Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Façonner la mondialisation: la Commission mobilise 9,8 millions d'euros pour aider d'anciens travailleurs d'Air France à trouver un nouvel emploi

Bruxelles, le 23 avril 2018

Répondant à une demande de la France, la Commission européenne mobilise aujourd'hui 9,8 millions d'euros provenant du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM) pour aider des travailleurs licenciés par Air France, la compagnie aérienne française, à trouver un nouvel emploi.

La plupart des licenciements ont eu lieu dans les régions d'Île-de-France et de Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA).

Mme Marianne Thyssen, commissaire européenne pour l'emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, a déclaré à ce propos: «Les transports aériens, comme d'autres secteurs en Europe, traversent actuellement une période de modifications structurelles majeures en raison de changements dans la structure du commerce mondial. Notre Fonds européen d'ajustement à la mondialisation aide des travailleurs qui traversent une période de transition difficile à adapter leurs compétences et à trouver un nouvel emploi. Il s'agit d'une expression concrète de la solidarité européenne.»

La France a sollicité le soutien du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM) à la suite du licenciement de 1 858 travailleurs chez Air France. Ces licenciements résultent d'une baisse de la part de marché de l'Union européenne dans le transport aérien international de passagers entre 2008 et 2015. Le FEM cofinancera des mesures qui aideront les travailleurs licenciés à retrouver un emploi en mettant à leur disposition des services actifs d'orientation professionnelle, des formations professionnelles ainsi que des allocations de recherche d'emploi et de mobilité.

Le coût total de cet ensemble de mesures est estimé à 16,5 millions d'euros, dont 9,8 millions seraient pris en charge par le FEM.

La proposition va maintenant être soumise à l'approbation du Parlement européen et du Conseil.

Historique du dossier

Entre 2008 et 2015, le trafic aérien mondial a connu une augmentation de 5,3 % par an, qui s'inscrivait dans une tendance de croissance à long terme observée depuis 1970. En revanche, le trafic aérien entre l'Europe et le reste du monde a enregistré une croissance plus lente (3,4 %), qui a entraîné une diminution de la part de marché de l'Union européenne dans le secteur des transports aériens.

Cette concurrence a particulièrement secoué les compagnies européennes et leurs plateformes de correspondance aéroportuaires (hubs), tant en ce qui concerne les flux de transport de passagers qui représentent les volumes de trafic les plus importants (p. ex. entre l'Europe et l'Asie) qu'en ce qui concerne les flux à forte croissance (notamment entre l'Afrique et l'Asie).

Les licenciements chez Air France ont été les plus nombreux dans les régions d'Île-de-France (76,2 %) et de Provence-Alpes-Côte d'Azur (11,7 %). Les répercussions attendues dans les deux régions sont liées aux difficultés de reclassement des travailleurs âgés de 50 ans et plus. Cette tranche d'âge subit 79 % du nombre total de licenciements. Dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, les difficultés sont également liées à un nombre de demandeurs d'emploi supérieur à la moyenne nationale.

La libéralisation des échanges avec le reste du monde a des effets globalement positifs sur la croissance et l'emploi, mais elle peut aussi provoquer des réductions d'effectifs, en particulier dans des secteurs vulnérables et parmi les travailleurs peu qualifiés. Le FEM a été mis en place pour aider ceux qui doivent s'adapter aux conséquences de la mondialisation. Depuis sa création en 2007, le Fonds a reçu 158 demandes d'intervention. Environ 630 millions d'euros ont été demandés pour aider quelque 150 000 travailleurs et 3 369 jeunes sans emploi ne suivant ni études ni formation (NEET).

Le Fonds a été maintenu pour la période 2014-2020 en tant qu'expression de la solidarité de l'UE, et son mode de fonctionnement a été amélioré. Son champ d'application englobe désormais, outre les travailleurs licenciés en raison de la crise économique, les travailleurs à durée déterminée, les travailleurs indépendants et, par voie de dérogation jusqu'en fin 2017, les jeunes sans emploi ne suivant ni études ni formation (NEET) qui résident dans une région pouvant bénéficier de l'initiative pour l'emploi des jeunes (IEJ), jusqu'à concurrence du nombre de travailleurs licenciés en faveur desquels le FEM intervient.

Informations complémentaires

Site web du FEM

Communiqués de presse vidéo:

L'Europe agit contre la crise: le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation réformé

Relever le défi de la mondialisation – Le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation

Recevez gratuitement par courrier électronique la lettre d'information sur l'emploi, les affaires sociales et l'inclusion de la Commission européenne.

IP/18/3461

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar