Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Union de l'énergie — l'année de l'engagement

Bruxelles, le 24 novembre 2017

Le troisième rapport sur l'état de l'union de l'énergie montre que la transition de l'Europe vers une société à faibles émissions de carbone est en train de devenir la nouvelle réalité de l'UE sur le terrain.

Grâce aux avancées réalisées en 2017, l'UE est sur la bonne voie pour mettre en œuvre le projet d'union de l'énergie et obtenir des résultats en matière d'emploi, de croissance et d'investissements. Des mesures de facilitation sont actuellement mises en œuvre pour favoriser une transition énergétique socialement juste.

Le moment est venu de mobiliser la société - citoyens, villes, zones rurales, entreprises, universités, partenaires sociaux - afin de l'amener à s'approprier pleinement l'union de l'énergie pour la faire avancer et à jouer un rôle dans l'élaboration des solutions de demain.

Le troisième rapport sur l'état de l'union de l'énergie publié aujourd'hui dresse le bilan des progrès réalisés au cours de l'année écoulée, après la publication du deuxième rapport sur l'état de l'union de l'énergie en février 2017, et se tourne vers l'année qui vient.

Le troisième rapport sur l'état de l'union de l'énergie confirme également qu'il n'y aura pas de transition énergétique si les infrastructures ne sont pas adaptées aux besoins du futur système énergétique. Les infrastructures des secteurs de l'énergie, des transports et des télécommunications sont de plus en plus interconnectées. Les réseaux locaux revêtiront une importance croissante dans la vie quotidienne des citoyens européens, qui opteront de plus en plus pour l'électromobilité, la production décentralisée d'énergie et la modulation de la consommation. En dépit d'avancées considérables, d'importants goulets d'étranglement subsistent en particulier dans le domaine de l'électricité. Pour remédier à cette situation, la Commission a adopté aujourd'hui une communication sur l'objectif de 15 % d'interconnexion électrique pour 2030. Elle a aussi adopté la troisième liste de projets d'intérêt commun (PIC).

M. Maroš Šefčovič, vice-président chargé de l'union de l'énergie, a commenté le rapport en ces termes: «L'union de l'énergie ne pourra être couronnée de succès qu'à la condition de tous nous engager dans la même direction. L'objectif est de tenir notre engagement d'achever l'union de l'énergie d'ici la fin du mandat actuel de la Commission. D'ici 2019, l'union de l'énergie ne doit plus être un objectif politique, mais une réalité quotidienne dont bénéficient tous les citoyens européens. Cela nécessitera un sentiment d'appartenance accru chez toutes les composantes de la société. Par conséquent, je vois l'année à venir comme l'année de l'engagement».

M. Miguel Arias Cañete, commissaire pour l'action pour le climat et l'énergie, a déclaré quant à lui: «La transition énergétique de l'Europe est déjà bien engagée, avec des niveaux record d'utilisation de sources d'énergie renouvelables et une baisse rapide des coûts. Mais les infrastructures énergétiques de l'Europe doivent évoluer dans le même sens et au même rythme pour soutenir pleinement cette transition énergétique. C'est la raison pour laquelle nous proposons de faire porter la nouvelle liste de projets essentiellement sur les interconnexions électriques clés et les réseaux intelligents. Les mesures adoptées aujourd'hui pour renforcer les infrastructures axées sur les énergies propres constituent une nouvelle avancée importante vers l'objectif de rendre notre système énergétique plus durable, plus compétitif et plus sûr, apportant une véritable valeur ajoutée européenne».

 

Principales conclusions

Moins de trois ans après la publication du cadre stratégique pour une union de l'énergie, la Commission a présenté presque toutes les propositions de son paquet «Une énergie propre pour tous les Européens» qui sont nécessaires pour mettre en œuvre le principe de primauté de l'efficacité énergétique, aider l'UE à jouer un rôle prééminent au niveau mondial en matière de lutte contre le changement climatique et d'énergies renouvelables et offrir des conditions équitables aux consommateurs d'énergie.

Le programme «L'Europe en mouvement» pour une transition socialement équitable vers une mobilité propre, compétitive et connectée pour tous, adopté en mars de cette année, ainsi que le «paquet Mobilité propre» présenté en novembre — avancée décisive vers la mise en œuvre des engagements pris par l'UE dans le cadre de l'accord de Paris, dont celui, contraignant, de réduire d'au moins 40 % d'ici à 2030 les émissions de CO2 dans l'UE, constituent des résultats concrets sur la voie de l'achèvement du projet d'union de l'énergie.

L'achèvement de l'union de l'énergie exige l'engagement de la Commission, des États membres et de la société dans son ensemble, ainsi qu'une coopération étroite entre tous ces acteurs. C'est précisément la raison pour laquelle les États membres devront terminer, d'ici le début de l'année 2018, leur projet de plan national intégré en matière d'énergie et de climat pour la période postérieure à 2020. Il est également essentiel de disposer des projets de plans d'ici le début de 2018 afin de démontrer que l'Union joue un puissant rôle moteur sur la scène mondiale.

Les événements géopolitiques ont maintenu l'énergie et la lutte contre le changement climatique au premier rang des priorités en 2017. En réaction à l'intention de l'administration américaine de se retirer de l'accord de Paris, l'UE a montré l'exemple en renforçant les synergies entre ses diplomaties climatique et énergétique. L'UE continuera à réaffirmer sa volonté ferme de prendre part à la lutte mondiale contre le changement climatique, et à renforcer ses partenariats mondiaux existants.

Le rapport sur l'état de l'union de l'énergie souligne également que, bien que les mutations mondiales que connaissent la production et la demande d'énergie placent l'Europe devant des défis considérables, elles créent des possibilités uniques pour l'Europe de renforcer le rôle moteur qu'elle joue à l'échelle mondiale dans la transition vers les énergies propres, tout en garantissant la sécurité énergétique pour tous ses citoyens. Pour attirer les investissements dans la modernisation de l'ensemble de l'économie de l'UE au profit de ses citoyens, il est indispensable de faire preuve d'ambition sur des questions telles que les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique, la lutte contre le changement climatique et l'innovation en matière d'énergie propre et de veiller à ce que le marché fournisse des signaux de prix adaptés.

L'union de l'énergie porte ses fruits, mais il est essentiel de poursuivre les efforts pour accomplir les tâches qui doivent encore l'être. Toutes les propositions législatives relatives à l'union de l'énergie qui ont été présentées par la Commission doivent être traitées en priorité par le Parlement européen et le Conseil. 

 

Documents adoptés aujourd'hui

  • Troisième rapport sur l'état de l'union de l'énergie et ses annexes - annexe 1: Mise à jour de la feuille de route pour l'union de l'énergie; annexe 2: Observations concernant les politiques; annexe 3: État d'avancement dans la mise en œuvre des plans nationaux en matière d'énergie et de climat; annexe 4: Progrès dans l'accélération de l'innovation pour les énergies propres; 28 fiches pays relatives à l'union de l'énergie
  • Troisième liste des projets d'intérêt commun
  • Communication relative aux infrastructures (sur la mise en œuvre de l'objectif de 15 % d'interconnexion électrique)
  • Rapport sur les progrès en matière d'efficacité énergétique
  • Rapport sur le fonctionnement du marché européen du carbone
  • Rapport sur la Convention des maires pour le climat et l'énergie
  • Rapport de l'Agence européenne pour l'environnement sur les tendances et les projections
  • Étude sur les prosommateurs d'énergie dans le secteur résidentiel

 

Pour en savoir plus:

Le 3e rapport sur l'état de l'union de l'énergie, les 28 rapports par pays et de plus amples informations sont disponibles ici.

MÉMO: Questions et réponses sur les projets d'intérêt commun (PIC) dans le secteur de l'énergie et sur l'objectif d'interconnexion électrique.

Tous les documents concernant les infrastructures, y compris la nouvelle liste des PIC et la communication relative aux infrastructures, peuvent être consultés en ligne.

Suivez-nous sur Twitter: #EnergyUnion

IP/17/4725

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar