Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Eurobaromètre spécial: à quel point la vie est-elle juste dans l'UE, selon les Européens?

Bruxelles, le 23 avril 2018

D'après une nouvelle enquête, la plupart des Européens pensent que la vie est juste en général, mais ils sont préoccupés par la justice, les décisions politiques et les inégalités de revenus.

Le président de la Commission européenne, M. Jean-Claude Juncker, a fait de l'équité dans l'UE la pierre angulaire de ses priorités politiques. Afin d'apporter des données scientifiques à l'appui des efforts dans ce domaine, le service de la Commission pour la science et le savoir, le Centre commun de recherche (JRC), a produit son premier rapport sur l'équité l'an dernier. Les résultats de l'Eurobaromètre spécial publiés aujourd'hui contribueront à répondre aux questions plus vastes d'injustice ressentie en matière d'emploi, d'éducation et de santé et dans la société en général.

Selon l'Eurobaromètre publié aujourd'hui, une majorité d'Européens pensent que, la plupart du temps, ce qui leur arrive est juste et qu'ils ont des chances égales de réussir dans la vie. Ils sont cependant moins convaincus que la justice et les décisions politiques sont appliquées de manière équitable et cohérente dans leur pays, indépendamment du statut social, de la capacité financière et des relations des personnes concernées. La grande majorité des personnes interrogées considèrent aussi que les inégalités de revenus sont trop grandes et que les gouvernements devraient y remédier, tandis que moins de la moitié d'entre elles estiment que l'égalité des chances et leur statut social se sont améliorés au fil du temps.

M. Tibor Navracsics, commissaire chargé de l'éducation, de la culture, de la jeunesse et du sport et responsable du JRC, a fait la déclaration suivante: «L'équité joue un rôle crucial dans la construction d'une Europe plus résiliente et plus cohésive. Les initiatives que nous prenons dans ce domaine doivent reposer sur des éléments factuels solides, tout en tenant compte des valeurs et du ressenti des Européens. Je suis fier que les travaux du JRC nous aident à améliorer nos connaissances sur ces deux fronts et contribuent ainsi de façon essentielle aux efforts que nous déployons pour bâtir une Europe meilleure pour l'avenir.»

Les principaux résultats de l'enquête Eurobaromètre portent sur l'éducation, les revenus, le statut social et la mobilité intergénérationnelle. Ils s'attachent aussi à la façon dont les citoyens perçoivent les migrations et la mondialisation, les premières étant l'un des facteurs à l'origine des inégalités croissantes et la seconde un indicateur des préférences politiques qui contribuent à déterminer la manière d'envisager l'équité et les inégalités:

  • Plus de la moitié des sondés (58 %) pensent que les citoyens ont des chances égales de réussir dans la vie. Toutefois, ce chiffre cache de grandes disparités régionales, 81 % des participants à l'enquête étant de cet avis au Danemark, contre seulement 18 % en Grèce. 

  • Les personnes interrogées sont moins optimistes quant à l'équité dans des domaines spécifiques. Seulement 39 % d'entre elles sont convaincues que la justice l'emporte toujours sur l'injustice, tandis que la même proportion pense le contraire. Signe d'un pessimisme encore plus marqué dans ce domaine, seuls 32 % des sondés estiment que les décisions politiques sont appliquées de manière cohérente à tous les citoyens, et 48 % sont de l'avis inverse. Dans l'ensemble, les citoyens sont plus enclins à percevoir les choses comme justes s'ils sont plus instruits, plus jeunes et plus aisés. 

  • L'écrasante majorité des participants à l'enquête (84 %) estiment que les écarts de revenus sont trop importants; la proportion varie de 96 % au Portugal et 92 % en Allemagne à 59 % aux Pays-Bas. Dans tous les pays sauf le Danemark, plus de 60 % des personnes interrogées sont d'avis que les gouvernements devraient prendre des mesures pour réduire ces écarts

  • Une bonne santé et une éducation de qualité sont considérées comme essentielles ou importantes pour réussir dans la vie par, respectivement, 98 % et 93 % des sondés. Le fait de travailler dur et celui de connaître les bonnes personnes sont également considérés comme essentiels ou importants par plus de 90 % des personnes interrogées. Les participants à l'enquête trouvent moins important de provenir d'une famille riche, d'avoir des relations politiques, d'être d'une origine ethnique particulière ou d'être né fille ou garçon.

  • Moins de la moitié des sondés (46 %) estiment que les chances de réussir dans la vie sont devenues plus équitables en 30 ans, les pourcentages variant de plus de 70 % à Malte, en Finlande et en Irlande à moins de 25 % en Croatie, en France et en Grèce.

  • Dans l'ensemble, 47 % des Européens pensent que la mondialisation est une bonne chose et 21 % sont de l'avis inverse. Parmi les sondés, 39 % estiment que l'immigration dans leur pays est positive, tandis que 33 % sont convaincus du contraire.

Le JRC utilisera les données tirées de l'enquête et celles issues des recherches scientifiques les plus récentes pour poursuivre la constitution d'une base de connaissances à l'appui des politiques de l'UE visant à créer une société plus juste. En 2019, il publiera une série de notes d'information, ainsi que la deuxième édition du rapport sur l'équité.

Contexte

L'enquête spéciale Eurobaromètre n° 471 consacrée à l'équité, aux inégalités et à la mobilité intergénérationnelle a été réalisée au moyen d'entretiens en face à face qui se sont tenus entre le 2 et le 11 décembre 2017. Au total, 28 031 personnes ont été interrogées dans 28 pays de l'UE.

Dans son rapport antérieur sur l'équité, le JRC a analysé des données et des statistiques concernant les inégalités de revenus, l'incidence du contexte familial et de la situation géographique sur les perspectives dans les domaines de l'éducation, de la santé et du marché du travail, ainsi que le ressenti et l'état d'esprit de la population. Le JRC a également lancé une «communauté de pratique» sur l'équité, afin de mettre les décideurs politiques de l'UE en contact direct avec des universitaires et des chercheurs travaillant dans ce domaine.

Dans le cadre du socle européen des droits sociaux, la Commission a présenté une série d'initiatives juridiques et politiques dans ce sens, dont une proposition visant à accroître l'égalité hommes-femmes en améliorant l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée des parents qui travaillent, ainsi que des propositions visant à créer des conditions de travail plus prévisibles et transparentes et à instaurer l'accès universel à la protection sociale.

Pour exploiter pleinement le potentiel de l'éducation et de la culture aux fins du renforcement de l'équité sociale, de la participation et de la croissance économique, la Commission cherche à créer un espace européen de l'éducation d'ici à 2025, en proposant une série d'initiatives en matière d'éducation, de jeunesse et de culture. Son premier train de mesures, présenté en janvier, comprenait une proposition visant à renforcer l'éducation inclusive afin de promouvoir un enseignement de qualité pour tous les élèves.

 

Pour en savoir plus

Eurobaromètre, rapport et fiches pays

Fiche relative au Centre commun de recherche

Rapport sur l'équité 2017 du Centre commun de recherche

IP/18/3427

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar