Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Paquet élargissement: la Commission publie des rapports sur les partenaires des Balkans occidentaux et la Turquie

Bruxelles, le 17 avril 2018

La Commission européenne a adopté aujourd'hui son paquet élargissement annuel, comprenant notamment sept rapports individuels, qui évalue la mise en œuvre de la politique d'élargissement de l'Union européenne sur la base de critères bien établis et d'une conditionnalité équitable et rigoureuse.

Les progrès à accomplir sur la voie de l'adhésion à l'Union européenne sont un processus objectif fondé sur le mérite, qui dépend des résultats concrets atteints par chaque pays, l'état de droit, la justice et les droits fondamentaux faisant l'objet d'une priorité absolue. Une perspective d'élargissement crédible nécessite des efforts soutenus et des réformes irréversibles. L'élargissement de l'UE est un investissement dans la paix, la sécurité et la stabilité en Europe: une perspective d'adhésion à l'UE exerce un puissant effet transformateur sur les partenaires participant au processus, consacrant des changements démocratiques, politiques, économiques et sociétaux positifs.

La Commission a recommandé aujourd'hui que le Conseil décide d'ouvrir les négociations d'adhésion avec l'ancienne République yougoslave de Macédoine et l'Albanie, à la lumière des progrès accomplis, en maintenant et en approfondissant la dynamique actuelle de réforme. Plus précisément, en ce qui concerne l'ancienne République yougoslave de Macédoine, la mise en œuvre des réformes prioritaires à opérer d'urgence sera déterminante pour les progrès futurs du pays. Dans le cas de l'Albanie, les progrès seront cruciaux dans le domaine clé de l'état de droit, en particulier en ce qui concerne les cinq priorités clés en matière de réforme, et la réévaluation des juges et des procureurs (processus de vérification) devra continuer à produire des résultats concrets et tangibles. À l'appui de ce processus, la Commission appliquerait l'approche renforcée pour les chapitres de négociation consacrés à l'appareil judiciaire et aux droits fondamentaux, ainsi qu'à la justice, à la liberté et à la sécurité. Cette avancée dans un long processus est conforme à l'approche fondée sur le mérite et à la stricte conditionnalité, confirmée tout récemment par la stratégie de la Commission pour les Balkans occidentaux. Comme indiqué dans la stratégie pour les Balkans occidentaux, l'UE elle-même doit être prête à accueillir de nouveaux membres – lorsqu'ils rempliront les conditions pour ce faire – notamment d'un point de vue institutionnel et financier. Il importe qu'elle soit plus forte, plus solide et plus efficiente avant de pouvoir s'étoffer.

Mme Federica Mogherini, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, s'est exprimée en ces termes: «Un pas en avant accompli aujourd'hui pour l'ancienne République yougoslave de Macédoine et l'Albanie est un pas en avant pour l'ensemble de la région des Balkans occidentaux. Nos priorités stratégiques et notre engagement génèrent des avancées et avantages concrets pour la population de la région. Les travaux sur les réformes et la modernisation doivent toutefois se poursuivre, dans l'intérêt de nos partenaires et de l'Union européenne.»

Johannes Hahn, commissaire pour la politique européenne de voisinage et les négociations d'élargissement, a déclaré ce qui suit: «Notre politique d'élargissement reste un moteur essentiel de réformes dans les Balkans occidentaux. Elle permet de moderniser les économies et les sociétés de la région, faisant progressivement de cette dernière un espace de prospérité et de stabilité, ce qui est aussi véritablement dans l'intérêt de l'UE. Les recommandations concernant l'ancienne République yougoslave de Macédoine et l'Albanie que nous avons publiées aujourd'hui reconnaissent les progrès accomplis. Il s'agit là d'un important pas en avant, mais il convient d'être clair - et cela vaut pour tous les pays des Balkans occidentaux: il n'y a pas de raccourcis sur la voie qui mène à l'UE. Des lacunes importantes subsistent. Les réformes, en particulier en matière d'état de droit, doivent être mises en œuvre de manière plus vigoureuse et produire des résultats durables. Ces réformes ne sont pas «pour Bruxelles» - un système judiciaire efficace, une lutte efficace contre la corruption et la criminalité organisée, une administration publique efficace, une économie plus forte: tout cela profitera directement à la région et à ses citoyens, ainsi qu'à l'Europe tout entière.»

L'évaluation des progrès accomplis et le recensement des insuffisances encouragent les pays à mener les réformes ambitieuses qui sont nécessaires et les guident dans leur effort. Pour que la perspective d'adhésion se concrétise, les pays concernés doivent accorder la priorité aux réformes à mener dans les domaines fondamentaux de l'état de droit, des droits de l'homme, des institutions démocratiques et de la réforme de l'administration publique, ainsi qu'en matière de développement économique et de compétitivité, autant de domaines dans lesquels des faiblesses structurelles persistent. Les pays doivent veiller à ce que les réformes soient mises en œuvre de manière appropriée et se traduisent par des résultats concrets.La Commission continuera de soutenir ces efforts de réforme au moyen d'un appui stratégique et d'une assistance financière ciblée.

Programmes de réforme économique

Pour la première fois, la Commission a également publié, en même temps que le paquet élargissement, ses évaluations annuelles des programmes de réforme économique concernant les Balkans occidentaux et la Turquie. Les évaluations annuelles des programmes de réforme économique concernant les pays des Balkans occidentaux et la Turquie font état d'une croissance économique continue et d'efforts visant à renforcer la stabilité macroéconomique et budgétaire à la lumière des vulnérabilités actuelles. Des politiques saines devraient être maintenues et renforcées et les réformes devraient être accélérées pour réduire les risques macroéconomiques persistants et libérer des sources de croissance à long terme durable et accélérer le processus de convergence avec l'UE.

Les programmes de réforme économique jouent un rôle clé dans l'amélioration de la planification des politiques économiques et le pilotage des réformes visant à renforcer la compétitivité et à améliorer les conditions propices à une croissance inclusive et à la création d'emplois. Ils aident les pays partenaires à remplir les critères économiques d'adhésion et à se préparer à la participation au Semestre européen pour la coordination des politiques économiques dans l'UE après l'adhésion. Cette année, pour la première fois, deux paquets ont été synchronisés, ce qui souligne l'importance d'une économie viable pour progresser sur la voie de l'adhésion à l'UE.

CONTEXTE

Processus d'élargissement

Le programme d'élargissement actuel concerne les partenaires des Balkans occidentaux et la Turquie. Les négociations d'adhésion ont été ouvertes avec les pays candidats, à savoir le Monténégro (2012), la Serbie (2014) et la Turquie (2005). L'ancienne République yougoslave de Macédoine a le statut de pays candidat depuis 2005 et l'Albanie a obtenu ce statut en 2014. La Bosnie-Herzégovine (demande d'adhésion à l'UE présentée en février 2016) et le Kosovo (accord de stabilisation et d'association entré en vigueur en avril 2016) ont le statut de candidats potentiels.

Pour des informations détaillées sur les conclusions et les recommandations adoptées pour chaque pays, voir:

Document de stratégie: https://ec.europa.eu/neighbourhood-enlargement/sites/near/files/20180417_strategy_paper_en.pdf

Monténégro: http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-18-3409_en.htm

Serbie: http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-18-3406_en.htm

Turquie: http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-18-3407_en.htm

Ancienne République yougoslave de Macédoine: http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-18-3405_en.htm

Albanie: http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-18-3403_en.htm

Bosnie-Herzégovine: http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-18-3408_en.htm

Kosovo: http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-18-3404_en.htm

IP/18/3342

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar