Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

L'UE augmente son budget d'aide humanitaire pour l'éducation des enfants en situation d'urgence

Bruxelles, le 20 septembre 2017

Garantir aux enfants en situation d'urgence un accès à l'éducation figure parmi les principales priorités du financement humanitaire de l'UE.

La Commission européenne a annoncé ce jour qu'elle augmenterait encore la part du financement humanitaire permettant de scolariser des enfants dans les zones de crise partout dans le monde. En 2018, 8 % du budget humanitaire de l'UE ira à l'éducation en situation d'urgence, ce qui est bien au-dessus de la moyenne mondiale, où cette part est inférieure à 3 %.

«L'UE occupe le premier rang pour le financement de l'éducation en situation d'urgence. Il s'agit concrètement d'offrir un avenir à des enfants connaissant les pires situations qui soient dans le monde. M'étant rendu dans de nombreuses zones de crise, qu'il s'agisse de camps de réfugiés ou de régions dévastées par des catastrophes naturelles, j'ai pu constater que l'éducation était clairement bien plus qu'un droit de l'homme ou un besoin fondamental. Éducation rime avec sécurité, dignité et protection contre la radicalisation. En soutenant l'éducation, nous faisons le plus grand investissement que nous puissions faire pour l'avenir des plus vulnérables. Nous investissons dans la paix.», a déclaré Christos Stylianides, commissaire chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises à l'occasion d'une conférence à haut niveau sur l'éducation, organisée en marge de l'Assemblée générale 2017 des Nations unies à New York.

La contribution de l'UE pour 2018, qui s'élève à plus de 86 millions d'euros, soutiendra l'accès de filles et de garçons vivant dans des régions de crise dans le monde à l'éducation formelle et informelle, y compris l'apprentissage des compétences indispensables dans la vie courante et la formation professionnelle, ainsi que des activités de loisirs et un soutien psychosocial. Plusieurs projets de l'UE seront axés sur les filles, leur donneront accès à l'éducation et les aideront à acquérir des compétences indispensables dans la vie courante et des compétences professionnelles. Les enfants bénéficieront également de la fourniture de matériels scolaires et de la création de nouveaux espaces d'apprentissage. Les enseignants et les parents recevront également un soutien et bénéficieront d'une formation.

M. Stylianides a fait de l'éducation en situation d'urgence une priorité depuis le début de son mandat et n'a cessé, chaque année depuis sa prise de fonction, d'accroître l'aide financière de l'UE aux projets d'éducation destinés aux enfants victimes de crises. L'aide allouée par l'UE à l'éducation en situation d'urgence est ainsi passée de 1 % de son budget humanitaire en 2015 à 6 % en 2017 et pourrait atteindre 8 % en 2018. Entre 2012 et 2016, cette aide a bénéficié à quatre millions d'enfants et d'enseignants dans 50 pays.

L'aide humanitaire de l'UE sera acheminée par l'intermédiaire d'organisations non gouvernementales, d'agences des Nations unies et d'organisations internationales, de façon à toucher les plus vulnérables.

Contexte

Aujourd'hui, quelque 75 millions d'enfants vivant dans des pays où sévissent des crises et victimes de déplacements forcés n'ont pas accès à une éducation de qualité.

À la fin de l'année 2016, près de quatre millions de garçons et de filles vivant dans 50 pays dans le monde ont profité de cette aide en Afghanistan, en Arménie, au Bangladesh, au Burkina Faso, au Burundi, au Cameroun, en République centrafricaine, en Colombie, en République démocratique du Congo, à Djibouti, en Égypte, en El Salvador, en Équateur, en Éthiopie, en Géorgie, en Grèce, au Guatemala, en Guinée, en Haïti, au Honduras, en Inde, en Iran, en Iraq, en Jordanie, au Kenya, au Liban, en Libye, à Madagascar, au Mali, en Mauritanie, au Mexique, au Myanmar/en Birmanie, au Niger, au Nigeria, au Pakistan, en Palestine, aux Philippines, au Rwanda, en Sierra Leone, en Somalie, au Soudan, au Soudan du Sud, en Syrie, en Tanzanie, au Tchad, en Turquie, en Ouganda, en Ukraine, au Venezuela et au Yémen.

Les activités d'éducation financées par l'UE sont conçues de manière à prendre en considération les différents besoins des enfants en fonction de leur âge, de leur sexe et d'autres éléments spécifiques.

En mars 2017, l'UE a lancé son plus important programme humanitaire en matière d'éducation en situation d'urgence à ce jour. Doté de 34 millions d'euros, ce programme de «cession conditionnelle de liquidités» permettra à quelque 230 000 enfants réfugiés d'être scolarisés en Turquie.

Pour en savoir plus

Fiche d'information sur l'éducation en situation d'urgence

Protection civile et opérations d'aide humanitaire européennes de la Commission européenne

IP/17/3273

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar