Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

L'UE et les Nations unies font équipe pour éradiquer la violence à l'égard des femmes et des filles

New York, le 20 septembre 2017

Aujourd'hui, lors de l'Assemblée générale des Nations unies à New York, l'Union européenne et les Nations unies ont lancé l'initiative «Spotlight», d'un montant de 500 millions d'euros, visant à mettre fin à toutes les formes de violence à l'égard des femmes et des filles.

L'initiative «Spotlight» de l'UE et des Nations unies a été lancée par Mme Federica Mogherini, haute représentante de l'UE et vice-présidente de la Commission, et M. Neven Mimica, commissaire chargé de la coopération internationale et du développement, conjointement avec M. António Guterres, Secrétaire général des Nations unies, et Mme Amina Mohammed, vice-Secrétaire générale des Nations unies.

S'exprimant à l'occasion du lancement de l'initiative, M. António Guterres, Secrétaire général des Nations unies, a fait la déclaration suivante: «Il s'agit d'une dure réalité – 1 femme sur 3 sera confrontée à la violence au cours de sa vie. La violence à l'égard des femmes et des filles détruit des vies et est source de souffrance de génération en génération.» «L'initiative “Spotlight” est véritablement historique», a-t-il ajouté. «Ce fonds est un investissement innovant en matière d'égalité hommes-femmes et d'émancipation des femmes. Lorsque nous mettons en lumière l'émancipation des femmes et des filles dans le monde, c'est l'avenir de chacun qui est meilleur.»

Mme Mogherini, haute représentante de l'UE, a déclaré ce qui suit: «L'Union européenne est déterminée à lutter contre toutes les formes de violence à l'égard des femmes et des filles, car elles portent atteinte à nos valeurs et à nos droits fondamentaux essentiels tels que la dignité, l'accès à la justice et l'égalité hommes-femmes. Nous devons d'abord veiller à préserver la sécurité des femmes et des filles, afin de leur donner les moyens de réaliser pleinement leur potentiel.»

Le commissaire Mimica a ajouté ce qui suit: «La violence à l'égard des femmes et des filles est une des plus grandes injustices de notre temps, qui dépasse toutes les frontières, les générations, les nationalités et les communautés. Elle nous touche profondément dans nos cœurs et dans nos esprits et constitue un puissant obstacle à la réalisation du plein potentiel de développement de toute société. Afin de parvenir à un véritable changement, j'invite tous les partenaires à se joindre à notre initiative “Spotlight” en vue de créer un monde dans lequel toutes les femmes et les filles peuvent briller!»

L'initiative «Spotlight» de l'UE et des Nations unies est financée au moyen d'un fonds fiduciaire multipartenaires dont l'UE est le principal contributeur (pour un montant d'un demi-milliard d'euros); ce fonds est ouvert à d'autres donateurs.

Au cours des prochaines années, des programmes globaux seront mis en œuvre pour mettre fin à toutes les formes de violence à l'égard des femmes et des filles, telles que les violences sexuelles et sexistes et les pratiques préjudiciables, la traite et l'exploitation économique (exploitation au travail), les féminicides et la violence domestique et familiale. Les principaux domaines d'intervention seront notamment le renforcement des cadres législatifs, des politiques et des institutions, la mise en place de mesures préventives, l'accès aux services et l'amélioration de la collecte de données en Afrique, en Amérique latine, en Asie, dans le Pacifique et dans les Caraïbes.

Dans le respect des principes du programme de développement durable à l'horizon 2030, l'initiative «Spotlight» appliquera une approche fondée sur les droits et accordera une attention particulière aux femmes et aux filles les plus marginalisées afin de ne «laisser personne de côté». Elle visera à galvaniser les engagements politiques au plus haut niveau et à fournir un soutien ciblé à grande échelle, ainsi qu'à nouer de nouveaux partenariats. Elle permettra également de sensibiliser l'opinion à l'incidence importante, durable et néfaste de la violence à l'égard des femmes et des filles.

Contexte
La violence à l'égard des femmes et des filles constitue une des violations des droits de l'homme les plus répandues et les plus dévastatrices à l'échelle de la planète. Elle touche toutes les sociétés, dépassant les frontières générationnelles, socio-économiques, éducatives et géographiques. En tout, plus d'un milliard de personnes sont aujourd'hui touchées par la violence. Selon les estimations, 35 % des femmes ont été victimes de violence à un moment de leur vie et ce chiffre peut atteindre 70 % dans certains pays.

En outre, plus de 700 millions de femmes dans le monde ont été mariées avant l'âge de 18 ans. Sur ces femmes, plus de 1 sur 3 (quelque 250 millions) ont été mariées avant l'âge de 15 ans. Au moins 200 millions de femmes et de filles ont subi des mutilations génitales dans 30 pays.

Ce fléau est un obstacle à l'égalité hommes-femmes, à l'émancipation des femmes et des filles et au développement durable global, ainsi qu'à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

L'initiative «Spotlight» est l'expression de la même volonté politique dont a fait preuve la communauté internationale en adoptant les ODD, avec l'objectif autonome nº 5 consacré à l'égalité des sexes et des objectifs spécifiques en matière d'éradication de la violence à l'égard des femmes et des filles, ainsi qu'en intégrant l'égalité hommes-femmes dans l'ensemble du cadre des ODD.

Le nouveau consensus européen pour le développement, la nouvelle approche globale de l'UE en matière de développement durable pour les années à venir, souligne également l'engagement de l'UE et de tous ses États membres en faveur de l'égalité hommes-femmes.

Pour en savoir plus sur l'initiative «Spotlight» de l'UE et des Nations unies, veuillez consulter le site web suivant: www.un.org/spotlight-initiative

Voir également le MEMO Q&R et le communiqué conjoint UE-Nations unies.

IP/17/3306

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar