Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES NL IT SV PT LT

Commission européenne - Communiqué de presse

Recherche dans le domaine de la santé: La Commission octroie 1 million d'euros à un test innovant permettant de distinguer les infections virales des infections bactériennes

Louvain, le 6 février 2017

Dans le cadre de ses initiatives pour lutter contre le problème croissant de la résistance aux antibiotiques et promouvoir une meilleure utilisation de ces derniers, la Commission a aujourd'hui attribué des prix à plusieurs projets ambitieux de recherche dans le domaine de la santé.

Sous embargo jusqu'au 6 février 2017 à 17h00, heure de Bruxelles

Lors d'une cérémonie qui s'est tenue aujourd'hui à l'Université de Louvain, en Belgique, M. Carlos Moedas, commissaire pour la recherche, la science et l'innovation, a remis le prix Horizon «Pour un meilleur usage des antibiotiques», d'un montant de 1 million d'euros, et M.Vytenis Andriukaitis, commissaire pour la santé et la sécurité alimentaire, le prix européen de la santé pour les ONG qui luttent contre la résistance aux antimicrobiens.

La récompense d'un million d'euros du prix Horizon a été attribuée à un test qui permet de diagnostiquer en moins de dix minutes une infection bactérienne ou de déterminer qu'un patient peut, sans danger, être soigné sans traitement antibiotique. Ce test facile d'emploi, puisqu'il consiste en une simple piqûre au bout du doigt, devrait être disponible d'ici à 2018. Il a été mis au point par Minicare HNL, une initiative de recherche conjointe du suédois P&M Venge AB et du néerlandais PHILIPS Electronics.

Le commissaire Moedas a déclaré à ce propos: «L'utilisation excessive et à mauvais escient d'antibiotiques est une lourde menace pour la santé publique. Nous contribuons à faire en sorte que cet appareil soit à la disposition des patients le plus rapidement possible, afin que les antibiotiques ne soient plus utilisés que dans le cas d'infections bactériennes, et non pour traiter des infections virales contre lesquelles ils sont inefficaces et inutiles. Il s'agit de lutter ainsi contre le danger que représente la résistance croissante aux antimicrobiens.»

Le prix européen de la santé pour les ONG qui luttent contre la résistance aux antimicrobiens récompense des initiatives hors du commun menées par des ONG pour combattre la menace que constitue, pour la santé humaine, la résistance aux antibiotiques. Le premier prix, d'un montant de 20 000 euros, a été attribué au Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) pour sa campagne «De la ferme à la fourchette», qui a sensibilisé le public aux causes de la résistance aux antimicrobiens, telles que l'utilisation abusive d'agents antimicrobiens dans l'élevage et d'antibiotiques en médecine humaine.

Vytenis Andriukaitis, commissaire pour la santé et la sécurité alimentaire, a déclaré: «Nous devons mettre en avant les initiatives qui font prendre conscience du danger croissant que représente la résistance aux antimicrobiens. En tant que commissaire à la santé et ancien médecin, ma plus grande priorité est d'empêcher que cette menace latente ne se transforme en véritable cauchemar pour la santé publique. Je compte sur l'aide constante et la mobilisation sans faille d'organisations telles que le BEUC.» 

Les finalistes

Deux autres finalistes du prix «Pour un meilleur usage des antibiotiques», qui ont présenté des technologies innovantes centrées sur les patients, étaient au coude à coude. Il s'agit de:

- PulmoCheck, pour le développement d'un appareil qui réagit dans un délai de 2 à 6 minutes aux fluides corporels de sujets touchés par une infection bactérienne

- ImmunoPoc, pour un test reposant sur une piqûre au doigt permettant en 15 minutes de distinguer les infections bactériennes des infections virales.

En ce qui concerne le «prix européen de la santé», le deuxième prix, d'un montant de 15 000 euros, a été remis à l'«alliance pour sauver nos antibiotiques» (Compassion in World Farming et Soil Association), et la troisième récompense, de 10 000 euros, a été attribuée à l'Alliance mondiale contre la résistance aux antibiotiques pour sa campagne «Agir pour la préservation des antibiotiques».

Contexte

La résistance aux antibiotiques est une menace planétaire grandissante qui pèse lourdement sur la société et l'économie. En l'absence d'action, elle devrait provoquer des millions de décès chaque année dans le monde d'ici 2050 et une perte de plus de 90 000 milliards d'euros au total pour l'économie mondiale. C'est pourquoi cette menace est devenue une priorité politique au sein de l'Union européenne.

Dans l'UE, la résistance aux antibiotiques est à l'origine, chaque année, de 25 000 décès et de plus de 1,5 milliard d'euros de soins de santé et de perte de productivité. Depuis 1999, la Commission européenne est engagée dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens dans le cadre de l'approche «Une seule santé», qui reconnaît les liens inextricables entre santé humaine, santé animale et gestion de l'environnement. Un nouveau plan d'action contre la résistance aux antimicrobiens, qui s'appuiera sur l'évaluation du plan d'action de 2011, est en cours d'élaboration. Il se concentrera sur les activités qui présentent une valeur ajoutée manifeste pour l'Union européenne et aboutissent à des résultats concrets et mesurables. Cette vaste consultation publique devrait contribuer aux objectifs communs de préservation de l'efficacité des antimicrobiens, de lutte contre les infections et de développement de nouveaux traitements innovants.

Le 27 janvier 2017, la Commission a lancé une consultation publique concernant les activités qu'il conviendrait d'inclure dans le nouveau plan d'action «Une seule santé» contre la résistance aux antimicrobiens, dont l'adoption est prévue d'ici à l'été 2017. Cette consultation, ouverte jusqu'au 28 avril 2017, est constituée d'un questionnaire destiné aux administrations publiques et aux parties prenantes et d'un autre destiné aux citoyens,

Les prix Horizon sont des prix «défi» (également appelés «prix d'incitation») qui récompensent par une somme d'argent le candidat qui relèvera le mieux un défi donné. Les prix Horizon n'imposent aucune méthode particulière ni aucune modalité technique aux candidats, qui ont une entière liberté pour parvenir à la solution la plus prometteuse et la plus efficace. L'objectif est de stimuler l'innovation et de trouver des solutions aux problèmes qui préoccupent les citoyens européens.

Pour en savoir plus

Fiche d'information: De quelle manière le financement de l'Union européenne pour la recherche contribue-t-il à la santé publique et à la lutte contre la résistance aux antimicrobiens

 

IP/17/205

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar