Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Rapport sur l'état des relations UE-Égypte: établissement de priorités communes

Bruxelles, le 17 juillet 2017

L'Union européenne et l'Égypte vont de l'avant en arrêtant des priorités communes dans le cadre de leur accord d'association.

Alors que l'Égypte se trouve confrontée à un environnement de plus en plus complexe sur le plan économique, social, politique et de la sécurité, l'UE est résolue à continuer de lui apporter son soutien pour relever les défis actuels, en s'appuyant sur de nouvelles priorités de partenariat.

Telle est la conclusion qui ressort du rapport conjoint publié aujourd'hui par le Service européen pour l'action extérieure et la Commission européenne sur le partenariat entre l'Union européenne et l'Égypte pour la période allant de janvier 2015 à mai 2017. Ce rapport précède le 7e Conseil d'association UE-Égypte, programmé pour le 25 juillet 2017 à Bruxelles.

Ces deux dernières années, l'UE a concentré ses efforts sur le soutien en faveur du développement économique, social et politique de l'Égypte, visant à offrir de meilleures perspectives à ses citoyens et à contribuer à la stabilisation et à la prospérité à long terme du pays, ainsi que de la région. L'Union, œuvrant de concert avec les États membres, a soutenu activement l'Égypte dans un large éventail de domaines fondamentaux, tels que le développement économique, l'éducation, la santé, l'énergie, les transports, l'environnement, l'action pour le climat, la société de l'information, la recherche et l'innovation.

Les deux parties ont de nouveau confirmé l'importance de leurs relations et de leur coopération, en convenant ensemble de nouvelles priorités de partenariat qui guideront leurs travaux au cours des trois prochaines années. Ces priorités jettent les bases d'un nouveau renforcement de la coopération entre l'UE et l'Égypte dans des domaines d'intérêt et de préoccupation communs, notamment les réformes économiques, la gouvernance, les droits de l'homme, l'état de droit et les efforts visant à parvenir à une société plus ouverte, mais aussi les migrations et la sécurité/la lutte contre le terrorisme, ainsi qu'un dialogue et une coopération plus étroits sur les questions régionales.

Historique du dossier

Conformément à la nouvelle politique de voisinage de l'UE, le rapport par pays UE-Égypte couvre la période comprise entre janvier 2015 et mai 2017. Il évalue les succès et les évolutions des politiques dans le pays en mettant l'accent sur les domaines prioritaires de la coopération UE-Égypte, tels que figurant dans les nouvelles priorités de partenariat UE-Égypte arrêtées d'un commun accord en décembre 2016. Ces dernières devraient être adoptées lors de la réunion du Conseil d'association à venir.

À la fin de la période de référence, le total des engagements de l'aide financière de l'UE en faveur de l'Égypte s'élevait à plus de 1,3 milliard d'euros sous forme de subventions, dont environ 45 % étaient destinés au développement économique et social, et notamment à la création d'emplois; une part de 45 % a été affectée aux énergies renouvelables, à la gestion de l'eau et de l'assainissement/des déchets et à l'environnement, et une part de 10 % a été consacrée à l'amélioration de la gouvernance, des droits de l'homme, de la justice et de l'administration publique. Ces travaux sont menés parallèlement aux efforts déployés pour venir en aide aux plus vulnérables et soutenir la société civile, avec une attention particulière accordée aux femmes et à la jeunesse.

En 2015 et en 2016, un montant de 250 millions d'euros pour un nouveau financement bilatéral de l'UE a été engagé en faveur de l'Égypte à partir de l'enveloppe bilatérale de l'instrument de voisinage européen (IVE) et de l'enveloppe financière de la facilité d'investissement dans le cadre de la politique de voisinage (FIPV). Le volume combiné de l'aide financière apportée par l'UE, les États membres et les institutions financières européennes à l'Égypte sous ses formes diverses (subventions, prêts et échanges de créances) fait de l'Europe le premier et le plus important donateur en Égypte, avec un volume d'aide financière européenne en cours pour le pays excédant 11 milliards d'euros.

Pour en savoir plus:

Rapport complet

Site web de la délégation de l'UE en Égypte

 

IP/17/1981

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar