Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Un nouveau rapport souligne le rôle clé de l'éducation dans l'intégration des élèves issus de l'immigration

Bruxelles, le 19 mars 2018

Un nouveau rapport publié aujourd'hui par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), à la demande de la Commission européenne, confirme la nécessité de promouvoir l'éducation inclusive et les valeurs communes.

Les principales conclusions du rapport mettent en évidence le fait que les élèves issus de l'immigration ont du mal à s'intégrer à l'école dans de nombreux États membres, souvent à cause d'un statut socio-économique moins élevé et de barrières linguistiques. Par exemple, dans l'ensemble de l'UE, 72,3 % des élèves autochtones acquièrent la maîtrise des compétences scolaires de base, alors que tel est seulement le cas pour 54,3 % des élèves issus de l'immigration. En outre, ce rapport apporte de nouveaux éléments prouvant que les élèves issus de l'immigration n'éprouvent souvent pas de sentiment d'appartenance à leur communauté scolaire et sont plus susceptibles de souffrir d'anxiété liée au travail scolaire. Si deux tiers (66,5 %) des élèves autochtones éprouvent un sentiment d'appartenance à leur école, tel est seulement le cas pour moins de 60 % (58,6 %) des élèves immigrés de première génération. Dans le même temps, cependant, ces derniers tendent à faire preuve de plus grandes aspirations à réussir que les étudiants autochtones. Alors que 57,55 % des élèves autochtones ont de grandes aspirations à réussir, ce constat est vrai pour près de deux tiers (65,8 %) des élèves issus de l'immigration.

Le rapport met également en évidence le rôle important que peuvent jouer les systèmes éducatifs, les écoles et les enseignants pour aider les élèves issus de l'immigration à s'intégrer dans leur communauté. Il confirme, par ailleurs, que l'éducation est capitale pour aider les immigrés à acquérir des compétences et à contribuer à l'économie, qu'elle a un rôle majeur à jouer pour favoriser leur bien-être social et émotionnel et qu'elle est essentielle pour maintenir leur motivation à participer à la vie sociale et citoyenne de leur nouvelle communauté.

M. Tibor Navracsics, commissaire chargé de l'éducation, de la culture, de la jeunesse et du sport, s'est exprimé en ces termes: «Ce rapport montre que nous sommes sur la bonne voie lorsque nous favorisons la citoyenneté active, les valeurs communes et une éducation inclusive et de qualité. La Commission européenne s'emploie à donner des possibilités réelles à tout le monde en Europe. C'est la raison pour laquelle notre premier train de mesures en vue de la mise en place d'un espace européen de l'éducation, présenté en janvier, comprenait une proposition relative à la promotion de l'éducation inclusive et des valeurs communes. Et je présenterai prochainement un deuxième ensemble d'initiatives, parmi lesquelles figureront des propositions visant à promouvoir la qualité dans le domaine de l'éducation et de l'accueil de la petite enfance et dans celui de l'apprentissage des langues. Toutes ces initiatives peuvent aider les élèves et les étudiants à surmonter les inconvénients liés au fait d'être issu de l'immigration.»

Les flux migratoires transforment profondément la composition des classes. Les résultats de l'enquête PISA révèlent qu'en 2015, près d'un élève de 15 ans sur quatre dans les pays de l'OCDE déclarait soit être né à l'étranger soit avoir au moins un parent né à l'étranger. Ces chiffres ne comprennent pas les dizaines de milliers de réfugiés arrivés récemment dans un grand nombre de pays participant au PISA.

Une éducation inclusive reposant sur des valeurs communes est au cœur des travaux de la Commission visant à mettre en place un espace européen de l'éducation d'ici 2025. Il s'agissait également de l'un des sujets évoqués lors du premier sommet européen sur l'éducation que le commissaire Navracsics a organisé à Bruxelles en janvier et qui a réuni près de 450 parties prenantes. Au printemps 2018, la Commission présentera de nouvelles initiatives, parmi lesquelles des propositions sur la reconnaissance mutuelle des diplômes, l'apprentissage des langues et un cadre de qualité pour l'éducation et l'accueil de la petite enfance.

Contexte

Au cours des derniers mois, les dirigeants européens ont exprimé leur soutien ferme en faveur d'une intégration complète et sans heurts des immigrés, ainsi que de la mise en place de valeurs communes et de sociétés inclusives. Les rapports par pays publiés par la Commission européenne le 7 mars 2018 dans le cadre du Semestre européen mettent en exergue les difficultés rencontrées par les élèves issus de l'immigration dans de nombreux États membres.

En janvier, dans le cadre de son premier train de mesures en vue de la mise en place d'un espace européen de l'éducation d'ici 2025, la Commission a proposé une recommandation du Conseil relative à la promotion des valeurs communes, à l'éducation inclusive et à la dimension européenne de l'enseignement. Celle-ci s'appuie sur la déclaration de Paris sur la promotion de l'éducation à la citoyenneté et aux valeurs communes de liberté, de tolérance et de non-discrimination, adoptée lors de la réunion informelle des ministres européens de l'éducation de l'UE le 17 mars 2015. Pour élaborer sa proposition, la Commission a procédé à une consultation publique en 2017.

 

Pour en savoir plus

Rapport de l'OCDE: «La résilience des élèves issus de l'immigration: les facteurs qui déterminent le bien-être»

Fiche d'information sur l'espace européen de l'éducation

Communication intitulée «Renforcer l'identité européenne par l'éducation et la culture»

Classes multilingues: Erasmus+ est là pour aider tous les enseignants!

«L'éducation plurilingue à la lumière de la diversité: retour d'expérience et enseignements»

IP/18/2021

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar