Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Budget de l'Union: La Commission propose le programme de recherche et d'innovation le plus ambitieux à ce jour

Bruxelles, le 7 juin 2018

Dans le cadre du prochain budget à long terme de l'UE (2021-2027), la Commission propose une enveloppe de 100 milliards d'euros pour la recherche et l'innovation.

Le nouveau programme, intitulé «Horizon Europe», s'appuiera sur les réalisations et les succès du précédent programme de recherche et d'innovation, Horizon 2020, et permettra à l'UE de se maintenir aux avant-postes de la recherche et de l'innovation mondiales. Horizon Europe est le programme de recherche et d'innovation le plus ambitieux à ce jour.

M. Jyrki Katainen, vice-président de la Commission européenne en charge de l'emploi, de la croissance, de l'investissement et de la compétitivité, a déclaré à ce propos: «Investir dans la recherche et l'innovation, c'est investir dans l'avenir de l'Europe. Le financement de l'UE a permis à des équipes de différents pays et disciplines scientifiques de travailler ensemble et de faire des découvertes incroyables, faisant de l'Europe un leader mondial en matière de recherche et d'innovation. Avec Horizon Europe, nous voulons nous appuyer sur cette réussite et continuer d'améliorer la vie des citoyens et de la société dans son ensemble».

M. Carlos Moedas, commissaire pour la recherche, la science et l'innovation, a ajouté: «Horizon 2020 constitue l'un des exemples de grandes réussites européennes. Le nouveau programme Horizon Europe vise plus haut encore. C'est dans cette optique que nous voulons augmenter le financement du Conseil européen de la recherche afin de renforcer la primauté scientifique mondiale de l'UE, et aussi réassocier les citoyens en fixant de nouvelles missions ambitieuses pour la recherche européenne. Nous proposons également la mise en place d'un nouveau Conseil européen de l'innovation afin de moderniser le financement de l'innovation de rupture en Europe».

Tout en continuant de favoriser l'excellence scientifique à travers le Conseil européen de la recherche et les bourses et échanges Marie Skłodowska-Curie, Horizon Europe introduira les principales nouveautés suivantes:

  • Un Conseil européen de l'innovation (CEI) qui aidera l'UE à devenir un pionnier en matière d'innovation créatrice de marchés. La proposition de la Commission consiste à établir un guichet unique pour assurer la transition des technologies à haut potentiel et des innovations de rupture les plus prometteuses depuis les laboratoires vers le marché. Elle vise aussi à permettre aux start-ups et aux entreprises les plus innovantes de faire grandir leurs idées. Le nouveau Conseil européen de l'innovation contribuera à recenser et à financer les innovations présentant un fort potentiel de création de nouveaux marchés. Il fournira un soutien direct aux innovateurs au moyen de deux instruments de financement principaux, l'un pour les phases initiales et l'autre pour le développement et le déploiement sur le marché. Le Conseil européen de l'innovation complètera le travail effectué par l'Institut européen d'innovation et de technologie.

  • Un ensemble de nouvelles missions de recherche et d'innovation au niveau de l'UE, axées sur les problématiques sociétales et la compétitivité industrielle. Dans le cadre d'Horizon Europe, la Commission lancera un ensemble de nouvelles missions dotées d'objectifs ambitieux et clairs et d'une forte valeur ajoutée européenne. Ces missions porteront sur des enjeux de notre vie quotidienne, comme la lutte contre le cancer, les transports non polluants ou la déplastification des océans. Elles feront l'objet d'une co-conception avec les citoyens, les parties prenantes, le Parlement européen et les États membres.

  • Maximiser le potentiel d'innovation dans toute l'Union. Le soutien aux États membres de l'UE qui accusent un retard sera doublé afin de tirer le meilleur parti de leur potentiel national de recherche et d'innovation. De plus, de nouvelles synergies avec les Fonds structurels et de cohésion faciliteront la coordination et la combinaison de financements et aideront les régions à s'approprier l'innovation.

  • Plus d'ouverture. Le principe de «science ouverte» deviendra le mode opératoire d'Horizon Europe, exigera un accès ouvert aux publications et aux données, ce qui favorisera la commercialisation et accroîtra le potentiel d'innovation des résultats obtenus grâce aux financements de l'Union.

  • Une nouvelle génération de partenariats européens et une collaboration accrue avec d'autres programmes de l'UE. Horizon Europe rationalisera le nombre de partenariats que l'UE coprogramme ou cofinance avec des partenaires tels que l'industrie, la société civile et les fondations de financement, afin d'augmenter leur efficacité et leur impact dans le but d'atteindre les objectifs des priorités politiques européennes. Horizon Europe favorisera les liens effectifs et opérationnels avec d'autres programmes futurs de l'UE, comme la politique de cohésion, le Fonds européen de la défense, le programme pour l'Europe numérique et le mécanisme pour l'interconnexion en Europe, ainsi qu'avec le projet international ITER pour l'énergie de fusion.

Le Centre commun de recherche (JRC), le service de la Commission européenne pour la science et le savoir, continuera d'apporter sa contribution en proposant des conseils scientifiques, un appui technique et des recherches spécifiques. 

La dotation budgétaire proposée de 100 milliards d'euros pour 2021-2027 comprend une enveloppe de 97,6 milliards d'euros pour Horizon Europe (dont 3,5 milliards d'euros octroyés au titre du Fonds InvestEU) et une enveloppe de 2,4 milliards d'euros pour le programme Euratom de recherche et de formation. Le programme Euratom, qui finance la recherche et la formation sur la sûreté et la sécurité nucléaires, ainsi que sur la protection radiologique, s'articulera davantage autour des applications non liées à la production d'électricité, comme les soins de santé et les équipements médicaux, et il soutiendra également la mobilité des chercheurs dans le domaine nucléaire dans le cadre des actions Marie Skłodowska-Curie.

Prochaines étapes

Il est essentiel de parvenir à un accord rapide sur le budget global à long terme de l'UE et sur ses propositions sectorielles de manière à garantir que les fonds de l'UE commencent à produire leurs effets le plus tôt possible sur le terrain. Les retards contraindraient les chercheurs les plus brillants à chercher des opportunités ailleurs, ce qui signifierait la perte de milliers d'emplois dans la recherche et nuirait à la compétitivité de l'Europe. De la recherche fondamentale à l'innovation créatrice de marchés, les avancées majeures par exemple dans les domaines de la santé, de la lutte contre le changement climatique, des transports verts et de l'agriculture durable seraient freinées; et les solutions en matière de traitements du cancer, d'émissions de gaz à effet de serre, de voitures intelligentes et d'alimentations saines seraient reportées.

Un accord sur le prochain budget à long terme en 2019 permettrait d'assurer une transition sans heurts entre l'actuel budget à long terme (2014-2020) et le nouveau, ce qui garantirait la prévisibilité et la continuité du financement, pour le bénéfice de tous.

Contexte

La proposition Horizon Europe se fonde sur le succès de l'actuel programme Horizon 2020. L'évaluation intermédiaire d'Horizon 2020 a révélé que le programme est en bonne position pour aider à créer des emplois et de la croissance, résoudre nos plus grandes problématiques sociétales et améliorer le quotidien des personnes. Elle montre que le programme dispose clairement d'une valeur ajoutée européenne puisqu'il procure des avantages démontrables par rapport au soutien national ou régional. Jusqu'en mai 2018, ce programme avait soutenu plus de 18 000 projets et accordé plus de 31 milliards d'euros.

La proposition présentée aujourd'hui s'appuie également sur la contribution de la Commission à la réunion des dirigeants de l'UE du 16 mai à Sofia, intitulée «Un agenda européen renouvelé dans le domaine de la recherche et de l'innovation – L'occasion pour l'Europe de façonner son avenir», qui a mis en lumière les mesures nécessaires pour garantir la compétitivité de l'Europe sur la scène mondiale.

Environ deux tiers de la croissance économique enregistrée par l'Europe au cours des dernières décennies ont résulté de l'innovation. Horizon Europe devrait générer des connaissances et technologies nouvelles et plus nombreuses, promouvant l'excellence scientifique, et avoir des effets positifs sur la croissance, les échanges commerciaux et l'investissement, ainsi qu'un impact social et environnemental significatif. Chaque euro investi par le programme pourrait générer un rendement allant jusqu'à 11 euros de PIB sur une période de 25 ans. On estime que les investissements en R&I de l'Union devraient déboucher sur la création de jusqu'à 100 000 emplois dans des activités R&I au cours de la «phase d'investissement» (2021-2027).

Pour en savoir plus

Textes juridiques et fiches d'information:

  • Financement de l'UE pour la recherche et l'innovation 2021-2027

  • Réussites européennes en matière de recherche et d'innovation

Rapports indépendants à haut niveau:

Site internet d'Horizon Europe

Pour plus d'informations sur le budget de l'UE pour l'avenir, cliquez ici

 

 

IP/18/4041

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar