Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE PT HU BG

Commission européenne - Communiqué de presse

La Commission met en valeur le rôle des sciences et de l'innovation au bénéfice du patrimoine culturel européen.

Bruxelles, le 20 mars 2018

Dans le contexte de 2018, Année européenne du patrimoine culturel, la Commission organise aujourd'hui une conférence à haut niveau sur le thème «Innovation et patrimoine culturel» dans le cadre du programme Horizon 2020, pour présenter quelques-unes des innovations les plus prometteuses en lien avec la préservation et la valorisation du patrimoine culturel européen à l'intention des générations futures.

Les commissaires Navracsics, Moedas, et Gabriel participeront à la conférence.

La recherche et l'innovation peuvent favoriser le développement de solutions intelligentes et techniquement avancées aux défis auxquels l'Europe est confrontée dans ses efforts pour protéger son patrimoine culturel et en tirer avantage. Parmi les sujets à l'ordre du jour figurent les activités entreprises par la Commission européenne pour contribuer à établir des synergies à long terme entre les sciences, la recherche, l'innovation et la culture au bénéfice du patrimoine culturel. On peut citer notamment la fourniture d'un accès numérique à des sites physiquement inaccessibles, l'aide à la préservation d'œuvres d'art inestimables ou la recherche de nouvelles façons de valoriser le patrimoine culturel au moyen des industries créatives.

M. Navracsics, commissaire pour l'éducation, la culture, la jeunesse et le sport, a déclaré: «Nous devons préserver notre patrimoine culturel pour les générations futures. La recherche et l'innovation sont nos grandes alliées - elles offrent des solutions et des technologies de pointe pour atteindre cet objectif. Nous profitons de l'occasion offerte par l'Année européenne du patrimoine culturel pour braquer les projecteurs sur des projets à long terme visant à protéger et à promouvoir le patrimoine.»

M. Moedas, commissaire pour la recherche, la science et l'innovation, a pour sa part fait la déclaration suivante: «Le patrimoine culturel est une source infinie d'innovation, qui voit les traditions rencontrer les technologies de pointe. Notre ambition est de faire de l'Europe le leader mondial en matière d'innovation axée sur le patrimoine, avec le soutien du programme Horizon 2020, le programme de financement de l'UE en matière de recherche et d'innovation.»

Mme Gabriel, commissaire pour l'économie et la société numériques, quant à elle, s'est exprimée en ces termes: «Les innovations technologiques et numériques recèlent un potentiel unique car elles facilitent l'accès à notre patrimoine, comme jamais auparavant dans notre histoire. Par exemple, la plateforme en ligne Europeana n'est pas uniquement une chambre forte numérique qui préserve notre patrimoine culturel; c'est aussi une voie de communication et une porte ouverte sur tout à la fois notre passé, notre présent et notre avenir.»

Aujourd'hui, la Commission présentera également une analyse de sa stratégie intitulée «Innovation et patrimoine culturel», qui évalue la recherche financée par l'UE en matière de patrimoine culturel et propose des améliorations au programme-cadre européen de recherche après 2020. Entre 2014 et 2020, l'Union européenne devrait investir 500 millions d'euros dans la recherche et l'innovation dans le domaine du patrimoine culturel. Cette analyse de la stratégie n'est qu'un élément du pilier «innovation» de l'Année européenne du patrimoine culturel. Ce pilier comprend trois projets - mis en œuvre par la Commission avec les États membres de l'UE, le Conseil de l'Europe et les universités européennes - visant à améliorer les compétences des Européens en matière de patrimoine culturel, à mieux assurer la participation des citoyens à la prise de décisions en matière de patrimoine culturel et à promouvoir le rôle de la science et des technologies dans le domaine du patrimoine culturel.

Contexte

Le patrimoine culturel est constitué de ressources culturelles et créatives, matérielles ou immatérielles, dont la valeur pour la société a été publiquement reconnue afin d'en garantir la préservation pour les générations futures. Il comprend les sites naturels, construits et archéologiques, les musées, les monuments, les œuvres d'art, les villes historiques, les œuvres littéraires, musicales, audiovisuelles et numériques, ainsi que les connaissances, les pratiques et les traditions des citoyens européens.

Plus de 300 000 personnes travaillent dans le secteur du patrimoine culturel européen et, avec 453 sites inscrits, l'Europe, en tant que région, représente près de la moitié de la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. En outre, 7,8 millions d'emplois dans l'Union sont indirectement liés au patrimoine (par exemple dans les secteurs du tourisme, des services d'interprétation et de la sécurité).

C'est pourquoi, en particulier à l'heure où des chefs-d'œuvre culturels sont en péril ou sont détruits délibérément dans des zones de conflit, la Commission a estimé que le patrimoine culturel méritait d'avoir son année européenne, en 2018. La décision du Conseil et du Parlement européen désignant 2018 comme l'année européenne du patrimoine culturel a été adoptée le 17 mai 2017, sur la base de la proposition de la Commission du 30 août 2016.

Pour en savoir plus

2018, Année européenne du patrimoine culturel

Horizon 2020 - Conférence à haut niveau sur le thème «Innovation et patrimoine culturel»

Vidéo: le patrimoine culturel européen

Infographie: science, innovation et patrimoine culturel

 

IP/18/2061

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar