Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

La Commission dévoile son plan d'action pour la planète

Paris, le 12 décembre 2017

Deux ans après l'accord de Paris, l'UE joue clairement un rôle moteur dans la lutte contre le changement climatique. C'est dans cette optique que la Commission a annoncé une série d'initiatives en faveur d'une économie moderne et propre lors du sommet One Planet célébré aujourd'hui à Paris.

La Commission a pris part au sommet One Planet organisé par le président français Emmanuel Macron aujourd'hui à Paris. Lors de ce sommet, la Commission a présenté son nouveau plan d'action pour la planète, qui contient 10 initiatives de nature à rendre l'économie plus moderne et la société plus juste. Ces initiatives correspondent toutes aux 10 priorités politiques de la Commission Juncker.

L'accord de Paris envoie un signal clair aux marchés de capitaux et aux investisseurs, publics et privés: la transition mondiale vers l'énergie propre est inéluctable. Reconnaissant que cet accord est un élément clé de la modernisation de l'industrie et de l'économie européennes, la Commission considère qu'il donne l'occasion aux entreprises de l'UE de conserver et d'exploiter leur avantage de pionnières lorsqu'il s'agira de promouvoir les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique ou de développer d'autres technologies à faible intensité de carbone concurrentielles sur le marché mondial.

L'UE montre l'exemple et met en place les conditions favorables à l'accélération de l'investissement public et privé dans l'innovation et la modernisation dans tous les principaux secteurs de l'économie. Nous menons cette transition vers une économie moderne et propre en tenant compte des différences qui existent sur le plan de l'offre énergétique et des structures économiques à travers l'Union. Au-delà de la mise à jour et du renforcement de sa législation relative à l'énergie et au climat, l'UE souhaite mettre au point des mesures favorables qui stimuleront l'investissement, créeront des emplois, rendrons les industries plus fortes et plus innovante et permettront de ne laisser aucun citoyen, aucun travailleur et aucune région sur le côté.

Le président Juncker a déclaré: Le moment est venu d'élever notre niveau d'ambition collective et d'enclencher tous les leviers d'action, réglementaires, financiers et autres, qui nous permettront de réaliser les objectifs ambitieux que nous nous sommes fixés. C'est une nécessité qui nous est dictée par nos conditions de vie actuelles et par celles des générations futures. Le moment est venu d'agir ensemble pour la planète. Demain, il sera déjà trop tard.» 

Maroš Šefčovič, vice-président responsable de l'union de l'énergie, a affirmé à cette occasion: «La transition mondiale vers une économie propre et moderne nécessite une véritable force motrice, ce que la Commission européenne continue de fournir, deux ans après l'accord historique de Paris. En intensifiant les efforts au niveau des villes, où se déroule en grande partie la transition vers une économie à faibles émissions de carbone. En stimulant l'innovation et la recherche dans les technologies du futur. En donnant aux jeunes Européens la possibilité de maîtriser les compétences qui leur permettront de se façonner un avenir respectueux du climat. Et en s'assurant qu'aucune région d'Europe et aucun pays du monde ne soit laissé pour compte. Investissons dans notre planète.»

Le vice-président pour l'euro et le dialogue social, la stabilité financière et les services financiers Valdis Dombrovskis a pour sa part déclaré:«L'Europe a besoin d'un investissement supplémentaire de quelque 180 milliards d'euros chaque année pour alimenter la transition vers une énergie propre et atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés pour 2030 dans le cadre de l'accord de Paris. Ces efforts exigeront que les investisseurs publics et privés jouent pleinement leur rôle. Le secteur financier européen devrait avoir la possibilité de diriger ces efforts au niveau mondial. Pour ce faire, nous sommes prêts à jeter les bases d'une finance verte et durable pour qu'elle puisse atteindre son plein potentiel.»

Miguel Arias Cañete, commissaire pour l'action pour le climat et l'énergie, s'est quant à lui exprimé en ces termes:«L'accord de Paris est une promesse faite au niveau mondial de léguer aux générations futures une planète en meilleure santé. Le temps est venu d'honorer cette promesse. L'engagement de l''Europe en faveur de cet accord est irréversible et non négociable. Nous avons joué un rôle moteur dans la négociation de l'accord il y a deux ans, jour pour jour. Et nous continuons de montrer la voie, au moyen de politiques climatiques ambitieuses qui créent des conditions favorables et d'un soutien accru aux plus vulnérables. Que ce soit par un financement vert et innovant ou par de nouveaux partenariats avec d'autres pays, des investisseurs, des villes, des États ou des régions ou encore la société civile, l'Europe montre l'exemple et traduit en actes l'accord de Paris.»

 Le vice-président pour l'euro et le dialogue social, la stabilité financière et les services financiers Valdis Dombrovskis, le vice-président chargé de l'union de l'énergie Maroš Šefčovič et le commissaire pour l'action pour le climat et l'énergie Miguel Arias Cañete représentaient la Commission lors du sommet. Chacun a annoncé des actions concrètes pour la transition économique et la lutte contre le changement climatique.

C'est lors du sommet du G20 à Hambourg en juillet 2017, suite à l'annonce par l'administration américaine qu'elle se retirait de l'accord de Paris, que le président de la République française Emmanuel Macron a pris l'initiative d'organiser le sommet d'aujourd'hui.

La France a organisé le sommet conjointement avec le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, et le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim. La commission européenne en est l'un des principaux partenaires.

Ce sommet a réuni les acteurs qui se sont engagés pour faire de l'économie moderne et à faibles émissions de carbone une réalité et ceux qui ont les capacités de financer l'action pour le climat. Plus de 1 000 délégués ont participé à ce sommet, que prolongeront mercredi divers événements parallèles.

 

Dix initiatives en faveur d'une économie moderne et propre (cliquez sur le titre pour de plus amples informations):

1. Le secteur financier au service du climat

2. Plan d'investissement extérieur de l'UE — Des débouchés pour l'Afrique et les pays du voisinage de l'Union

3. Un soutien aux investissements urbains pour les villes européennes

4. Initiative en faveur d'une énergie propre pour les îles de l'Union

5. Soutien structurel aux régions minières et à forte intensité de carbone

6. Les jeunes Européens au service de l'action pour le climat

7. Facilité d'investissement «Un financement intelligent pour des bâtiments intelligents»

8. Corpus de règles de l'Union sur l'investissement dans l'efficacité énergétique des bâtiments

9. Investir dans les technologies industrielles propres

10. Une mobilité propre, connectée et compétitive

 

Pour en savoir plus:

L'UE investit dans la planète: Dix initiatives en faveur d'une économie moderne et propre: EN, FR.

FILM: This Juncker Commission's contribution to the One Planet Summit

MÉMO: Questions et réponses sur l'UE et le financement de l'action pour le climat

Page internet de la Commission consacrée au sommet One Planet

«Un financement vert pour des entreprises durables» – DISCOURS par le vice-président pour l'euro et le dialogue social, la stabilité financière et les services financiers Valdis Dombrovskis

«Une action pour le climat renforcée aux niveaux local et régional» – DISCOURS par le vice-président chargé de l'union de l'énergie Maroš Šefčovič

«Un financement intensifié en faveur de l'action pour le climat – DISCOURS par le commissaire pour l'action pour le climat et l'énergie Miguel Arias Cañete

Communication «L'après-Paris»

Plan d'investissement extérieur de l'UE: des investissements d'une valeur de 9 milliards d'euros annoncés lors du sommet «One Planet»

L'agriculture reçoit un soutien à la recherche et à l'innovation à travers un engagement de 500 millions d'euros pour les trois prochaines années

La Commission octroie une nouvelle aide pour aider les régions en transition industrielle à bâtir des économies résilientes à faible intensité de carbone

IP/17/5163

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar