Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Sommet du Partenariat oriental 2017: plus forts ensemble

Bruxelles, le 24 novembre 2017

Le 5 e sommet du Partenariat oriental, qui s'est tenu aujourd'hui à Bruxelles, a été l'occasion de célébrer les avancées accomplies au cours de ces deux dernières années au niveau des relations de l'Union européenne avec ses six partenaires orientaux, ainsi que de se réjouir de la mise en œuvre de vingt objectifs à l'horizon 2020 qui déboucheront sur des avantages concrets pour les citoyens.

Ce sommet, qui s'est tenu au niveau des chefs d'État ou de gouvernement, a réuni les institutions de l'Union européenne, représentées par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le président du Conseil européen, Donald Tusk, les 28 États membres de l'UE, ainsi que les six pays du Partenariat oriental, à savoir l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la République de Moldavie et l'Ukraine. Ils ont été rejoints par la haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini, le commissaire pour la politique européenne de voisinage et les négociations d'élargissement, Johannes Hahn, et la commissaire pour le commerce, Cecilia Malmström.

Les participants ont adopté une déclaration commune à l'issue du sommet. En marge de cet événement, plusieurs dossiers portant sur des accords ont avancé, dont un nouvel accord bilatéral entre l'Union européenne et l'Arménie; un accord avec l'Arménie sur la création d'un espace aérien commun; ainsi que l'extension du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) de l'UE à des pays du Partenariat oriental.

«Le Partenariat oriental constitue avant toute chose un partenariat entre des personnes, qui vise à améliorer les conditions de vie dans l'ensemble de nos pays et à rapprocher nos sociétés les unes des autres. Il a pour but de défendre les valeurs, les principes et les aspirations que les citoyens de l'Union européenne et des pays de notre voisinage oriental partagent collectivement», a déclaré le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. «À l'issue du sommet d'aujourd'hui, nous nous sommes mis d'accord sur un ensemble de vingt actions concrètes à mener à bien d'ici 2020. Dans le cadre du Partenariat oriental, l'Union européenne a contribué à la création de 10 000 emplois, à la formation de 20 000 personnes et à l'octroi de plus de 100 000 prêts à des entreprises. Nous avons amélioré l'accès aux services juridiques gratuits, investi dans les liaisons de transport, fait la promotion de l'égalité entre les femmes et les hommes, et aidé des milliers d'étudiants à circuler entre l'Europe et la région du Partenariat oriental. Alors que nous nous tournons vers 2020 et au-delà, l'heure est désormais venue d'agir encore plus. Nous sommes sur la bonne voie, ne dévions pas de notre cap».

Tous les commentaires formulés par le président Juncker lors de la conférence de presse commune sont disponibles en ligne.

Le Partenariat oriental source d'avantages concrets pour les citoyens: vingt objectifs à l'horizon 2020

L'amélioration du quotidien des citoyens réside au cœur du Partenariat oriental. Depuis le dernier sommet de Riga en 2015, la coopération repose sur quatre domaines prioritaires:

  1. économie plus forte: développement économique et amélioration des débouchés commerciaux;
  2. gouvernance plus forte: renforcement des institutions et de la bonne gouvernance;
  3. connectivité plus forte: renforcement de la connectivité, notamment dans les domaines du transport et de l'énergie, ainsi que dans ceux de l'environnement et du changement climatique;
  4. société plus forte: accroissement de la mobilité et des contacts entre les personnes.

Au titre de ces priorités, l'Union européenne, ses États membres et les pays partenaires ont approuvé aujourd'hui vingt objectifs qui balisent clairement le travail à venir, et ce à l'horizon 2020. Figurent parmi ces objectifs:

  • contacts élargis et soutien ciblé plus particulièrement en faveur des organisations de base de la société civile;
  • soutien aux entreprises et octroi de prêts en monnaies locales, en partenariat avec les grandes institutions financières internationales;
  • amélioration de la capacité des pays partenaires à tirer parti des débouchés commerciaux avec l'UE et entre eux;
  • engagements à réformer le secteur de l'efficacité énergétique et à y consentir des investissements spécifiques;
  • élaboration de liaisons de transport meilleures et plus sûres d'ici 2030, dans le cadre d'investissements à long terme contribuant à relier les pays partenaires à l'UE et les uns aux autres;
  • train de mesures numériques, comprenant des mesures concrètes en faveur de l'harmonisation de la tarification des frais d'itinérance et de la réduction de ceux-ci entre les pays partenaires, amélioration de l'accès à l'internet, et réduction du coût de celui-ci, au moyen du déploiement de stratégies nationales en matière de haut débit, et aide à la création d'emplois dans le secteur du numérique;
  • nouveau train de mesures d'aide considérable en faveur des jeunes et de l'enseignement;
  • nouvelle approche globale en matière de communication en ce qui concerne l'assistance aux pays du Partenariat oriental, et intensification de la communication stratégique.

Le sommet a également approuvé une structure institutionnelle multilatérale révisée pour le Partenariat oriental, insufflant à notre coopération des orientations politiques plus marquées et une approche davantage axée sur les résultats.

Le Partenariat oriental: un partenariat qui tient ses promesses

Depuis le dernier sommet du Partenariat oriental, organisé à Riga en 2015, les relations entre l'Union européenne et ses six pays partenaires ont enregistré des progrès significatifs. Les accords d'association prévoyant des zones de libre-échange approfondi et complet avec la Géorgie, la République de Moldavie et l'Ukraine sont désormais entrés pleinement en vigueur, offrant de nouvelles possibilités de coopération plus étroite pour relever des défis majeurs, ainsi qu'aux fins de l'intégration économique et des échanges commerciaux. Les échanges commerciaux entre les trois pays partenaires associés et l'UE se sont considérablement accrus. La mise en œuvre de ces accords sera guidée par les programmes d'association récemment mis à jour. Après toute une série de réformes ambitieuses, l'exemption de visa pour les détenteurs géorgiens et ukrainiens de passeports biométriques se rendant dans l'espace Schengen a été mise en place, venant s'ajouter à celle dont bénéficie la République de Moldavie depuis 2014.

Les relations avec l'Arménie, l'Azerbaïdjan et la Biélorussie ont elles aussi progressé. Aujourd'hui, l'Union européenne et l'Arménie ont signé un accord de partenariat global et renforcé. Ce nouvel accord permettra à l'Union européenne et à l'Arménie de coopérer plus étroitement pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés et de tirer le plus parti des possibilités qui s'offrent à nous. Les négociations portant sur un nouvel accord-cadre avec l'Azerbaïdjan ont également enregistré des progrès notables, tandis que le groupe de coordination nouvellement instauré a permis de faire progresser les relations avec la Biélorussie. Les priorités futures que nous fixons avec chacun des trois pays dans le cadre du Partenariat oriental établiront un nouveau cadre stratégique pour notre assistance. Les priorités du Partenariat avec l'Arménie ont été adoptées, et pareilles priorités sont actuellement en cours de discussion avec l'Azerbaïdjan et la Biélorussie.

L'UE et l'Arménie ont paraphé aujourd'hui un accord sur la création d'un espace aérien commun. Cet accord améliorera l'accès au marché pour les compagnies aériennes des deux parties et assurera une meilleure connectivité, ce qui à son tour élargira le choix, améliorera les services et diminuera le prix des billets au bénéfice des voyageurs. S'inscrivant dans le cadre de la stratégie de l'aviation pour l'Europe mise en place par la Commission européenne, cet accord instaurera aussi un cadre réglementaire commun dans les domaines de la sécurité et de la sûreté aériennes. Voir ici pour de plus amples informations.

Pour ce qui est des interconnexions dans le domaine des transports, l'UE et ses pays partenaires se sont mis d'accord sur les cartes indicatives de l'extension du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) de l'UE aux pays du Partenariat oriental, afin que celles-ci servent de base au renforcement de la connectivité des transports et au recensement des priorités communes en matière d'infrastructures. À cet effet, des accords à haut niveau ont été signés en marge du sommet.

Un Partenariat oriental façonné par la société dans son ensemble

Un certain nombre d'événements parallèles ont été organisés en prélude au sommet, impliquant la société civile, les médias, les entreprises, les parlements et d'autres parties prenantes. Ces engagements démontrent que le Partenariat oriental va au-delà de la relation intergouvernementale et s'étend à la société dans son ensemble. Au cours des préparatifs du sommet 2017, les grands événements parallèles suivants ont été organisés:

Voir: fiche d'information sur la conférence des médias du Partenariat oriental

Voir: fiche d'information sur le partenariat en ligne du Partenariat oriental

Voir: fiche d'information sur la société civile du Partenariat oriental

Voir: fiche d'information sur le forum des entreprises du Partenariat oriental

Voir: fiches d'information sur le soutien de l'UE aux entreprises en Arménie, en Azerbaïdjan, en Biélorussie, en Géorgie, en République de Moldavie et en Ukraine.

 

Pour en savoir plus:

Site web du 5e sommet du Partenariat oriental

Déclaration commune adoptée lors du 5e sommet du Partenariat oriental

Fiche d'information sur les 20 objectifs du Partenariat oriental à l'horizon 2020

Partenariat oriental - Mettre l'accent sur les priorités et résultats clés (document de travail conjoint)

Fiche d'information sur les mythes concernant le Partenariat oriental

Commentaires du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, lors de la conférence de presse commune qui a suivi le 5e sommet du Partenariat oriental

Communiqué de presse: Nouvel accord signé entre l'Union européenne et l'Arménie en passe de déboucher sur des avantages concrets pour les citoyens

Fiche d'information: accord de partenariat global et renforcé UE-Arménie

Fiche d'information: accord en matière d'aviation avec l'Arménie

Faits et chiffres sur les relations entre l'UE et: l'Arménie; l'Azerbaïdjan; la Biélorussie; la Géorgie;

la République de Moldavie; l'Ukraine

Site web de la délégation de l'Union européenne en: Arménie; Azerbaïdjan; Biélorussie; Géorgie; République de Moldavie; Ukraine

 

 

 

logo

IP/17/4845

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar