Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

L'UE apportera son soutien au Niger avec une aide de 1 milliard d'euros d'ici 2020

Bruxelles, le 13 décembre 2017

Le montant total de l'aide au développement de l'UE en faveur du Niger s'élèvera à 1 milliard d'euros pour la période 2017-2020. C'est ce qu'a annoncé le commissaire européen en charge de la coopération internationale et du développement, Neven Mimica, lors de la table ronde des donateurs pour le Niger qui s'est tenue à Paris.

À cette occasion, le commissaire Mimica a souligné ce qui suit: «Le Niger est confronté à de nombreux défis et a déjà fait preuve à de nombreuses reprises d'une volonté politique forte et d'une autorité solide face à ces défis. L'Union européenne soutiendra financièrement le pays à hauteur d'environ 1 milliard d'euros pour la période 2017-2020. Nous nous attacherons surtout à garantir la fourniture de services sociaux de base tout en continuant de remédier aux problèmes urgents en matière de sécurité. Nous ne pouvons donner la priorité à une action au détriment de l'autre. »

Cette aide de l'UE a été déterminée conjointement avec le gouvernement nigérien et elle favorisera la mise en œuvre du plan de développement économique et social du Niger pour 2017-2021. L'aide de l'UE contribuera aussi au renforcement des capacités de l'État et à la fourniture de services sociaux. Elle permettra en outre de stimuler la création d'emplois et la croissance économique ainsi que de renforcer la sécurité alimentaire et la résilience et la lutte contre le changement climatique. Un accent particulier sera mis sur l'égalité hommes-femmes, l'émancipation et l'éducation des filles. L'aide de l'UE appuiera également les efforts de bonne gouvernance, la réforme du système national de justice et de sécurité ainsi que la lutte contre la migration irrégulière et la traite des êtres humains.

Dans le cadre de l'enveloppe financière de 1 milliard d'euros, le commissaire Mimica et le ministre nigérien des finances, M. Massoudou Hassoumi (à confirmer), ont signé une première convention de financement d'un montant de 40 millions d'euros en vue d'accroître le soutien de l'UE dans le secteur de la nutrition, la sécurité alimentaire et la résilience. Ils ont en outre signé un accord d'un montant de 64 millions d'euros pour la construction de centrales hybrides à Agadez et Gorou Banda. Le projet est cofinancé par l'Agence française de développement et bénéficie de subventions de l'UE pour un montant de 21 millions d'euros.

Contexte

Le Niger est confronté à des défis majeurs en matière de développement, la population ayant des besoins immenses en termes de services de base, de création d'emplois, de développement rural et d'accès à l'énergie. Le soutien de l'UE au Niger dans le cadre du programme indicatif national (11e fonds européen de développement) s'élève à 596 millions d'euros pour 2014-2020. Il porte sur quatre volets: 1) la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et la résilience; 2) le renforcement de la capacité de l'État pour la mise en œuvre des politiques sociales; 3) la sécurité, la gouvernance et la consolidation de la paix; 4) les routes d'accès aux zones affectées par l'insécurité et les risques de conflit.

Le Niger bénéficie de toute la palette des instruments européens pour l'appuyer dans son rôle de maintien de la stabilité dans la région, pour faire face aux défis économiques, budgétaires et humanitaires et pour l'accompagner dans la mise en œuvre de son plan national de développement, au profit de la population nigérienne. Le Niger est le premier bénéficiaire du fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique, qui vise à lutter contre les causes profondes de l'instabilité, de la migration irrégulière et du phénomène des déplacements forcés.

L'Union européenne aide également le pays à faire face à l'instabilité et à l'insécurité, notamment la montée en puissance des groupes terroristes armés, l'augmentation des activités liées à la criminalité organisée transnationale, ainsi que le banditisme armé, la migration irrégulière et la traite des êtres humains. Pour l'aider à faire face à cette situation, l'UE joue un rôle de premier plan dans le soutien de la Force conjointe des pays du Sahel G5 (Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso et Tchad) afin d'améliorer les conditions de sécurité et la coopération transfrontalière dans la région.

Pour en savoir plus

MEMO - Coopération de l'Union européenne avec le Niger

Communiqué de presse — L'Union européenne renforce son soutien au Niger avec 609,9 millions d'euros (15/12/2016)

IP/17/5233

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar