Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Sécurité routière: les résultats encourageants de 2016 appellent à poursuivre les efforts pour sauver des vies sur les routes de l'UE

La Valette, le 28 mars 2017

Les statistiques de la sécurité routière pour 2016 publiées ce jour par la Commission montrent une diminution de 2 % du nombre de décès enregistrés l'an dernier dans l'ensemble de l'UE.

Les statistiques de la sécurité routière pour 2016 publiées ce jour par la Commission montrent une diminution de 2 % du nombre de décès enregistrés l'an dernier dans l'ensemble de l'UE. 25 500 personnes ont perdu la vie sur les routes de l'UE en 2016, soit 600 de moins qu'en 2015 et 6 000 de moins qu'en 2010. À cela s'ajoutent 135 000 blessés graves, selon les estimations de la Commission.

Après deux années de stagnation, l'année 2016 marque le retour d'une tendance à la baisse rassurante. Le nombre de tués sur les routes a régressé de 19 % au cours des six dernières années. Ce rythme est certes encourageant, mais peut-être insuffisant pour permettre à l'UE d'atteindre l'objectif qu'elle s'est fixé de réduire de moitié le nombre de tués sur les routes entre 2010 et 2020. Davantage d'efforts sont nécessaires de la part de tous les acteurs et notamment des autorités nationales et locales, qui mènent la plupart des actions au quotidien, telles que la sensibilisation et le contrôle de l'application des règles.

Mme Violeta Bulc, commissaire européenne chargée des transports, a déclaré à ce propos: «Les statistiques présentées ce jour constituent une amélioration et un élément positif pour aller de l'avant. Mais ce ne sont pas les chiffres qui m'inquiètent le plus — ce sont les personnes qui perdent la vie, et les familles qu'elles laissent derrière elles. Pour la seule journée d'aujourd'hui, nous devrons déplorer 70 nouvelles victimes sur les routes européennes et cinq fois autant de blessés graves! J'invite toutes les parties prenantes à redoubler d'efforts afin de nous permettre d'atteindre l'objectif consistant à réduire de moitié le nombre de décès sur les routes entre 2010 et 2020».

La probabilité d'être tué dans un accident varie d'un État membre à l'autre. Même si l'écart se réduit chaque année entre les États membres qui affichent les taux de mortalité routière les plus élevés et ceux qui ont les taux les plus faibles, le risque de mourir sur la route reste plus de trois fois supérieur dans les premiers.

C'est également en 2016 que la Commission a publié pour la première fois des données sur les accidents corporels graves de la circulation fondées sur une nouvelle définition commune, communiquées par 16 États membres représentant 80 % de la population de l'UE. Sur la base de ces données, la Commission estime à 135 000 le nombre de personnes grièvement blessées dans l'ensemble de l'UE. Les usagers de la route vulnérables, tels que les piétons, les cyclistes et les motocyclistes, représentent une grande partie des blessés graves.

 

Conférence sur la sécurité routière et Conseil informel à Malte

La réduction de la mortalité routière ayant récemment montré un ralentissement, la Commission organise avec la présidence maltaise une conférence des parties prenantes et des ministres à Malte, les 28 et 29 mars 2017.

Cette manifestation de deux jours, qui rassemble des experts de la sécurité routière, des parties prenantes et des décideurs, constitue une occasion de discuter de l'état d'avancement de la sécurité routière et de la voie à suivre pour réduire le nombre de morts et de blessés graves. Une déclaration sur la sécurité routière sera approuvée au cours de la conférence ministérielle.

 

Pour en savoir plus

MÉMO: Statistiques de la sécurité routière pour 2016: que révèlent les chiffres?

Travaux de la Commission en matière de sécurité routière et statistiques européennes de la sécurité routière

Suivez-nous sur Twitter:

@ Bulc_EU

@ Transport_EU

 

Annexe

Décès dus aux accidents de la route par million d'habitants

Statistiques préliminaires par pays pour 2016[1]

 

2010

2015

2016

2015 - 2016[2]

2010 - 2016

Belgique

77

65

56

-13%

-24%

Bulgarie

105

98

99

0%

-9%

République tchèque

77

70

59

-16%

-23%

Danemark

46

31

37

18%

-18%

Allemagne

45

43

39

-7%

-12%

Estonie

59

51

54

6%

-10%

Irlande

47

36

40

13%

-11%

Grèce

112

73

75

2%

-35%

Espagne

53

36

37

2%

-31%

France

64

54

54

0%

-13%

Croatie

99

82

73

-12%

-28%

Italie[3]

70

56

54

-5%

-21%

Chypre

73

67

54

*

-23%

Lettonie

103

95

80

-16%

-28%

Lituanie

95

83

65

-22%

-37%

Luxembourg

64

64

52

*

-6%

Hongrie

74

65

62

-6%

-18%

Malte

36

26

51

*

69%

Pays-Bas[4]

32

31

33

4%

3%

Autriche

66

56

49

-11%

-23%

Pologne

102

77

79

2%

-23%

Portugal

80

57

54

-10%

-40%

Roumanie

117

95

97

1%

-19%

Slovénie

67

58

63

8%

-6%

Slovaquie

65

57

50

-12%

-22%

Finlande

51

49

45

-6%

-8%

Suède

28

27

27

2%

-1%

Royaume-Uni[4]

30

28

28

1%

-4%

UE

63

51,5

50

-2%

-19%

 

[1] Les chiffres de 2016 sont basés sur des données provisoires; ils sont sujets à des changements mineurs pour certains pays.

[2]Variation du nombre de décès exprimée en pourcentage.

[3] Estimation basée sur les données de janvier à juin.

[4]Estimation basée sur les données de janvier à septembre.

* Statistiquement insignifiant.

 

 

IP/17/674

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar