Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

De nouveaux chiffres indiquent que le nombre de participants au programme Erasmus + a atteint un niveau record

Bruxelles, le 26 janvier 2017

La Commission européenne a publié aujourd'hui de nouveaux chiffres montrant que le programme d'éducation et de formation de l'UE, qui fête son 30 e anniversaire cette année, est plus populaire et plus ouvert que jamais.

En 2015, le programme Erasmus + a permis à 678 000 Européens d'étudier, de se former, de travailler et de faire du bénévolat à l'étranger – un nombre jamais atteint auparavant. Au cours de la même année, l'UE a investi 2,1 milliards d'euros dans plus de 19 600 projets faisant intervenir 69 000 organisations. Telles sont les principales constatations du rapport annuel 2015 sur Erasmus +, publié aujourd'hui par la Commission européenne. Les résultats montrent également que le programme est sur la bonne voie pour atteindre son objectif, à savoir apporter un soutien à 4 millions de personnes entre 2014 et 2020.

M. Jyrki Katainen, vice-président chargé de l'emploi, de la croissance, de l'investissement et de la compétitivité et ancien étudiant Erasmus à l'université de Leicester (Royaume-Uni), a déclaré à ce propos: «L'éducation est essentielle pour doter les citoyens des connaissances, des compétences, des aptitudes et des capacités leur permettant d'exploiter au mieux leur potentiel et les possibilités qui s'offrent à eux. La mobilité élargit notre horizon et nous rend plus forts. Erasmus propose les deux. En tant qu'ancien étudiant Erasmus, j'en ai fait personnellement l'expérience. J'encourage les autres étudiants et surtout les enseignants, les formateurs, les animateurs de jeunesse et les étudiants de l'enseignement et la formation professionnels à profiter également des possibilités qu'Erasmus + a à leur offrir.»

M. Tibor Navracsics, commissaire chargé de l'éducation, de la culture, de la jeunesse et du sport, a quant à lui déclaré: «Cela fait désormais 30 ans qu'Erasmus ouvre de nouvelles perspectives aux jeunes, en leur permettant de développer des compétences essentielles, notamment sur les plans social et interculturel, et en encourageant la citoyenneté active. En établissant des liens entre les personnes et en les aidant à travailler ensemble, ce programme joue un rôle clé pour ce qui est de donner aux jeunes les moyens de bâtir une société meilleure. Aujourd'hui plus que jamais, l'Europe a besoin de cette solidarité. Je souhaite faire en sorte que le programme Erasmus + puisse, à l'avenir, aider davantage de personnes encore, provenant d'horizons plus divers.»

En 2015, le programme Erasmus + s'est encore élargi en permettant, pour la première fois, à des établissements d'enseignement supérieur d'envoyer et de recevoir plus de 28 000 étudiants et membres du personnel à destination et en provenance de pays situés en dehors de l'Europe. La France, l'Allemagne et l'Espagne restent les trois principaux pays d'origine des participants au programme, tandis que l'Espagne, l'Allemagne et le Royaume-Uni sont ceux qui en reçoivent le plus. Les retours d'information des participants confirment que le temps passé à l'étranger dans le cadre d'Erasmus + est du temps bien utilisé: 94 % d'entre eux estiment avoir amélioré leurs compétences et 80 % ont le sentiment que leur participation au programme a dopé leurs perspectives de carrière. Parmi les étudiants qui effectuent un stage à l'étranger dans le cadre d'Erasmus +, un sur trois se voit proposer un poste par son entreprise d'accueil.

Le rapport publié aujourd'hui fournit également une vue d'ensemble des mesures prises par la Commission pour adapter le programme Erasmus + afin d'aider l'UE et les États membres à relever des défis sociétaux tels que l'intégration des réfugiés et des migrants. Par exemple, le système de soutien linguistique en ligne du programme a été élargi pour que 100 000 réfugiés puissent en bénéficier au cours des trois prochaines années; 4 millions d'euros ont été mis à disposition à cette fin. L'objectif est de permettre aux jeunes en particulier d'accéder au système éducatif de leur pays d'accueil et de développer leurs compétences.

La publication du rapport coïncide avec le lancement de la campagne marquant le 30e anniversaire du programme Erasmus (rebaptisé «Erasmus +» en 2014 car davantage de personnes en bénéficient grâce à un éventail élargi de possibilités). Tout au long de l'année 2017, des manifestations seront organisées aux niveaux européen, national et local pour mettre en exergue les effets positifs du programme Erasmus à la fois sur les individus et sur la société dans son ensemble et pour donner à tous les acteurs la possibilité de débattre de la manière dont le programme devrait évoluer dans le futur. Au cours des 30 dernières années, le programme Erasmus + et ceux qui l'ont précédé ont non seulement apporté une aide à plus de 5 millions d'étudiants, d'apprentis et de bénévoles, mais aussi soutenu des échanges de personnel et de jeunes, bénéficiant à 9 millions de personnes au total.

Contexte

Erasmus est l'un des programmes les plus populaires de l'Union européenne. Depuis 30 ans, il permet, aux jeunes en particulier, d'acquérir de nouvelles expériences et d'élargir leur horizon en se rendant à l'étranger. Ce qui avait commencé comme un modeste mécanisme de mobilité à destination des étudiants de l'enseignement supérieur en 1987, avec seulement 3 200 étudiants au cours de la première année, s'est développé au cours des 30 dernières années pour devenir un programme phare dont bénéficient près de 300 000 étudiants de l'enseignement supérieur par an. Dans le même temps, le programme s'est sensiblement élargi, prévoyant des possibilités de périodes d'étude et de stages/contrats d'apprentissage à la fois pour les étudiants de l'enseignement supérieur et pour ceux de l'enseignement et la formation professionnels, ainsi que des possibilités d'échanges de jeunes, de bénévolat et d'échanges de personnel dans tous les domaines de l'éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport. Le programme Erasmus + est aussi plus ouvert aux personnes issues de milieux défavorisés que les programmes qui l'ont précédé.

Le champ d'application géographique du programme s'est étendu, passant de 11 pays en 1987 à 33 aujourd'hui (l'ensemble des 28 États membres de l'UE ainsi que la Turquie, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein).

Le programme Erasmus + actuel, qui porte sur la période allant de 2014 à 2020, est doté d'un budget de 14,7 milliards d'euros et offrira à plus de 4 millions de personnes la possibilité d'étudier, de se former, d'acquérir une expérience professionnelle et de faire du bénévolat à l'étranger. Le programme soutient également des partenariats transnationaux entre des établissements et organisations d'enseignement, de formation et de jeunesse ainsi que des actions dans le domaine du sport afin de contribuer au développement de sa dimension européenne et de lutter contre des menaces transfrontières majeures. En outre, il promeut des activités d'enseignement et de recherche sur l'intégration européenne par l'intermédiaire des actions Jean Monnet.

Tout au long de l'année 2017, de nombreuses manifestations seront organisées dans toute l'Europe pour célébrer le 30e anniversaire du programme, notamment une manifestation phare au Parlement européen en juin.

Pour en savoir plus

MEMO/17/83

Erasmus + (rapport annuel 2015 sur Erasmus +; fiches d'information; séquences vidéo; témoignages; infographies)

IP/17/82

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar