Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Sécurité aérienne: la Commission retire toutes les compagnies aériennes d'Indonésie de la liste des transporteurs aériens faisant l'objet d'une interdiction d'exploitation ou de restrictions d'exploitation dans l'UE.

Bruxelles, le 14 juin 2018

La Commission européenne a retiré aujourd'hui tous les transporteurs aériens indonésiens de la liste des compagnies aériennes interdites dans l'UE. En outre, un nouveau système, qui enverra des alertes aux contrôleurs du trafic aérien de l'ensemble des États membres, est en cours de déploiement pour empêcher les aéronefs dangereux d'entrer dans l'espace aérien européen.

Aujourd'hui, la Commission européenne a mis à jour la liste des compagnies aériennes interdites dans l'UE, autrement dit la liste des transporteurs aériens faisant l'objet d'une interdiction ou de restrictions d'exploitation dans l'Union européenne car ils ne respectent pas les normes internationales de sécurité. La constitution de la liste des compagnies aériennes interdites dans l'UE vise à procurer aux citoyens européens le plus haut niveau possible de sécurité aérienne, ce qui constitue une priorité absolue de la stratégie de l'aviation de la Commission.

À la faveur de cette nouvelle mise à jour, toutes les compagnies aériennes certifiées en Indonésie ont été retirées de la liste, compte tenu des nouveaux progrès en matière de sécurité aérienne qui ont été constatés dans ce pays.

Violeta Bulc, commissaire chargée des transports, a ajouté: «La liste des transporteurs aériens faisant l'objet d'une interdiction ou de restrictions d'exploitation dans l'Union est l'un des principaux instruments dont nous disposons pour garantir en permanence aux Européens le niveau de sécurité aérienne le plus élevé. Je me réjouis particulièrement qu'après des années de travail, nous puissions aujourd'hui retirer toutes les compagnies aériennes indonésiennes de cette liste. Cela montre que des efforts incessants et une coopération étroite donnent des résultats. Je me réjouis également que nous ayons maintenant un nouveau système d'alerte qui empêchera les avions dangereux d'entrer dans l'espace aérien européen.»

Tous les transporteurs indonésiens ont été inscrits sur la liste en 2007 en raison de problèmes de sécurité non résolus. Un petit nombre (7 au total) en a été retiré au cours des dernières années mais la majeure partie des transporteurs indonésiens sont restés inscrits sur cette liste jusqu'à ce jour.

La liste des compagnies aériennes interdites dans l'UE n'a pas uniquement pour objet de maintenir des niveaux de sécurité élevés dans l'UE, elle contribue également à aider les pays concernés à améliorer leurs niveaux de sécurité dans le but ultime de ne plus figurer sur la liste. Elle est, en outre, devenue un outil majeur de prévention, car elle incite les pays ayant des déficiences en matière de sécurité à y remédier avant d'être frappés d'une interdiction.

Par suite de la mise à jour effectuée aujourd'hui, 120 compagnies aériennes* au total font l'objet d'une interdiction d'exploitation dans l'Union européenne:

  • 114 compagnies aériennes certifiées dans 15 pays[1], en raison d'un manque de supervision de la sécurité par les autorités de l'aviation de ces pays;
  • Six* compagnies, en raison de préoccupations en matière de sécurité concernant les compagnies elles-mêmes: Avior Airlines* (Venezuela), Iran Aseman Airlines (Iran), Iraqi Airways (Iraq), Blue Wing Airlines (Suriname), Med-View Airlines (Nigeria) et Air Zimbabwe (Zimbabwe).

Six autres compagnies font l'objet de restrictions d'exploitation et ne peuvent effectuer de vols à destination de l'UE que si elles utilisent des types d'aéronefs particuliers: Afrijet et Nouvelle Air Affaires SN2AG (Gabon), Air Koryo (République populaire démocratique de Corée), Air Service Comores (Comores), Iran Air (Iran) et TAAG Angola Airlines (Angola).

En outre, dans le cadre des efforts de l'Union européenne pour rendre son espace aérien européen aussi sûr que possible, Eurocontrol déploie aujourd'hui un nouveau système qui interdira l'accès de l'espace aérien européen aux avions dangereux. Depuis novembre 2016, tout aéronef de pays tiers qui pénètre dans l'Union doit être couvert par une autorisation unique de sécurité valable dans toute l'Europe, dénommée «autorisation d'exploitant de pays tiers». Grâce au nouveau système, les contrôleurs du trafic aérien de l'ensemble des États membres seront alertés si un aéronef qui n'est pas couvert par une telle autorisation tente d'effectuer un vol à destination de l'UE. L'accès à l'espace aérien de l'État membre concerné lui sera alors refusé. Le nouveau système est le fruit d'une coopération étroite entre la Commission, Eurocontrol et l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), qui ont uni leurs efforts pour mettre en place les meilleurs instruments possibles en matière d'application des règles de sécurité aérienne.

Informations générales

La mise à jour de la liste effectuée aujourd'hui est fondée sur l'avis unanime des experts en matière de sécurité aérienne des États membres, qui se sont réunis du 29 au 31 mai au sein du Comité de la sécurité aérienne de l'UE. Ce comité est présidé par la Commission européenne, assistée de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA). La mise à jour a également reçu le soutien de la commission des transports du Parlement européen. Les évaluations portent sur le respect des normes internationales de sécurité, notamment les normes adoptées par l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).

La Commission cherche constamment des moyens d'améliorer la sécurité aérienne et le nouveau système d'alerte présenté aujourd'hui en est un exemple. Il enverra aux États membres de l'AESA une notification préalable concernant tout vol au départ ou à destination d'un des pays de l'UE, de la Suisse, de la Norvège ou de l'Islande qui ne serait pas couvert par une autorisation d'exploitant de pays tiers valable. La fonction Alerte prévient les autorités des pays participants, leur permettant de refuser l'accès avant que le vol en question ne soit effectué.

Pour en savoir plus

Liste des compagnies aériennes interdites dans l'UE 

Nouveau système d'alerte déployé par Eurocontrol

Importance du secteur de l'aviation pour l'économie européenne

Projets de coopération technique AESA

*Mis à jour le 18 Juin 2018 à 16:16

[1] Afghanistan, Angola (à l'exception d'une compagnie aérienne, qui est soumise à des conditions et à des restrictions d'exploitation), Djibouti, Érythrée, Gabon (à l'exception de deux compagnies aériennes, qui sont soumises à des conditions et à des restrictions d'exploitation), Guinée équatoriale, République kirghize, Liberia, Libye, Népal, République démocratique du Congo, Sao Tomé-et-Principe, Sierra Leone et Soudan.

IP/18/4131

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar