, et Věra Jourová, commissaire européenne chargée de la justice, des consommateurs et de l'égalité des genres

Communiqué de presse: L'Union européenne et le Japon ont convenu de la création du plus grand espace au monde de flux de données en toute sécurité

Mémo: Questions et réponses sur la décision d'adéquation du Japon

Soutien à la mise en œuvre des accords de partenariat économique et stratégique dans le cadre de l'instrument de partenariat

Site web de la délégation de l'Union européenne auprès du Japon

IP/18/4504

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar