Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Le Fonds social européen célèbre son soixantième anniversaire: six décennies d'investissement dans l'humain

Bruxelles, le 22 mars 2017

L'année 2017 marque le soixantième anniversaire du Fonds social européen (FSE), qui est le plus ancien et le principal instrument européen d'investissement dans l'humain.

Aujourd'hui, il est un moteur important de la création d'emplois, qui promeut l'amélioration de l'éducation, la modernisation des administrations publiques et l'inclusion sociale, ce qui en fait un outil essentiel pour offrir des perspectives plus équitables à tous les citoyens.

La commissaire européenne à l'emploi, aux affaires sociales, aux compétences et à la mobilité des travailleurs, Mme Marianne Thyssen, a déclaré à ce propos: «Le soixantième anniversaire du Fonds social européen nous donne une vraie raison de nous réjouir. Au cours des six décennies écoulées, le Fonds social européen a aidé des millions de demandeurs d'emploi et de salariés et il a soutenu des centaines de milliers d'entreprises et de start-up. En investissant directement dans les personnes, nous contribuons à faire en sorte que nul ne soit laissé pour compte, tout en stimulant la compétitivité de l'Europe et en suivant le rythme de l'évolution du monde du travail. Ces soixante années de succès démontrent que l'Union européenne a été, est et continuera à être un vrai facteur d'amélioration de la vie des Européens.»

Au cours des soixante dernières années, le Fonds social européen a aidé des millions d'Européens à trouver un emploi, à acquérir une qualification ou un diplôme et à élever leurs niveaux de compétences. Ces résultats sont le fruit des milliers et des milliers de projets réalisés partout en Europe.

Citons, quelques exemples de projets qui visent à:

  • Aider les gens à trouver un emploi: en Espagne, l'organisation Caritas a collaboré avec le FSE pour aider plus d'un million de personnes à améliorer leurs chances de trouver un emploi. Cette aide inclut le coaching lors de la recherche d'un emploi, des stages ou la création d'emplois par l'intermédiaire d'entreprises sociales. Un grand nombre de ces initiatives s'adressent à des groupes devant faire face à des difficultés particulières, tels que les immigrants, les femmes défavorisées, les jeunes peu qualifiés et les chômeurs âgés de plus de quarante-cinq ans.
  • Améliorer les résultats du système éducatif: en Italie, le projet Diritti a Scuola contribue à la scolarité de plus de 200 000 enfants. Ce projet, qui s'appuie sur l'engagement commun des écoles, des enseignants, des parents et des élèves, a contribué à améliorer les programmes et les méthodes d'enseignement et à offrir un service de conseil individualisé aux jeunes et à leurs familles. En conséquence, le taux d'abandon scolaire dans la région des Pouilles a diminué, passant de 30,3 % en 2004 à 19,5 % en 2011.
  • Promouvoir l'inclusion sociale: en Pologne (voïvodie de Petite-Pologne), le projet d'Académie de développement de l'économie sociale a suscité l'essor de l'économie sociale au bénéfice d'un grand nombre des citoyens les plus défavorisés. Le projet consiste en une offre de conseils juridiques et commerciaux et soutient également financièrement la création d'entreprises sociales. Plus de 1 700 personnes ont déjà bénéficié des activités du projet, de même que 245 acteurs de l'économie sociale et 126 partenaires locaux.

Notre action ne s'arrête pas là. Au cours de la période 2014-2020, des millions de personnes ont bénéficié et bénéficieront du FSE, grâce aux investissements financés sur le budget de l'UE à hauteur de 86,4 milliards d'euros. Au cours de cette période de programmation, le FSE se concentre sur un nombre limité de priorités pour garantir des retombées maximales, en mettant l'accent sur l'emploi des jeunes et l'inclusion sociale. La plateforme de données ouvertes en ligne, qui donne accès aux données relatives aux réalisations rendues possibles par les Fonds structurels et d'investissement européens au cours de la période 2014-2020, montre que les projets relevant du FSE progressent très bien: plus de 30 % des projets ont déjà été sélectionnés en vue d'un financement. Les projets soutenus dans le cadre de l'initiative pour l'emploi des jeunes affichent même un taux de mise en œuvre de 60 %.

Les célébrations en l'honneur des réalisations du Fonds et les débats sur l'avenir de l'investissement dans le capital humain en Europe débuteront demain par la conférence intitulée «Fonds social européen: le passé, le présent et l'avenir», organisée par la Présidence maltaise de l'UE; cette conférence précédera la célébration du soixantième anniversaire des traités de Rome et la réunion avec les partenaires sociaux de l'UE à Rome, à laquelle assisteront le président Juncker, le vice-président Dombrovskis et la commissaire Thyssen. Tout au long de l'année, les États membres organiseront des manifestations et des débats similaires pour commémorer les réalisations du FSE, prendre la mesure des performances du Fonds et plaider pour des investissements importants dans le capital humain dans l'avenir. Au cours du mois de mai, des milliers de projets financés par l'UE ouvriront leurs portes au public dans le cadre de la campagne «L'Europe dans ma région».

Contexte

Le Fonds social européen est le Fonds de l'Union européenne le plus ancien, qui a été établi en même temps que le traité de Rome, en 1957, dans le but d'améliorer les possibilités d'emploi et le niveau de vie des travailleurs. Initialement, il s'agissait d'un instrument relativement simple de remboursement aux États membres de la moitié des frais de formation professionnelle et des indemnités de réinstallation ayant bénéficié aux travailleurs victimes de restructurations économiques. Aujourd'hui, les objectifs du FSE sont plus ciblés et plus stratégiques que jamais, et se concentrent de plus en plus sur les réformes systémiques, ce qui peut profiter à un maximum de personnes.

L'intervention du FSE fait l'objet d'un cofinancement de la part des États membres et de la Commission européenne, et parfois aussi du secteur privé. Au cours de la période de financement actuelle (2014-2020), le FSE est opérationnel dans les 28 États membres et est doté d'un budget global de 124,9 milliards d'euros (dont 86,4 milliards proviennent du budget de l'UE).

Le FSE fonctionne sur le terrain au moyen de programmes opérationnels (PO). Ces derniers traduisent les objectifs généraux européens (accès à l'emploi, amélioration de l'éducation, promotion de l'inclusion sociale et amélioration des services publics) en besoins spécifiques d'une région ou d'États membres et de leurs citoyens. Les PO sont négociés par les autorités nationales et la Commission, tandis que leur mise en œuvre est gérée par les autorités compétentes de chaque pays. Cela démontre que le FSE est basé sur le principe de la gestion partagée, en vertu duquel la responsabilité est assumée à l'échelon adéquat.

Pour de plus amples informations

Site web du Fonds social européen

Abonnez-vous à la lettre d'information électronique de la Commission européenne sur l'emploi, les affaires sociales et l'inclusion

Twitter: @mariannethyssen @EU_Social #ESF #EU60

IP/17/681

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar