Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Sommet UE-Inde: comment renforcer notre partenariat stratégique et avancer dans la réalisation de notre programme d'action commun

Bruxelles, le 6 octobre 2017

New Delhi a été aujourd'hui le théâtre du 14 e sommet entre l'Union européenne et l'Inde, qui marque 55 ans de relations diplomatiques entre les deux plus grandes démocraties du monde.

L'Union européenne y était représentée par M. Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, et par M. Donald Tusk, président du Conseil européen. L'Inde était quant à elle représentée par son Premier ministre, M. Narendra Modi. La haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne, Mme Federica Mogherini, était également présente.

L'Union européenne et l'Inde ont publié une déclaration conjointe à l'issue du sommet. Des déclarations conjointes sur la lutte contre le terrorisme, sur l'énergie propre et le changement climatique et sur l'urbanisation intelligente et durable ont également été adoptées. Les dirigeants ont aussi fait le point sur la mise en œuvre du vaste programme d'action UE-Inde 2020, adopté l'an dernier lors du précédent sommet.

«Nos pays sont les deux plus grandes démocraties du monde. Nous sommes deux des plus grandes économies du monde. Nous partageons les mêmes valeurs et croyons en la liberté, l'égalité, la tolérance et l'état de droit. Collaborer avec un partenaire comme l'Inde tombe tout simplement sous le sens. C'est naturel», a déclaré le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. «Nous sommes convenus qu'il fallait faire passer nos relations commerciales à un niveau supérieur. Il est grand temps que l'UE et l'Inde concluent un accord de libre-échange. Une fois que les conditions seront réunies, et seulement alors, nous poursuivrons. Le sommet qui s'est tenu aujourd'hui constitue un pas important dans la bonne direction et après avoir entendu le Premier ministre Modi, je suis convaincu que nous pouvons aller de l'avant. Nos négociateurs en chef se réuniront à nouveau en novembre afin de définir la voie à suivre.»

L'intervention complète prononcée par le président Juncker lors de la conférence de presse commune qui a suivi le sommet peut être consultée en ligne.

 

Partenaires pour la prospérité

Les échanges commerciaux et l'investissement sont des aspects importants du partenariat stratégique entre l'UE et l'Inde. L'UE est le plus grand partenaire commercial de l'Inde, qui est quant à elle le 9e plus grand partenaire de l'UE. Les échanges bilatéraux de biens et de services se sont chiffrés à 100 milliards d'euros en 2016. Lors du sommet, les dirigeants ont exprimé leur volonté commune de renforcer le partenariat économique entre l'UE et l'Inde et de faire en sorte que le potentiel de cet aspect de nos relations porte pleinement ses fruits. Des efforts ont été consentis des deux côtés afin de renouer activement le dialogue en vue de relancer les négociations pour parvenir à un accord de libre-échange global et mutuellement bénéfique. Les dirigeants ont également réaffirmé le rôle central de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et l'importance que revêt la promotion d'un commerce libre, équitable et ouvert pour parvenir à une croissance et un développement durables. Les deux parties ont réitéré leur engagement à collaborer avec tous les membres de l'OMC pour faire de la 11e Conférence ministérielle un succès, qui produise des résultats concrets.

Les dirigeants présents lors du sommet ont salué le lancement récent du mécanisme de facilitation des investissements, qui facilitera et encouragera les investissements de l'UE en Inde en apportant sur le terrain un soutien concret aux entreprises européennes désireuses d'investir dans ce pays, notamment en leur fournissant des orientations en matière de procédures.

 

Partenaires pour un développement responsable

Les dirigeants ont adopté une déclaration conjointe sur le changement climatique et l'énergie propre, dans laquelle ils font état de leur responsabilité partagée et affirment leur détermination à prendre la tête des efforts mondiaux visant à atténuer les effets du changement climatique et à s'y adapter. Les deux parties ont confirmé les engagements qu'elles avaient pris dans le cadre de l'accord de Paris et ont décidé de coopérer plus étroitement dans la réalisation de ces engagements, notamment en matière d'action pour le climat, de refroidissement écologique, de systèmes solaires de pompage, de stockage de l'énergie, de mobilité électrique et d'énergies renouvelables, afin d'améliorer la mise en œuvre de l'accord.

Les villes de l'Union européenne et de l'Inde sont des moteurs de croissance et d'innovation, mais elles sont aussi confrontées à de nombreux et pressants problèmes économiques, sociaux et environnementaux. La déclaration conjointe sur un partenariat pour une urbanisation intelligente et durable adoptée lors du sommet définit les priorités et les objectifs d'une coopération renforcée entre les deux parties dans le domaine du développement urbain au cours des années à venir. Le partenariat créera de nouvelles possibilités de coopération entre nos collectivités locales et régionales respectives. Il s'appuiera sur l'expérience du programme urbain de l'UE et du programme phare Smart Cities Mission de l'Inde.

Le vice-président de la Banque européenne d'investissement (BEI), M. Andrew McDowell, a confirmé le prêt le plus élevé jamais octroyé par la BEI pour l'investissement en Inde. La nouvelle aide de 500 millions d'euros prévue en faveur du transport durable en Inde servira à financer la construction d'une nouvelle ligne et de 96 nouvelles rames de métro à Bangalore.

Les dirigeants se sont engagés à s'orienter vers un modèle économique plus circulaire qui réduise la consommation de ressources primaires. Le nouveau dialogue du G20 sur l'utilisation efficace des ressources servira de plateforme pour coopérer étroitement en vue d'une utilisation efficace et durable des ressources naturelles, pour élaborer des stratégies en vue de cette transition économique cruciale et pour promouvoir conjointement l'utilisation efficace des ressources au niveau mondial. Les dirigeants sont également convenus d'intensifier encore la coopération face aux défis environnementaux, notamment dans le cadre du partenariat Inde-UE consacré à l'eau. Le forum UE-Inde sur l'eau, qui se tiendra le 11 octobre 2017, fixera des étapes concrètes pour la réalisation de cet engagement.

Il a été convenu, lors du sommet, de donner un nouvel élan à la coopération dans le domaine de la recherche et de l'innovation en lançant une grande initiative phare de 30 millions d'euros dans la recherche sur l'eau. Les deux parties ont également décidé de renforcer leur coopération dans le domaine de la recherche et de l'innovation en étendant le mécanisme de cofinancement UE-Inde à tous les domaines du programme Horizon 2020 présentant un intérêt pour l'Inde, tels que la santé, le changement climatique et l'énergie (dans le cadre de la Mission Innovation pour ce dernier domaine). Un accord de mise en œuvre a été signé entre la Commission et l'Indian Science and Engineering Research Board (SERB) dans le but de faciliter la collaboration entre les chercheurs indiens talentueux et les équipes du Conseil européen de la recherche en Europe. Les deux parties ont confirmé l'importance que revêt la conclusion de l'accord Euratom-Inde relatif à la coopération en matière de recherche et de développement dans le domaine des utilisations pacifiques de l'énergie nucléaire et sont convenues d'œuvrer à sa conclusion rapide.

Les dirigeants se sont également félicités de l'entrée en vigueur imminente de l'accord horizontal entre l'UE et l'Inde sur certains aspects des services aériens. La mise en œuvre de cet accord permettra de rétablir la sécurité juridique de nos relations avec l'Inde dans le domaine de l'aviation, par la mise en conformité avec le droit de l'Union des accords bilatéraux relatifs aux services aériens conclus entre l'Inde et certains États membres de l'UE. En conséquence, l'Inde reconnaît maintenant le principe de la désignation européenne des compagnies aériennes, ce qui permettra aux transporteurs aériens de l'UE de desservir l'Inde à partir de n'importe quel État membre avec lequel l'Inde a conclu un accord bilatéral.

Les dirigeants ont également exprimé leur volonté commune de renforcer la coopération en matière de migration et de réfugiés, notamment dans le cadre du processus des Nations unies visant à l'adoption d'un pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières et d'un pacte mondial sur les réfugiés. Les deux parties sont convenues d'intensifier encore leurs efforts conjoints en vue de la mise en œuvre du programme commun UE-Inde pour les migrations et la mobilité.

 

Partenaires pour la paix et la sécurité mondiales

En tant que fervents partisans du multilatéralisme et d'un ordre mondial fondé sur des règles, l'Union européenne et l'Inde partagent une même vision des principaux défis à l'échelle mondiale et régionale. Lors du sommet, les dirigeants se sont penchés sur diverses situations préoccupantes dans le voisinage direct de l'UE et de l'Inde, ainsi que dans des régions plus lointaines. Ils ont notamment évoqué les perspectives de paix en Afghanistan, la situation dans la péninsule coréenne, au Myanmar, en Ukraine orientale, en Iran, et en Syrie ainsi que le processus de paix au Proche-Orient. Ils ont en outre débattu de la possibilité d'une coopération accrue entre l'UE et l'Inde dans l'océan Indien ainsi qu'en Afrique.

Les dirigeants ont adopté une déclaration conjointe sur la lutte contre le terrorisme, qui marque une nouvelle intensification des efforts communs dans ce domaine. Alors que des progrès considérables ont été accomplis au cours des derniers mois, notamment dans le cadre du dialogue régulier sur la lutte contre le terrorisme, la déclaration conjointe vise à renforcer la coopération en matière de prévention et de lutte contre ce fléau, l'extrémisme violent et la radicalisation et contre le recrutement de combattants terroristes étrangers, les sources de financement du terrorisme et la fourniture d'armes aux terroristes.

Le 4 octobre, ITS Fasan, le navire amiral italien et siège de l'Opération Atalante de la force navale de l'UE, a effectué des manœuvres conjointes avec le navire de la marine indienne INS Trishul au large des côtes somaliennes, ce qui constitue le premier exercice naval conjoint de l'UE et de l'Inde. Lors du sommet, les dirigeants ont décidé de poursuivre ce type d'exercices et d'étendre la coopération dans le domaine de la sécurité maritime.http://eunavfor.eu/eu-naval-force-and-indian-maritime-cooperation/

À l'approche de la 5e conférence mondiale sur le cyberespace qui aura lieu à New Delhi les 23 et 24 novembre 2017, les dirigeants ont exprimé leur intention d'approfondir la coopération dans le domaine de la cybersécurité, tout en restant attachés à un cyberespace ouvert, libre, sûr, stable, pacifique et accessible, qui favorise la croissance économique et l'innovation.

 

En savoir plus

Site web du 14e sommet UE-Inde

Déclaration conjointe du 14e sommet UE-Inde

Déclaration conjointe sur l'énergie propre et le changement climatique

Déclaration conjointe sur la coopération dans la lutte contre le terrorisme

Déclaration conjointe sur un partenariat pour une urbanisation intelligente et durable

Intervention du président Juncker lors de la conférence de presse commune à l'issue du 14e sommet UE-Inde

Fiche d'information sur les relations UE-Inde

Relations commerciales entre l'UE et l'Inde

Site web de la délégation de l'UE en Inde

IP/17/3728

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar