Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Budget de l'UE pour 2018: emploi, investissements, défi migratoire et sécurité

Bruxelles, le 18 novembre 2017

Ce 18 novembre, les institutions de l'UE sont parvenues à un accord sur le budget de l'UE pour 2018, qui est l'expression des priorités politiques de la Commission Juncker.

Le budget de l'UE permet la concrétisation des priorités politiques. Celui adopté pour 2018 apporte la confirmation que les fonds de l'UE vont là où sont les besoins. En 2018, conformément à la proposition présentée en mai de cette année par la Commission européenne, la plus grande part du budget de l'UE servira à stimuler la création d'emplois, en particulier pour les jeunes, et à renforcer la croissance, les investissements stratégiques et la convergence. L'Union continuera par ailleurs à soutenir les efforts visant à relever efficacement le défi que représentent les migrations, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'UE.

Le commissaire Günther H. Oettinger, chargé du budget et des ressources humaines, a déclaré: «Ce budget concerne tout le monde. Il servira à créer davantage d'emplois et à favoriser plus de croissance et d'investissements. Il aidera les jeunes à décrocher des emplois et des stages. Il contribuera à rendre l'Europe plus sûre. Chaque euro devra être dépensé de manière efficace et créer de la valeur ajoutée pour l'Europe.»

Le budget de l'UE pour 2018 s'établit à 160,1 milliards d'euros en engagements (qui correspondent aux montants pouvant être convenus par voie contractuelle au cours d'une année donnée) et à 144,7 milliards d'euros en paiements (qui correspondent aux montants qui seront versés). En voici certains des aspects essentiels:

- Près de la moitié des ressources - 77,5 milliards d'euros en engagements - contribueront à rendre notre économie plus forte, nos universités plus compétitives et nos entreprises mieux armées pour affronter la concurrence sur le marché mondial. Par exemple, 2 milliards d'euros seront alloués au Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI), qui est l'élément central du plan Juncker, 354 millions d'euros seront consacrés au soutien des petites et moyennes entreprises (compétitivité des petites et moyennes entreprises, programme COSME) et 11,2 milliards d'euros seront destinés à Horizon 2020, le programme de financement de la recherche et de l'innovation mis en place par l'UE. Un montant total de 55,5 milliards d'euros servira à stimuler la croissance et la création d'emplois et à favoriser la convergence dans l'ensemble des États membres et des régions par l'intermédiaire des Fonds structurels et d'investissement européens (Fonds ESI).

- Les jeunes bénéficieront d'une aide accrue pour décrocher un emploi et de meilleures perspectives en la matière, grâce aux 350 millions d'euros alloués à l'initiative pour l'emploi des jeunes, qui est une mesure essentielle visant à lutter contre le chômage des jeunes dans les États membres.

- L'aide aux agriculteurs européens s'élèvera à 59 milliards d'euros.

- À la suite du lancement du Fonds européen de la défense, 40 millions d'euros sont prévus dans le budget pour financer la recherche collaborative dans les technologies et les produits innovants en matière de défense. Un montant de 25 millions d'euros étant déjà alloué en 2017, le budget total consacré par l'UE à la recherche en matière de défense jusqu'en 2019 se monte à 90 millions d'euros.

- Près de 4,1 milliards d'euros seront destinés à gérer les migrations et à relever les défis en matière de sécurité. La majeure partie ayant déjà été concentrée en début de période, le financement total pour ces domaines politiques atteindra 22 milliards d'euros sur la période 2015-2018.

 

Le budget de l'UE pour 2018 (en millions d'euros):

   

CRÉDITS PAR RUBRIQUE

Budget 2018
(évolution nominale par rapport à 2017 en %)

Engagements

Paiements

1. Croissance intelligente et inclusive:

77 534* (+2,8%)

66 624 (+34,9%)

Compétitivité pour la croissance et l'emploi

22 001 (+3,2%)

20 097 (+4%)

Cohésion économique, sociale et territoriale

55 532 (+2,7%)

46 527 (+54,7%)

2. Croissance durable: ressources naturelles

59 285 (+1,2%)

56 084 (+3,6%)

Dépenses relatives au marché et aides directes

43 235 (+1,5%)

43 189 (+1,5%)

3. Sécurité et citoyenneté

3 493 (-18,5%)

2 981 (-7,6%)

4. L'Europe dans le monde

9 569 (-8,3%)

8 906 (-1,7%)

5. Administration

9 666 (+2,9%)

9 666 (+2,9%)

Autres instruments spéciaux

567 (- 67,6 %)

420 (- 73,5 %)

Total des crédits

160 114 (+0,2%)

144 681 (+ 14,1 %)

       

 Contexte

Chaque année, la Commission européenne présente un projet de budget de l'Union. Cette année, elle a présenté sa proposition initiale le 30 mai 2017.

Sur la base de cette proposition, le Parlement européen et le Conseil définissent leurs positions respectives. Cette année, le Conseil a adopté formellement sa position le 4 septembre 2017, tandis que le Parlement européen a adopté la sienne lors de sa séance plénière du 25 octobre 2017.

En cas de divergences entre la position du Parlement européen et celle du Conseil, ces deux institutions s'engagent dans un processus de négociation, dénommé «procédure de conciliation». Cette année, la procédure de conciliation de 21 jours a eu lieu du 31 octobre au 20 novembre.

Ces négociations sont menées par un comité de conciliation convoqué spécialement à cette fin, pour lequel le Parlement européen et le Conseil désignent chacun 28 représentants. La Commission européenne - le commissaire chargé du budget ainsi que des experts de la direction générale du budget - joue le rôle important d'intermédiaire impartial.

Prochaines étapes

Pour sceller le compromis dégagé aujourd'hui, le Parlement européen et le Conseil doivent tous deux approuver officiellement le texte dans les 14 jours.

Pour en savoir plus

Projet de budget de l'UE pour 2018: la Commission propose un budget axé sur l'emploi, les investissements, la migration et la sécurité

* Modified at 22:30 on 20 November to align the writing of numbers. 

IP/17/4687

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar