Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

L'UE ouvre un nouveau chapitre des relations avec la Gambie

Bruxelles, le 9 février 2017

M. Neven Mimica, commissaire chargé de la coopération internationale et du développement, se trouve en Gambie, où il doit rencontrer aujourd'hui le président nouvellement élu, Adama Barrow, et son nouveau gouvernement.

M. Mimica s'est exprimé en ces termes: «La transition démocratique pacifique en Gambie est la concrétisation de la détermination du peuple gambien, ainsi que des efforts coordonnés à l'échelle régionale et internationale de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest. La population gambienne a fait montre d'une résolution, d'une patience et d'un courage exemplaires en période de fortes tensions. L'UE est pleinement résolue à tendre la main au président Barrow et à son gouvernement. Nous souhaitons être un partenaire privilégié de la nouvelle Gambie. En plus du train de mesures d'aide immédiates, pour un montant de 75 millions d'euros, signé ce jour, nous élaborons déjà une série de mesures à moyen terme, pour un montant de 150 millions d'euros, qui viseront essentiellement à renforcer les capacités de l'État et à créer de l'emploi.»

Cette visite montre clairement que l'UE est disposée à apporter une aide technique et financière immédiate pour soutenir le processus démocratique en Gambie et ses répercussions positives pour la population sur les plans de la bonne gouvernance et du respect des droits de l'homme et de l'état de droit. L'UE renforcera aussi son aide à l'appui du développement durable et inclusif du pays en étroite consultation avec les nouvelles autorités. Elle est déterminée à soutenir les progrès en matière de démocratie, de droits de l'homme, de bonne gouvernance et de développement durable et inclusif.

Le train de mesures, d'un montant de 75 millions d'euros, a été signé ce jour par M. Mimica. Il comporte un projet d'un montant de 10,5 millions d'euros visant à renforcer l'accès des populations les plus vulnérables, notamment des ménages dirigés par une femme, aux marchés et aux infrastructures socioéconomiques. Cet objectif sera atteint grâce à un programme de réfection des routes de desserte. Ensuite, un projet d'un montant de 20,5 millions d'euros aura pour but de générer de la croissance et de créer des possibilités d'emploi, en particulier pour les jeunes, ainsi que d'améliorer l'accès à la nourriture. Un projet d'un montant de 11,5 millions d'euros tendra à améliorer la sécurité alimentaire, par exemple en soutenant la fourniture de produits alimentaires et d'une aide financière, en traitant les cas de malnutrition aiguë et en prévenant toutes les formes de dénutrition. La Gambie bénéficiera d'une contribution de 11 millions d'euros au titre du fonds fiduciaire d'urgence de l'UE pour l'Afrique afin de créer des possibilités d'emploi pour les jeunes. Enfin, ce premier train de mesures comportera aussi des interventions pour un montant de 21,5 millions d'euros dans les domaines, entre autres, de la lutte contre le changement climatique, de la sécurité alimentaire, du soutien aux organisations de la société civile, de la démocratie et des droits de l'homme.

M. Mimica a également annoncé ce jour l'élaboration d'un deuxième train de mesures d'aide d'un montant de 150 millions d'euros, qui couvrira des actions à moyen et à long terme en faveur de la population gambienne. Une mission technique de l'UE est actuellement en visite à Banjul pour recenser et examiner les domaines d'intérêt commun.

Contexte

Le partenariat UE-Gambie a contribué à atteindre des objectifs de développement importants pour la Gambie; il a par exemple permis d'asphalter près de la moitié du réseau routier du pays dans le cadre de projets financés par le Fonds européen de développement. Les relations prospèrent également dans d'autres domaines tels que le commerce, la pêche et le tourisme.

L'allocation totale de l'Union européenne pour la Gambie dans le cadre du 11e Fonds européen de développement (FED) pour la période 2014-2020 s'élève à 150 millions d'euros. Il a été décidé de commencer par une enveloppe initiale (33 millions d'euros pour la période 2015-2016) pour soutenir les priorités de développement du pays définies dans le «programme pour l'accélération de la croissance et de l'emploi» (2012-2016). Les principaux secteurs d'intervention pour cette première phase sont l'agriculture au service de la croissance économique et de la sécurité alimentaire/nutrition et la stratégie de sortie de crise dans le secteur des transports. À la suite de la mise en place du nouveau gouvernement, les principales priorités de l'UE en termes de coopération au développement consistent à soutenir sans tarder la stabilité et la reconstruction de l'État gambien. 

La Gambie devrait également bénéficier du programme régional de la CEDEAO, dont les priorités sont axées sur cinq domaines d'intervention, à savoir la paix et la sécurité, le développement des infrastructures, l'agriculture et la résilience, le marché commun et la compétitivité régionale, ainsi que le renforcement des capacités.
La Gambie a également bénéficié de la ligne budgétaire «Environnement». Un projet portant sur la gestion intégrée des zones côtières et le changement climatique est en cours de mise en œuvre dans le cadre de l'action mondiale de lutte contre le changement climatique. Des interventions dans les domaines de la sécurité alimentaire, de l'agriculture et du développement rural, de la création d'emplois, notamment pour les jeunes et les femmes, ainsi que des actions visant à soutenir les organisations de la société civile, la démocratie et les droits de l'homme sont également en cours.

La Gambie peut prétendre à une aide au titre du fonds fiduciaire d'urgence en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique. Depuis le sommet de La Valette, deux nouvelles actions ont été adoptées en faveur de ce pays pour un montant total de 14,9 millions d'euros en vue, notamment, d'ouvrir des perspectives économiques et de créer des emplois et de renforcer ainsi les capacités des jeunes.

Pour en savoir plus

sur la délégation de l'UE en Gambie: https://eeas.europa.eu/delegations/gambia_en

sur le fonds fiduciaire de l'UE pour l'Afrique: http://ec.europa.eu/europeaid/regions/africa/eu-emergency-trust-fund-africa_en

IP/17/230

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar