Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES IT PT MT

Commission européenne - Communiqué de presse

Méditerranée occidentale: actions en faveur du développement durable de l'économie bleue

Bruxelles, le 19 avril 2017

La Commission européenne lance aujourd'hui une nouvelle initiative importante pour le développement durable de l'économie bleue dans la région de la Méditerranée occidentale.

La région compte des pôles économiques comme Barcelone, Marseille, Naples et Tunis. Elle comprend également des destinations touristiques, comme les îles Baléares, la Sicile et la Corse.

La biodiversité maritime y subit une forte pression. En effet, un rapport récent rédigé par des scientifiques du Centre commun de recherche indique que 50 % de la biodiversité a été perdue au cours des 50 dernières années. À cela s'ajoutent les préoccupations récentes en matière de sécurité et de sureté suscitées par une augmentation des flux migratoires du sud vers le nord.

Cette initiative permettra à l'UE et aux pays voisins d'œuvrer de concert pour renforcer la sûreté et la sécurité maritimes, de favoriser la croissance durable de l'économie bleue et la création d'emploi, et de préserver les écosystèmes et la biodiversité.

Karmenu Vella, commissaire pour l'environnement, les affaires maritimes et la pêche, a déclaré à cette occasion: «La Méditerranée occidentale résonne positivement dans le cœur de millions de vacanciers. Tout comme les autres millions de personnes qui habitent la région, elles comprennent le lien fragile existant entre la préservation des habitats et des traditions nationales et la nécessité de veiller à la viabilité économique. L'économie bleue est importante pour chacun des pays concernés et ceux-ci ont compris que l'union faisait la force.»

Johannes Hahn, commissaire pour la politique européenne de voisinage et les négociations d'élargissement, a déclaré à cet égard: «Cette nouvelle initiative régionale reconnaît et exploite le potentiel économique de la mer Méditerranée et de son littoral afin de renforcer encore la croissance économique, de contribuer à la création d'emplois et, à terme, à la stabilisation de la région. Il s'agit d'une étape importante vers le renforcement de la coordination et de la coopération entre les pays participants».

L'initiative est le fruit d'années de dialogue entre dix pays de la Méditerranée occidentale qui sont prêts et décidés à œuvrer ensemble à ces intérêts partagés dans la région: cinq États membres de l'UE (France, Italie, Portugal, Espagne et Malte) et cinq pays partenaires du sud (Algérie, Libye, Mauritanie, Maroc et Tunisie). Elle fait suite à la déclaration ministérielle sur l'économie bleue approuvée par l'Union pour la Méditerranée le 17 novembre 2015.

Objectifs de l'initiative

En favorisant la coopération entre les dix pays concernés, cette initiative poursuit trois grands objectifs:

  1. Un espace maritime plus sûr
  2. Une économie bleue intelligente et résiliente
  3. Une meilleure gouvernance de la mer.

Les lacunes et les enjeux ont été recensés et plusieurs priorités et actions visant à cibler les objets de l'intervention ont été fixées pour chaque objectif.

Pour l'objectif 1, les priorités concernent la coopération entre les garde-côtes nationaux et les réponses apportées en cas d'accident et de marée noire. Les actions spécifiques porteront sur la modernisation des infrastructures de surveillance du trafic, le partage de données et le renforcement des capacités. Pour l'objectif 2, les priorités portent sur la collecte de nouvelles données, les biotechnologies et le tourisme côtier. Pour l'objectif 3, la priorité est donnée à l'aménagement du territoire, à la connaissance du milieu marin, à la conservation des habitats et à la pêche durable.

L'initiative sera financée par des fonds et instruments financiers existant au niveau international, national, régional et au niveau de l'UE, lesquels seront coordonnés et se compléteront. Cela devrait créer un effet de levier et attirer des financements d'autres investisseurs publics et privés.

Cette "Initiative pour le développement durable de l'économie bleue de la Méditerranée" occidentale est un autre exemple de réussite en matière de politique de voisinage de l'UE. Il y a à peine trois semaines, l'UE avait obtenu un engagement pour les dix prochaines années visant à sauver des ressources halieutiques en Méditerranée. La déclaration de MedFish4Ever, signée le 30 mars par des représentants ministériels des côtes du nord et du sud de la Méditerranée, réunit huit États membres (Espagne, France, Italie, Malte, Slovénie, Croatie, Grèce et Chypre) et sept pays tiers (Maroc, Algérie, Tunisie, Égypte, Turquie, Albanie et Monténégro). Les deux projets se renforceront mutuellement en matière de protection de la richesse écologique et économique de la région.

Contexte

L'initiative repose sur la grande expérience de la Commission en matière de bassins maritimes et de stratégies macrorégionales (comme la stratégie atlantique, la stratégie de l'UE pour la région de la mer Baltique et la stratégie de l'UE pour la région de l'Adriatique et de la mer Ionienne). Elle se fonde également sur plus de vingt ans de travaux au sein du Dialogue 5 + 5, qui a tissé des liens solides entre les pays participants. En outre, l'initiative s'appuie sur d'autres politiques de l'UE touchant à la région, telles que les priorités établies au terme de la révision de la politique européenne de voisinage et la récente communication sur la gouvernance internationale des océans.

L'initiative est présentée dans deux documents: une communication passe en revue les principaux défis, les carences qui doivent être comblées et les solutions possibles; un cadre d'action décrit en détail les priorités, actions et projets recensés, accompagnés d'objectifs quantitatifs et de délais afin de suivre les progrès accomplis au fil du temps. Certaines des actions pourraient s'étendre bien au-delà des pays considérés et même au-delà du sous-bassin.

Pour en savoir plus

Communication

Cadre d'Action

MÉMO/17/1001

MEDFISH4ever Declaration

Gouvernance des océans

Croissance bleue

IP/17/924

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar