Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES NL

Commission européenne - Communiqué de presse

L'UE consacre 300 millions d'euros à la relance et à la résilience dans la région des Caraïbes

New York, le 21 novembre 2017

L'Union européenne réaffirme sa détermination à aider la région des Caraïbes au lendemain du passage des ouragans Irma et Maria et promet une aide substantielle lors de la conférence de haut niveau des donateurs pour les Caraïbes de New York.

Aujourd'hui, lors de la conférence de haut niveau des donateurs pour les Caraïbes qui s'est tenue à New York, le commissaire chargé de la coopération internationale et du développement, M. Neven Mimica, a promis une aide au développement substantielle, d'un montant de 300 millions d'euros, en faveur de la région des Caraïbes. Ce soutien intervient au lendemain du passage des ouragans Irma et Maria qui ont frappé la région. Environ un tiers de ce montant total constituera de nouvelles subventions pour les pays concernés.

M. Mimica a déclaré à ce sujet: «Les pays des Caraïbes ont une nouvelle fois été touchés par des ouragans dévastateurs. L'Union européenne soutient la région, et notre assistance financière, d'un montant de 300  millions d'euros, permettra d'apporter l'aide indispensable, de façon à accélérer la relance, à accroître la résilience et à stimuler la progression vers une croissance économique durable. L'UE entend aider la région à renforcer sa capacité de résilience face aux catastrophes naturelles et aux changements climatiques.»

Si certains fonds seront utilisés pour combler les lacunes humanitaires en Dominique, à Saint-Christophe-et-Niévès et à Cuba, la plus grande partie du financement sera consacrée aux efforts de reconstruction et de réhabilitation à moyen terme au niveau national à Antigua-et-Barbuda, en Dominique, à Saint-Christophe-et-Niévès, à Cuba et dans les pays et territoires d'outre-mer (PTOM). Au niveau régional, l'aide de l'UE contribuera à accroître la résilience à long terme en renforçant la préparation aux catastrophes dans la région, ainsi que sa capacité d'adaptation au changement climatique.

En marge de la conférence, le commissaire rencontrera ses principaux homologues des Caraïbes pour discuter des efforts de reconstruction, de l'aide apportée par l'UE et des relations bilatérales générales. Ils évoqueront à cette occasion les perspectives d'un partenariat renouvelé à l'expiration de l'accord de Cotonou, en 2020. L'accord de Cotonou constitue le cadre juridique actuel régissant les relations entre l'UE et la région des Caraïbes.

Enfin, le commissaire rencontrera également le président de la Banque de développement des Caraïbes, M. Warren Smith, pour la signature d'un nouveau programme. Ce programme soutiendra le développement de sources d'énergie géothermique. Le projet aidera ces pays à réduire leur dépendance à l'égard des importations d'énergie et, partant, à promouvoir des sources d'énergie propre et à améliorer leur sécurité énergétique.

Contexte

Après le passage des ouragans, l'UE est intervenue sans délai pour fournir une aide immédiate aux personnes dans le besoin.

Dans le cadre du mécanisme européen de protection civile, les États membres de l'UE ont apporté un soutien logistique à l'aide humanitaire, une expertise en matière de protection civile et une aide en nature aux pays et territoires concernés des Caraïbes. S'y est ajoutée une aide humanitaire pour un montant de 2,9 millions d'euros destinée à l'apport d'abris, d'eau, de mesures d'assainissement, de nourriture, de logistique et de soins de santé en Dominique, à Antigua-et-Barbuda, à Saint-Christophe-et-Niévès, à Cuba, en République dominicaine, à Haïti, à Sint-Maarten et dans les Îles Turks-et-Caïcos.

De plus, quelques semaines après la catastrophe, la Commission européenne a dégagé 7 millions d'euros des programmes en cours en faveur des budgets nationaux d'Anguilla et des Îles Turks-et-Caïcos. Un nouveau paiement d'appui budgétaire de 3,5 millions d'euros sera effectué sous peu en faveur de la Dominique.

L'UE a également apporté un soutien financier aux évaluations des besoins consécutives aux catastrophes (Post Disaster Needs Assessment, PDNA) qui ont été menées conjointement avec les Nations unies et la Banque mondiale à Antigua-et-Barbuda et en Dominique.

Pour ce qui est de l'avenir, l'UE a placé la résilience au centre de sa politique de développement, soulignant la nécessité de passer d'une approche d'endiguement de la crise à des mesures d'anticipation, de prévention et de préparation. Aussi l'Union européenne unira-t-elle ses forces à celles des îles des Caraïbes pour réduire la vulnérabilité structurelle et renforcer la résilience des infrastructures économiques et des écosystèmes côtiers fragiles face aux phénomènes naturels extrêmes récurrents. Le soutien de l'UE consistera en des interventions ciblées au niveau national et régional et en des solutions et mécanismes de financement innovants destinés à aider les pays des Caraïbes à réduire leur vulnérabilité et à acquérir une résilience à long terme.

IP/17/4724

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar