Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Fonds fiduciaire de l'UE pour la Syrie: adoption d'un nouveau train de mesures d'aide, d'un montant de 150 millions d'euros, en faveur des réfugiés syriens et des communautés qui les accueillent

Bruxelles, le 6 décembre 2017

Le fonds fiduciaire régional de l'UE en réponse à la crise syrienne a adopté ce jour des nouveaux projets pour un montant total de 150 millions d'euros pour venir en aide aux réfugiés et à leurs communautés d'accueil en Iraq, en Jordanie, au Liban et en Serbie.

Ces projets soutiendront les municipalités les plus touchées dans la région, les moyens de subsistance agricoles et la sécurité alimentaire, la construction d'écoles, la modernisation de systèmes de traitement des eaux usées dans les zones à forte concentration de réfugiés, ainsi que la protection, la défense et la recherche de réfugiés. Ce nouveau train de mesures d'aide porte à 1,2 milliard d'euros le montant total engagé pour des projets dans le cadre du fonds fiduciaire.

M. Johannes Hahn, commissaire chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement, a déclaré: «Les mesures adoptées ce jour par le fonds fiduciaire de l'UE vont stimuler considérablement la fourniture de services au niveau local ainsi que le développement économique pour le bien des réfugiés et des communautés d'accueil dans la région. Avec 223 millions d'euros mobilisés par le fonds fiduciaire en faveur du Liban et de la Jordanie au cours de cette seule année, l'Union européenne continue de faire la preuve de sa détermination à répondre aux besoins résultant du conflit syrien et à se tenir aux côtés des réfugiés et des pays qui les accueillent dans des conditions difficiles.»

Le train de mesures d'aide a été adopté aujourd'hui, lors de la réunion du conseil d'administration du fonds fiduciaire de l'UE. Ce dernier a rassemblé la Commission européenne, des membres du Parlement européen, les États membres de l'UE et des représentants de l'Iraq, de la Jordanie, du Liban, de la Turquie et de la Banque mondiale dans le but de venir en aide aux réfugiés syriens et à leurs communautés d'accueil dans la région.

Le nouveau train de mesures d'aide d'un montant de 150 millions d'euros se décompose comme suit:

  • 53 millions d'euros pour soutenir la construction de 10 écoles primaires et secondaires en Jordanie et l'extension de réseaux de traitement des eaux usées dans les zones les plus touchées par l'afflux de réfugiés;
  • 40 millions d'euros pour renforcer les municipalités au Liban et les gouvernorats en Iraq en vue d'améliorer la fourniture de services et de faciliter le développement économique local et l'accès aux investissements municipaux;
  • 25 millions d'euros pour renforcer les moyens de subsistance agricoles et la sécurité alimentaire des réfugiés et des communautés rurales vulnérables au Liban et en Jordanie;
  • 20 millions d'euros pour le deuxième programme régional de développement et de protection de l'UE (RDPP II) en vue d'améliorer la protection, la défense et la recherche de réfugiés, le but étant de trouver des formules d'aide innovantes pour faire face aux déplacements prolongés en Iraq, en Jordanie et au Liban;
  • 12 millions d'euros pour aider la Serbie à assurer la sécurité alimentaire et à répondre aux besoins de protection des migrants et des réfugiés dans les centres d'accueil.

Contexte

Depuis sa création en décembre 2014, une part croissante du soutien apporté par l'UE aux réfugiés syriens et aux pays voisins de la Syrie, qu'elle aide à affronter la crise des réfugiés, est fournie par l'intermédiaire du fonds fiduciaire régional de l'UE en réponse à la crise syrienne. Ce fonds renforce l'aide intégrée de l'UE en réponse à la crise et s'attache principalement à répondre aux besoins de résilience à long terme et de redressement rapide des réfugiés syriens ainsi que des communautés d'accueil et des administrations dans les pays voisins de la Syrie, notamment en Iraq, en Jordanie, au Liban et en Turquie.

Le fonds fiduciaire est un instrument clé pour concrétiser les engagements pris par l'UE face à la crise lors de la conférence de Londres sur la Syrie en 2016 et de la conférence de Bruxelles en avril 2017. Il sous-tend également les pactes spéciaux de l'UE conclus avec la Jordanie et le Liban pour les aider à faire face à la longue crise des réfugiés. Le nouveau train de mesures qui vient d'être adopté porte à un total de 132 et 91 millions d'euros les montants respectivement dégagés pour le Liban et la Jordanie en 2017, soit plus qu'initialement prévu.

Globalement, un montant de 1,3 milliard d'euros a été mobilisé et promis (budget de l'UE et contributions de 22 États membres de l'UE et de la Turquie). Sur ce volume total de fonds, un montant de 1,2 milliard d'euros est aujourd'hui engagé (86 %) et 544 millions d'euros ont fait l'objet de contrats entre le fonds fiduciaire et des partenaires pour la mise en œuvre de 29 projets sur le terrain.

Le budget du fonds, nouvelles décisions comprises, a été alloué à des programmes soutenant l'éducation de base et la protection de l'enfance, la formation et l'enseignement supérieur, l'amélioration de l'accès aux soins de santé, l'amélioration des infrastructures de distribution d'eau et de traitement des eaux usées, ainsi que la résilience, l'autonomisation des femmes et la lutte contre les violences à caractère sexiste, les possibilités économiques et l'inclusion sociale. Le fonds couvre également le soutien aux personnes déplacées à l'intérieur de l'Iraq, qui fuient la crise liée à la situation en Syrie et en Iraq et à Daech, et le soutien, dans les Balkans occidentaux, aux pays hors UE touchés par la crise des réfugiés.

Pour en savoir plus

Fonds fiduciaire régional de l'UE en réponse à la crise syrienne

Fiche d'information: fonds fiduciaire régional de l'UE en réponse à la crise syrienne

IP/17/5107

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar