Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

L'UE reste en tête des échanges agroalimentaires mondiaux

Bruxelles, le 7 juin 2018

Avec des échanges agroalimentaires d'une valeur de 255 milliards d'euros en 2017, l'UE confirme pour une nouvelle année encore sa position de leader mondial en matière d'exportation et d'importation de produits agroalimentaires.

Les exportations de produits agroalimentaires de l'UE se sont chiffrées à 138 milliards d'euros en 2017, soit une augmentation annuelle de 5,1 %. La valeur de ses importations s'établissant à 117 milliards d'euros, l'UE affiche un excédent commercial net en produits agroalimentaires de 21 milliards d'euros, selon le rapport annuel 2017 sur le commerce agroalimentaire publié aujourd'hui.

La production totale du secteur agricole de l'UE est estimée à 427 milliards d'euros pour 2017. La filière de transformation des denrées alimentaires représente 7,5 % de l'emploi et 3,7 % de la valeur ajoutée totale dans l'UE. La part des exportations dans la chaîne de valeur de la production ne cesse de progresser et, de ce fait, les exportations sont un moteur pour l'emploi et la croissance dans le secteur agroalimentaire européen.

Phil Hogan, commissaire pour l'agriculture et le développement rural, a déclaré: «La réussite du commerce agricole est clairement liée aux réformes de la PAC qui permettent aux producteurs de l'UE d'être compétitifs sur les marchés internationaux. Elle s'explique aussi par le fait que les produits de l'UE sont réputés au niveau mondial comme étant sûrs, obtenus de manière durable, nutritifs et de haute qualité. Notre programme commercial ambitieux – avec les récents succès remportés dans les négociations avec le Canada, le Japon et le Mexique – contribue à ce que les agriculteurs et producteurs de denrées alimentaires de l'UE puissent exploiter pleinement les possibilités qu'offrent les marchés internationaux, tout en reconnaissant la nécessité de prévoir suffisamment de garde-fous pour les secteurs plus sensibles.»

Les exportations de l'UE à destination de nos cinq principaux partenaires actuels, à savoir les États-Unis, la Chine, la Suisse, la Russie et le Japon, ont augmenté. Récemment, la Commission a également réalisé des avancées dans plusieurs négociations commerciales bilatérales, ouvrant ainsi de nouveaux marchés pour les produits agroalimentaires de l'UE. L'accord économique et commercial global (AECG) avec le Canada a commencé à être appliqué à titre provisoire en septembre 2017. En décembre 2017, l'UE et le Japon ont conclu un accord de partenariat économique, dont la ratification est en cours, qui comporte un grand nombre d'avantages pour le secteur agroalimentaire européen. En avril 2018, un accord de principe avec le Mexique sur la modernisation de l'accord commercial actuel a également été conclu.

La Commission aide aussi les exportateurs de l'UE à repérer les débouchés d'exportation et à remporter des contrats commerciaux grâce aux activités de promotion et aux missions commerciales à haut niveau menées par le commissaire Hogan. En 2017 et en 2018, des producteurs de l'UE ont accompagné le commissaire Hogan dans ses voyages au Canada, en Arabie saoudite, en Iran et en Chine.

L'UE exporte un large éventail de produits issus de toutes les composantes de la chaîne de valeur, depuis les matières premières et autres produits de base, en passant par les produits agricoles transformés (fromages et vins, par exemple), jusqu'aux produits de l'industrie alimentaire hautement transformés, ce qui démontre la polyvalence du secteur. Les produits phares de l'UE en tête des exportations sont les vins et les boissons spiritueuses, les aliments pour nourrissons, les préparations alimentaires, le chocolat et la viande de porc.

Pour ce qui concerne les importations, l'UE a été en mesure de diversifier ses sources d'approvisionnement au cours de ces dernières années, la part des deux principaux pays d'origine (Brésil et États-Unis) ayant baissé en faveur d'autres fournisseurs. L'UE se procure essentiellement trois grands types de produits auprès de pays tiers: les produits qui ne sont pas (ou peu) produits au sein de l'UE elle-même en raison des conditions naturelles (fruits tropicaux, café, etc.), les produits utilisés principalement pour l'alimentation animale et les produits employés comme ingrédients dans les processus de transformation ultérieure.

Le rapport complet inclut également un aperçu des résultats commerciaux des principaux partenaires de l'UE (États-Unis, Chine, Brésil, Japon, Russie) et de leurs flux commerciaux avec l'UE, ainsi qu'un chapitre sur le commerce et la coopération avec les pays les moins avancés (PMA).

Pour en savoir plus

Rapport 2017 sur le commerce agroalimentaire

IP/18/4066

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar