Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Intégration des migrants: la Commission présente un manuel destiné à aider les États membres à utiliser les fonds de l'UE de manière optimale

Bruxelles, le 24 janvier 2018

La Commission publie aujourd'hui un manuel afin d'aider les autorités nationales et régionales à élaborer des stratégies et des projets d'intégration des migrants et à déterminer quel type de ressources de l'UE est le mieux adapté.

Le manuel a pour objectif d'aider à la mise au point de stratégies d'intégration locale menées avec l'appui de ressources de l'UE utilisées en synergie, pendant la période budgétaire 2014-2020 en cours.

M. Dimitris Avramopoulos, commissaire pour la migration, les affaires intérieures et la citoyenneté, a déclaré: «Investir aujourd'hui dans les politiques d'intégration, c'est s'assurer que l'Europe restera demain une société prospère, solidaire et inclusive. La réalisation de cet objectif sera notre priorité pour les années à venir. Ce n'est qu'en réussissant l'intégration que nous pourrons faire de la migration une réelle chance pour tous, pour nos citoyens, pour les migrants et les réfugiés et, globalement, pour nos sociétés.»

Mme Marianne Thyssen, commissaire pour l'emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, a ajouté: «L'utilisation optimale des Fonds de l'UE, comme le Fonds social européen, joue un rôle important de soutien à l'intégration des personnes issues de l'immigration tout en poursuivant l'investissement dans la main-d'œuvre existant au sein de l'UE. De plus, nous avons mis au point un outil de profilage des compétences qui aide les ressortissants de pays tiers à présenter leurs compétences sur le marché du travail européen.»

Mme Corina Crețu, commissaire chargée de la politique régionale, s'est exprimée en ces termes: «L'ambition de l'UE est de faire du défi migratoire une chance pour nos sociétés et nos économies. Ce manuel apporte une pierre à l'édifice; il contribuera à l'intégration réussie des migrants au niveau local, avec l'appui de l'UE et de ses ressources.»

Le manuel fixe cinq priorités pour des stratégies d'intégration à long terme globales et efficaces: l'accueil, l'éducation, l'emploi, l'hébergement et l'accès aux services publics. Il dresse la liste des questions les plus urgentes à résoudre au titre de ces cinq priorités et propose les mesures de soutien correspondantes, chacune d'entre elles étant associée au Fonds de l'UE le mieux adapté.

Par exemple, dans le domaine de l'éducation, différents Fonds de l'UE peuvent être utilisés conjointement pour faire des écoles des lieux plus inclusifs, dépourvus de toute ségrégation: des installations modernisées et accessibles peuvent être financées par le Fonds européen de développement régional (FEDER). Le Fonds social européen (FSE) et l'AMIF peuvent soutenir l'organisation de formations spécialisées pour les éducateurs afin qu'ils soient mieux armés pour lutter contre le décrochage scolaire, tandis que le FEAD peut apporter une assistance matérielle aux étudiants dans le besoin.

Les États membres et les régions ont à leur disposition un large éventail d'instruments de l'UE qui permettent d'encourager différents types de projets dans le domaine de l'intégration, qu'il s'agisse de cours de langues ou soins de santé dispensés à l'arrivée ou bien de l'aide à la recherche d'un emploi ou d'un hébergement et à l'intégration dans la société. Ces instruments sont notamment les Fonds structurels et d'investissement européens (Fonds ESI), le Fonds «Asile, migration et intégration» (AMIF) et le Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD). 

Contexte:

Bien que la responsabilité en matière d'intégration incombe avant tout aux États membres, l'UE a mis en place, dans le plan d'action de 2016 pour l'intégration, des mesures visant à encourager et appuyer ces derniers dans leur effort en faveur de l'intégration des ressortissants de pays tiers. Il s'agit notamment de financements ad hoc et d'instruments agissant sur la cohésion économique et sociale dans l'ensemble des États membres.

De plus, l'une des mesures prévues dans le cadre de la nouvelle stratégie en matière de compétences pour l'Europe concerne la création de l'outil européen de profilage des compétences des ressortissants de pays tiers, un outil hors et en ligne qui permettra aux ressortissants de pays tiers de présenter leurs compétences, qualifications et expérience d'une manière qui puisse être bien comprise par les employeurs, les prestataires d'enseignement et de formation ainsi que les organisations travaillant avec les migrants dans l'ensemble de l'Union européenne.

À l'occasion du réexamen à mi-parcours du cadre budgétaire 2014-2020, la Commission a proposé d'introduire, dans l'actuel règlement sur la politique de cohésion, une nouvelle priorité d'investissement exclusivement consacrée à l'intégration des migrants. L'objectif est de faciliter la modification des programmes de la politique de cohésion de manière à pouvoir réorienter les financements vers les nouvelles priorités découlant du défi migratoire.

Pour en savoir plus:

Manuel sur l'utilisation des fonds européens pour l'intégration des populations issues de l'immigration

Cérémonie de lancement du manuel au Comité économique et social européen:

@Avramopoulos @MarianneThyssen@CorinaCretuEU

@EUHomeAffairs @EU_Social @EU_Regional

 

 

 

IP/18/364

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar