Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

L'UE renforce son soutien en faveur de l'éducation pour tous en débloquant une enveloppe de 100 millions d'euros

Bruxelles, le 5 décembre 2017

Le commissaire européen pour la coopération internationale et le développement, Neven Mimica, a annoncé aujourd'hui la contribution supplémentaire de l'UE, à hauteur de 100 millions d'euros, en faveur de la reconstitution des ressources financières du Partenariat mondial pour l'éducation

Ce nouveau financement vient s'ajouter aux 375 millions d'euros déjà engagés en 2014. Cette aide contribuera à assurer l'accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d'égalité, et à promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie, contribuant ainsi à la réalisation des objectifs de développement durable et à la volonté de ne laisser personne sur le carreau.

À cette occasion, le commissaire Mimica a souligné qu'il était urgent que tous les partenaires unissent leurs efforts pour inverser la tendance à la baisse de l'aide en faveur de l'éducation: «Nos actions peuvent véritablement faire la différence pour les millions de filles et de garçons à travers le monde qui ne vont pas à l'école. Grâce à cette enveloppe supplémentaire de 100 millions d'euros, annoncée aujourd'hui, plus de 25  millions d'enfants supplémentaires achèveront l'école primaire ou le premier cycle de l'enseignement secondaire. Je prie instamment les autres acteurs et partenaires de bien vouloir nous emboîter le pas et de nourrir les mêmes ambitions. Ce n'est qu'ensemble que nous pourrons garantir une éducation de qualité pour tous les enfants marginalisés, notamment les plus démunis, ceux qui se trouvent dans des situations d'urgence et de conflit, les filles défavorisées et les enfants souffrant d'un handicap, ainsi que leur émancipation.»

À l'heure actuelle, dans de nombreux pays, plus de trois quarts des enfants d'école primaire et du premier cycle de l'école secondaire n'acquièrent pas les compétences minimales en lecture. Pour y remédier, l'UE aide par exemple à pallier la pénurie d'enseignants, sachant que l'Afrique aura besoin de 6 millions d'instituteurs primaires supplémentaires d'ici 2030. Elle continue d'aider les pays partenaires à renforcer les systèmes éducatifs et la responsabilité mutuelle de tous les acteurs concernés par la fourniture d'un enseignement de qualité.

Les efforts consentis par l'UE portent leurs fruits. À ce jour, le soutien de l'UE au Partenariat mondial pour l'éducation a contribué, pour l'année de référence 2014, à l'inscription à l'école primaire de 64 millions d'enfants de plus par rapport à l'année 2002. De même, le nombre d'enfants achevant l'enseignement primaire a atteint la barre de 73 % en 2014, contre 63 % en 2002.

Historique du dossier

Il est indispensable d'investir dans l'éducation si l'on veut avancer dans la résolution d'autres défis en matière de développement durable, notamment la santé, la croissance durable, la création d'emplois et la paix et la stabilité à long terme. D'un point de vue historique, de nombreux pays ont réalisé des progrès sans précédent au niveau de la hausse de la fréquentation scolaire. C'est ainsi qu'au Niger, par exemple, les taux d'achèvement des études primaires sont passés de 20 % en 1999 à 69 % en 2015. Il reste malgré tout encore 62 millions d'enfants de par le monde qui n'achèvent pas leurs études primaires et quelque 201 millions d'enfants en âge de fréquenter l'enseignement secondaire qui restent éloignés des bancs de l'école.

L'UE est le premier pourvoyeur de fonds au Partenariat mondial pour l'éducation, représentant 63 % de l'ensemble de ses ressources financières. Le financement supplémentaire annoncé aujourd'hui vient s'ajouter aux 375 millions d'euros déjà engagés par l'UE en 2014. Cette annonce intervient deux mois avant la conférence de financement du Partenariat mondial pour l'éducation, prévue à Dakar au Sénégal.

En outre, l'UE vient en aide aux pays partenaires en développement en leur proposant des programmes d'aide bilatéraux en faveur de l'éducation, pour un montant de 3,4 milliards d'euros, tout en consacrant 300 millions d'euros à l'enseignement et à la formation professionnels et 1,4 milliard d'euros à l'enseignement supérieur (Erasmus+).

Pour en savoir plus

Partenariat mondial pour l'éducation - Reconstitution des ressources pour 2020

IP/17/5103

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar