Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Une nouvelle année record pour le programme Erasmus+

Bruxelles, le 30 novembre 2017

Alors que s'achèvent les festivités marquant le 30eme anniversaire du programme Erasmus, la Commission européenne présente aujourd'hui son rapport sur les résultats du programme Erasmus+ en 2016.

Le rapport 2016 concernant Erasmus+ confirme le rôle clé joué par le programme dans la construction d'une Europe plus résiliente, unie autour de valeurs européennes communes.

Augmentant le budget du programme de 7,5 % par rapport à l'année précédente, l'UE a investi un montant record de 2,27 milliards d'euros pour aider 725 000 Européens à étudier, se former, enseigner, travailler ou faire du volontariat à l'étranger au moyen d'une bourse de mobilité. Cela porte à plus de 2 millions le nombre total de personnes qui ont bénéficié du programme actuel depuis son lancement en 2014. En 2016, le programme a également investi dans 21 000 projets associant 79 000 organisations qui œuvrent dans les secteurs de l'éducation, de la formation et de la jeunesse – une hausse de 15 % par rapport à 2015.

M. Tibor Navracsics, commissaire chargé de l'éducation, de la culture, de la jeunesse et du sport, a déclaré: «Erasmus+ en est maintenant arrivé à la moitié de sa durée de vie prévue de sept ans. Je suis fier de voir comment ce programme a joué un rôle moteur pour l'unité en Europe, contribuant à renforcer la résilience des individus et de notre société. La mobilité dans le cadre d'Erasmus+ développe les aptitudes et les compétences et forge une identité européenne qui complète et enrichit les identités nationales et régionales. C'est la raison pour laquelle nous avons encouragé les dirigeants européens réunis à Göteborg le 17 novembre dernier à œuvrer à la mise en place d'un espace européen de l'éducation et à faire de la mobilité une réalité pour tous d'ici à 2025, en doublant le nombre de participants au programme Erasmus+ et en visant les personnes issues de milieux défavorisés.»

Les résultats montrent que le programme Erasmus+ est sur la bonne voie pour atteindre son objectif, à savoir aider 3,7 % des jeunes de l'UE entre 2014 et 2020. Ils montrent également que le programme est susceptible de contribuer à une Europe ouverte au sein de laquelle la mobilité à des fins d'apprentissage est la norme, ainsi que la Commission l'a exposé dans sa communication intitulée «Renforcer l'identité européenne par l'éducation et la culture», examinée par les responsables de l'UE lors de leur déjeuner de travail à Göteborg (Suède), le 17 novembre.

Au cours de l'année universitaire 2015-2016, Erasmus+ a permis à des établissements d'enseignement supérieur de s'échanger 330 000 étudiants et membres du personnel, notamment 26 000 en provenance et à destination de pays partenaires. La France, l'Allemagneet l'Espagne ont été les trois principaux pays d'origine des participants, tandis que l'Espagne, l'Allemagne et le Royaume-Uni ont été les trois pays d'accueil favoris.

Le rapport publié aujourd'hui montre également comment Erasmus+ a contribué à répondre à des défis sociaux plus larges en 2016. Cela couvre des mesures visant à promouvoir l'inclusion sociale et à permettre aux jeunes d'acquérir des compétences sociales, civiques et interculturelles et de développer leur pensée critique:

  • En 2016, 200 millions d'euros provenant du programme Erasmus+ ont été alloués à 1 200 projets de coopération visant à promouvoir la tolérance, la non-discrimination et l'inclusion sociale.

  • Le secteur de la jeunesse, qui a englobé des projets ciblant les réfugiés, les demandeurs d'asile et les migrants, a été particulièrement actif dans ce domaine.

  • Un appel à propositions spécifique de 13 millions d'euros a été lancé pour l'élaboration de politiques et de stratégies visant à prévenir la radicalisation violente et à favoriser l'inclusion des apprenants défavorisés, y compris des personnes issues de l'immigration. Cet appel a financé 35 projets associant 245 organisations. 

Le 30e anniversaire d'Erasmus: une campagne réussie

La publication du rapport coïncide avec la clôture de la campagne célébrant le 30e anniversaire du programme Erasmus et la présentation de la déclaration de la génération Erasmus+ concernant le futur du programme Erasmus+. Tout au long de l'année 2017, plus de 750 000 personnes ont participé à plus de 1 900 manifestations organisées dans 44 pays pour célébrer le programme, mener une réflexion sur ses retombées et débattre de son avenir. 65 000 articles ont été publiés sur le programme, partagés plus de deux millions de fois sur les réseaux sociaux et vus par plus de 90 millions de personnes. La nouvelle application mobile Erasmus+ lancée en juin 2017 a déjà été téléchargée plus de 22 000 fois.

À Göteborg, le président Juncker a invité les dirigeants de l'UE à doubler le nombre de jeunes de l'UE participant à Erasmus+ (de 3,7 % à 7,5 %) d'ici à 2025, ce qui nécessitera un budget de 29,4 milliards d'euros pour la période 2021-2027. Lors de leur rencontre, les dirigeants de l'UE se sont entendus pour intensifier la mobilité et les échanges, notamment par un programme Erasmus+ considérablement renforcé, inclusif et étendu à toutes les catégories d'apprenants.

La commission a également invité la génération Erasmus+ à s'engager dans le débat et a créé le «point de rencontre en ligne de la génération Erasmus+». Leur discussion a abouti à 30 recommandations sur la manière de faire d'Erasmus+ un programme de plus grande envergure, ayant une plus grande incidence sur l'avenir de l'Europe. La déclaration élaborée par la génération Erasmus+ sera présentée officiellement et examinée aujourd'hui, lors de l'événement de clôture de la campagne anniversaire.

Contexte

Erasmus+ et les programmes qui l'ont précédé figurent parmi les programmes les plus populaires de l'Union européenne. Depuis 30 ans, ils permettent aux jeunes en particulier d'acquérir de nouvelles expériences et d'élargir leur horizon en se rendant à l'étranger. Ce qui avait commencé comme un modeste mécanisme de mobilité à destination des étudiants de l'enseignement supérieur en 1987, avec seulement 3 200 étudiants au cours de la première année, s'est transformé en un programme phare dont bénéficient près de 300 000 étudiants de l'enseignement supérieur par an.

Le programme Erasmus+ actuel, qui court de 2014 à 2020, dispose d'un budget de 14,7 milliards d'euros et permettra à 3,7 % des jeunes de l'UE d'étudier, de se former, d'acquérir une expérience professionnelle et de faire du volontariat à l'étranger (soit environ 3,3 millions de jeunes sur l'ensemble de la période concernée). Le champ d'application géographique du programme s'est étendu, passant de 11 pays en 1987 à 33 aujourd'hui (l'ensemble des 28 États membres de l'UE ainsi que la Turquie, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein). En outre, le programme est ouvert aux pays partenaires du monde entier. 

Pour en savoir plus

Mémo

Rapport annuel 2016 concernant Erasmus+

Fiche d'information sur Erasmus+

Fiches d'information par pays

Fiche d'information sur le 30e anniversaire d'Erasmus

Fiche d'information sur l'espace européen de l'éducation

 

IP/17/4964

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar