Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Aucune région ne sera laissée à la traîne: lancement de la plateforme pour les régions charbonnières en transition

Strasbourg, le 11 décembre 2017

L'engagement de l'UE à opérer une transition vers l'énergie propre est irréversible et non négociable. Ce passage à un avenir plus durable, délaissant le modèle économique fondé sur les combustibles fossiles, devrait s'effectuer sans qu'aucune région ne soit laissée de côté.

La nouvelle plateforme lancée aujourd'hui facilitera le développement de projets et de stratégies à long terme dans les régions dépendantes du charbon, dans le but d'engager le processus de transition énergétique et de relever les défis environnementaux et sociaux. Elle rassemblera les parties prenantes européennes, nationales, régionales et locales participant à la transition pour les aider à renforcer les partenariats et à s'enrichir de l'expérience les unes des autres. Ses activités seront ciblées sur les régions houillères dans un premier temps, pour s'étendre plus tard aux régions à forte intensité de carbone. Elle est conçue pour stimuler la transition vers une énergie propre en mettant davantage l'accent sur l'équité sociale, la transformation structurelle, les nouvelles compétences et le financement pour l'économie réelle.

La plateforme pour les régions charbonnières en transition sera officiellement lancée aujourd'hui à Strasbourg par M. Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission européenne chargé de l'union de l'énergie, M. Miguel Arias Cañete, commissaire chargé de l'action pour le climat et l'énergie, et Mme Corina Creţu, commissaire chargée de la politique régionale, entourés de représentants des régions européennes, de différentes parties prenantes et de dirigeants d'entreprises. Le lancement a lieu à la veille du sommet «One Planet» organisé par le président français, M. Emmanuel Macron, pour marquer le deuxième anniversaire de l'accord de Paris sur le climat. À l'occasion de ce sommet, la Commission va réitérer son engagement en faveur d'une politique climatique tournée vers l'avenir et montrer que l'UE est le fer de lance de la lutte contre le changement climatique, par l'exemple qu'elle donne et les mesures qu'elle prend. La nouvelle plateforme est l'une des principales mesures d'accompagnement dans le cadre du paquet «Une énergie propre pour tous les Européens» (IP/16/4009) présenté en novembre 2016.

Pour M. Maroš Šefčovič, vice-président chargé de l'union de l'énergie: «Les défis auxquels sont confrontées les régions charbonnières de l'UE ne peuvent être relevés que dans le cadre d'un partenariat avec l'ensemble des acteurs sur le terrain. L'union de l'énergie constitue le cadre idéal à cet égard. Nous voulons collaborer étroitement avec les parties prenantes au niveau national, régional et local pour soutenir la transformation structurelle, en utilisant des solutions sur mesure et tous les moyens à notre disposition. Notre objectif est de voir chaque région tirer avantage de la transition vers l'énergie propre, tout en créant de nouveaux emplois et en favorisant l'investissement dans les nouvelles technologies.»

M. Miguel Arias Cañete, commissaire en charge de l'action pour le climat et l'énergie, a déclaré à ce propos: «Dans le monde entier, les gouvernements, les entreprises et les régions sont en train de s'éloigner du charbon, qui est de moins en moins utilisé pour produire de l'électricité. Il s'agit d'une tendance irréversible dans le sens de l'énergie propre, ici aussi en Europe. Mais lors de ce passage à un avenir plus durable, certaines régions vont rencontrer plus de difficultés que d'autres à réaliser la transition. Tous les Européens devraient bénéficier de cette transition, sans qu'aucune région ne soit laissée pour compte lors de l'abandon des combustibles fossiles. Cette initiative aidera les pays européens, les régions, les communautés et les travailleurs à relever le défi de la diversification économique indispensable liée à la transition vers l'énergie propre».

Mme Corina Crețu, commissaire chargée de la politique régionale, a ajouté pour sa part: «Travailler ensemble pour un meilleur avenir commun, c'est la mission de l'Union européenne et de la politique de cohésion. Aujourd'hui, nous faisons savoir aux régions charbonnières que la Commission européenne prend des mesures concrètes pour les aider à réaliser une transition sans heurts vers une économie moderne, durable et florissante qui ne laisse personne à la traîne». 

La Commission soutient déjà la transition énergétique dans les régions charbonnières et à forte intensité de carbone au moyen de sa politique de cohésion. D'envergure européenne, cette politique aide les régions à réussir la transformation économique en s'appuyant sur leurs forces en matière de «spécialisation intelligente», c'est-à-dire les créneaux où elles possèdent des atouts concurrentiels, afin de tirer parti de l'innovation et de la décarbonation. Grâce à la politique de cohésion, l'Union est en contact direct et constant avec les partenaires régionaux sur le terrain et peut fournir un soutien sur mesure pour guider le changement structurel.

Parallèlement, la Commission collabore avec un petit nombre de régions dans les États membres dans le cadre d'un projet pilote visant à planifier et à accélérer le processus de diversification économique et de transition technologique en s'appuyant sur l'assistance technique, l'échange d'informations et le dialogue bilatéral concernant les fonds, programmes et instruments de financement pertinents de l'UE. À la demande de ces États membres, des équipes de pays pilotes pour la Slovaquie, la Pologne et la Grèce ont été mises en place au second semestre de 2017 en vue d'aider les régions de Trencin, de Silésie et de Macédoine occidentale en fonction de leurs besoins spécifiques. Au fil de leurs travaux, elles partageront leur expérience sur la plateforme pour les régions charbonnières en transition.

 

Contexte

41 régions situées dans 12 États membres sont actives dans l'extraction du charbon, employant directement quelque 185 000 personnes. Or, la production et la consommation de charbon dans l'UE n'ont cessé de diminuer au cours des dernières décennies. Cette tendance devrait s'accélérer avec les fermetures de mines de charbon qui sont prévues ou déjà en cours, et la volonté de certains États membres d'éliminer progressivement l'utilisation du charbon dans la production d'électricité. Dans cette perspective, la plateforme pour les régions charbonnières en transition est conçue de manière à aider les États membres et les régions à relever le défi consistant à préserver la croissance et l'emploi dans les communautés ainsi touchées. Elle permettra un dialogue multipartite sur les cadres d'action et le financement et couvrira des domaines tels que la transformation structurelle, notamment la diversification économique et la requalification, le déploiement des technologies liées aux énergies renouvelables, l'éco-innovation et les technologies avancées du charbon.

Ce paquet «Une énergie propre pour tous les Européens» met l'accent sur la lutte contre le changement climatique et est également propice à la croissance et à l'emploi, en favorisant de nouvelles possibilités d'emploi dans le secteur de l'énergie et en encourageant l'investissement dans les technologies modernes. Entre 2008 et 2014, le nombre d'emplois dans les technologies liées aux énergies renouvelables a augmenté de 70 % et l'on compte aujourd'hui quelque 2 millions d'emplois dans le secteur de l'énergie propre dans toute l'UE, essentiellement dans les secteurs des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique. Il est possible de créer 900 000 emplois supplémentaires d'ici à 2030, pour autant que les investissements publics et privés soient suffisamment mobilisés. Le secteur de l'efficacité énergétique pourrait générer jusqu'à 400 000 emplois locaux supplémentaires.

 

Pour en savoir plus

Union de l'énergie

Paquet «Une énergie propre pour tous les Européens»*

Site web de la DG REGIO

IP/17/5165

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar