Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

L'UE lance son nouveau plan d'investissement extérieur

Bruxelles, le 28 septembre 2017

Après le feu vert du Parlement européen et du Conseil, la Commission européenne entame immédiatement la mise en œuvre de son ambitieux plan d'investissement extérieur destiné à stimuler les investissements dans les pays d'Afrique et du voisinage de l'UE.

Le Parlement européen et le Conseil ont approuvé le Fonds européen pour le développement durable (FEDD), qui est la clé de voûte du nouveau plan d'investissement extérieur (PIE) de l'UE. Ce plan favorisera un développement plus inclusif et durable dans les pays d'Afrique et du voisinage européen. Il stimulera l'investissement public et privé, ce qui permettra de venir à bout des obstacles à la croissance dans nos pays partenaires et de lutter contre les causes profondes de la migration irrégulière.

Mme Federica Mogherini, haute représentante et vice-présidente de la Commission, s'est exprimée dans les termes suivants: «Moins de 10 pour cent des investissements directs étrangers en Afrique sont réalisés dans des régions fragiles alors que ce sont elles qui en ont le plus besoin. Nous voulons faire de notre plan d'investissement extérieur le puissant moteur d'une croissance plus inclusive et durable pour créer une énergie verte, donner de nouvelles possibilités aux entrepreneurs, également dans l'Union européenne, aux jeunes et aux femmes pour les rendre autonomes. C'est le plan dont l'Afrique a besoin; il répond aux demandes de nos partenaires africains et exprime tout le potentiel du partenariat européen.»

M. Neven Mimica, commissaire chargé de la coopération internationale et du développement a ajouté: «Notre plan d'investissement extérieur instaure une nouvelle approche pour éradiquer la pauvreté et parvenir à un développement inclusif et durable. En faisant appel notamment au financement privé, notre contribution de 4,1 milliards d'euros mobilisera jusqu'à 44 milliards d'euros d'investissement qui ne seraient pas réalisés autrement. Il revient maintenant à tous les acteurs clés du secteur privé en Europe et dans nos pays partenaires d'unir leurs efforts aux nôtres pour instaurer une croissance durable et créer des emplois décents au bénéfice de tous.»

M. Johannes Hahn, commissaire pour la politique européenne de voisinage et les négociations d'élargissement, a fait la déclaration suivante: «L'Europe doit faire face à de nombreux défis, tant à l'intérieur de ses frontières qu'à l'extérieur, qui devraient s'amplifier dans le futur avec l'intensification de la pression démographique, de la mobilité, des conséquences du changement climatique et à cause des conflits régionaux en cours. Elle a tout intérêt à ce que nous œuvrions tous en faveur d'une croissance économique durable et équilibrée dans nos pays partenaires. La participation du secteur privé et l'instauration de l'environnement le plus propice à son épanouissement étaieront ces efforts. En stimulant la croissance durable chez nos partenaires d'Europe et d'Afrique, nous offrons également de nouvelles possibilités commerciales et d'investissement aux entreprises et investisseurs de l'UE. »

Le conseil stratégique du Fonds européen pour le développement durable (FEDD), composé des États membres de l'UE, de représentants de la Banque européenne d'investissement et du Parlement européen en qualité d'observateur, se réunit pour la première fois aujourd'hui à Bruxelles en vue d'une mise en œuvre rapide et efficace du PIE. Ils examineront les propositions de la Commission concernant des domaines d'investissement concrets, les «volets d'investissement». Ces volets définissent les secteurs prioritaires de la garantie FEDD, considérés comme essentiels pour la création d'emplois décents et durables dans les pays d'Afrique et du voisinage de l'UE.

Les premiers volets d'investissement devraient être approuvés prochainement pour que le PIE puisse commencer à vraiment changer les choses pour les bénéficiaires sur le terrain.

Contexte

Le plan d'investissement européen (PIE) a été proposé par le président Juncker en septembre 2016. Il aura fallu à peine un an pour que ses activités démarrent.

Pour encourager le développement durable, le PIE intégrera une nouvelle génération d'instruments financiers dans des formes plus classiques d'aide comme les subventions - à savoir les garanties, les instruments de partage des risques ainsi qu'un panachage de subventions et de prêts. La fourniture d'une assistance technique substantielle aidera les pays bénéficiaires à élaborer des projets et des activités plus matures et viables sur le plan financier. L'UE consolidera également le dialogue noué avec les pays partenaires ainsi qu'un dialogue structuré avec le secteur privé pour améliorer le climat d'investissement et l'environnement des entreprises dans les pays partenaires respectifs.

L'approche novatrice et globale du PIE s'appuie sur les instruments de financement mixte de la Commission qui s'inspirent des enseignements tirés des activités de financement mixte mises en œuvre pendant dix ans.

 

Pour en savoir plus:

Questions et réponses sur le plan d'investissement extérieur européen

Fiche d'information: plan d'investissement externe (PEI)

Plan d'investissement externe (PEI)

IP/17/3483

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar