Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

De nouvelles mesures pour stimuler les compétences clés et les aptitudes numériques, ainsi que la dimension européenne de l'enseignement

Bruxelles, le 17 janvier 2018

Afin de donner suite au Conseil européen de Göteborg, la Commission européenne a adopté aujourd'hui de nouvelles initiatives visant à améliorer les compétences clés et les aptitudes numériques des citoyens européens, ainsi qu'à promouvoir les valeurs communes et la connaissance par les élèves du fonctionnement de l'Union européenne.

Ces nouvelles propositions sont présentées deux mois seulement après que les chefs d'État et de gouvernement européens ont discuté de l'éducation, de la formation et de la culture lors du sommet de Göteborg de novembre 2017. Elles sont destinées à réduire les inégalités socio-économiques, tout en maintenant la compétitivité, afin de bâtir une Europe plus unie, plus forte et plus démocratique.

M. Jyrki Katainen, vice-président de la Commission chargé de l'emploi, de la croissance, de l'investissement et de la compétitivité, a fait la déclaration suivante: «Les initiatives adoptées aujourd'hui visent à autonomiser nos concitoyens afin qu'ils puissent tirer le meilleur parti de leur vie et que nous puissions construire des économies et des sociétés équitables et résilientes. Nous devons faire en sorte que l'éducation réponde aux besoins de tous, dans toute l'Europe, de façon à ce que chacun puisse s'adapter au changement et en tirer profit. Cet élément est essentiel pour la croissance durable et la compétitivité de l'Europe et le sera encore davantage à l'avenir. Nous sommes prêts à soutenir les États membres et à collaborer avec eux à cette fin.»

M. Tibor Navracsics, commissaire européen chargé de l'éducation, de la culture, de la jeunesse et du sport, a déclaré ce qui suit: «Les systèmes d'éducation et de formation européens doivent donner aux citoyens de tous horizons les bonnes compétences pour progresser et prospérer sur le plan professionnel, mais aussi leur permettre d'être des citoyens engagés. Nous devons exploiter le potentiel de l'éducation pour favoriser la cohésion sociale et un sentiment d'appartenance. À cet effet, nous devons nous fonder sur nos valeur communes et veiller à ce que l'enseignement permette aux élèves de faire l'expérience de leur identité européenne dans toute sa diversité et d'en apprendre plus sur l'Europe, sur d'autres pays européens et sur eux-mêmes.»

Mme Mariya Gabriel, commissaire européenne chargée de l'économie et de la société numériques, a ajouté: «L'ère numérique est en expansion dans tous les domaines de notre vie et ce ne sont pas seulement les personnes qui travaillent dans le secteur de l'informatique qui devront être conscientes de la transformation numérique. Le déficit de compétences numériques est bien réel. Alors que 90 % des futurs emplois nécessitent déjà un certain niveau d'habileté numérique, 44 % des Européens ne disposent pas des compétences numériques de base. Le plan d'action en matière d'éducation numérique que nous proposons aujourd'hui aidera les Européens, les établissements d'enseignement et les systèmes éducatifs à mieux s'adapter à la vie et au travail dans des sociétés de plus en plus numériques.» 

Ces nouvelles propositions contribueront également au premier sommet européen sur l'éducation, que le commissaire Navracsis organisera à Bruxelles le 25 janvier et dont le thème sera «Jeter les bases de l'espace européen de l'éducation - Pour une éducation innovante, inclusive et fondée sur les valeurs».

Les trois initiatives proposées par la Commission sont les suivantes:

1. Une recommandation du Conseil relative aux compétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie: s'appuyant sur la recommandation relative aux compétences clés adoptée en 2006, cette proposition apporte d'importantes mises à jour qui tiennent compte de l'évolution rapide de l'enseignement et de la formation observée depuis lors. Elle vise à améliorer le développement des compétences clés des citoyens de tous âges tout au long de leur vie et à fournir des orientations aux États membres sur la manière d'atteindre cet objectif. Un accent particulier est mis sur le soutien à la dynamique entrepreneuriale et aux mentalités tournées vers l'innovation, afin de libérer le potentiel personnel, la créativité et l'initiative propre. La Commission recommande en outre des mesures destinées à stimuler les compétences dans les domaines des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques et à inciter davantage de jeunes à entamer une carrière dans ces domaines. Les propositions présentées aujourd'hui doivent également être considérées comme s'inscrivant dans le cadre de la réponse visant à améliorer d'urgence les systèmes éducatifs européens pour relever les nombreux problèmes mis en évidence dans la dernière enquête PISA. De manière plus générale, les mesures aideront les États membres à mieux préparer les apprenants à l'évolution des marchés du travail et à la citoyenneté active dans des sociétés plus diversifiées, mobiles, numériques et mondiales.

2. Un plan d'action en matière d'éducation numérique qui décrit la manière dont l'UE peut aider les personnes, les établissements d'enseignement et les systèmes éducatifs à mieux s'adapter à la vie et au travail à une époque marquée par l'évolution rapide du numérique:

  • en faisant un meilleur usage des technologies numériques pour l'enseignement et l'apprentissage;

  • en développant les compétences et les aptitudes numériques nécessaires pour vivre et travailler à une époque marquée par la transformation numérique; et

  • en améliorant l'éducation par une meilleure analyse des données et une meilleure prospective.

Les initiatives concernées consistent notamment à soutenir les écoles au moyen de connexions à haut débit à large bande, à développer, à l'intention des écoles, un nouvel outil d'autoévaluation de l'utilisation des technologies à des fins d'enseignement et d'apprentissage (SELFIE) et à mener une campagne de sensibilisation sur la sécurité en ligne, l'éducation aux médias et l'hygiène cybernétique.

3. Une recommandation du Conseil relative aux valeurs communes, à l'éducation inclusive et à la dimension européenne de l'enseignement:cette initiative propose des manières dont l'éducation peut aider les jeunes à comprendre l'importance des valeurs communes énoncées à l'article 2 du traité sur l'Union européenne et à y adhérer. Elle vise à renforcer la cohésion sociale et à contribuer à la lutte contre la montée du populisme, la xénophobie, le nationalisme clivant et la désinformation. La proposition renforce également l'éducation inclusive afin de promouvoir un enseignement de qualité pour tous les élèves, ainsi que la dimension européenne de l'enseignement, de manière à ce que les enfants soient aussi initiés à l'héritage commun de l'Europe et à sa diversité et aient une bonne compréhension du fonctionnement de l'UE. Pour atteindre ces objectifs, la Commission prendra des mesures visant à accroître les échanges virtuels entre écoles, notamment grâce au réseau eTwinning, mis en place avec succès, et à stimuler la mobilité scolaire au moyen du programme Erasmus+.

Contexte

Les chefs d'État et de gouvernement ont débattu de manière informelle de l'éducation et de la formation lors du sommet social de Göteborg en novembre 2017, en s'appuyant sur la communication de la Commission intitulée «Renforcer l'identité européenne par l'éducation et la culture». Cette discussion a débouché sur les conclusions du Conseil européen du 14 décembre 2017 invitant les États membres, le Conseil et la Commission à faire avancer le programme examiné à Göteborg. Le réexamen de la recommandation du Conseil de 2006 sur les compétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie a été annoncé dans la nouvelle stratégie en matière de compétences pour l'Europe, adoptée en juin 2016. Pour élaborer sa proposition, la Commission a procédé à une consultation publique et a organisé une conférence des parties prenantes en 2017.

La proposition de recommandation du Conseil relative à la promotion des valeurs communes, à l'éducation inclusive et à la dimension européenne de l'enseignement s'appuie sur la déclaration de Paris sur la promotion de l'éducation à la citoyenneté et aux valeurs communes de liberté, de tolérance et de non-discrimination, adoptée lors de la réunion informelle des ministres de l'éducation, qui s'est tenue le 17 mars 2015. Elle était annoncée dans la communication de la Commission sur le soutien à la prévention de la radicalisation conduisant à l'extrémisme violent du 14 juin 2016. Pour élaborer sa proposition, la Commission a procédé à une consultation publique en 2017.

 

Pour en savoir plus

Mémo - questions et réponses

Fiche d'information sur l'espace européen de l'éducation

Fiche d'information sur les compétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie

Fiche d'information sur le plan d'action en matière d'éducation numérique

Fiche d'information relative à la promotion des valeurs communes, de l'éducation inclusive et de la dimension européenne de l'enseignement

Recommandation du Conseil sur les compétences clés pour l'éducation et la formation tout au long de la vie

Recommandation du Conseil relative à la promotion des valeurs communes, de l'éducation inclusive et de la dimension européenne de l'enseignement

Plan d'action en matière d'éducation numérique

Page web de l'apprentissage numérique

Fiches d'information Göteborg

IP/18/102

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar