Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

La Commission réunit des organisations non confessionnelles pour discuter sur le thème «L'avenir de l'Europe: une Union effective et fondée sur des valeurs»

Bruxelles, le 19 juin 2017

Aujourd'hui, Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission européenne, a accueilli une réunion de haut niveau avec quatorze représentants d'organisations philosophiques et non confessionnelles de toute l'Europe, en présence de la vice-présidente du Parlement européen, Mairead McGuinness.

Cette huitième réunion annuelle de haut niveau avait pour thème: «L'avenir de l'Europe: une Union effective et fondée sur des valeurs». Elle s'inscrit dans le dialogue régulier avec les églises, les religions et les organisations philosophiques et non confessionnelles prévu par l'article 17 du traité de Lisbonne.

Le premier vice-président de la Commission, M. Frans Timmermans, a déclaré à ce propos: «L'Europe se trouve à la croisée des chemins et notre devoir premier, selon moi, est d'écouter les organisations qui représentent nos citoyens, quelles que soient leur religion ou leurs convictions. La Commission saisit cette occasion unique pour se pencher sur la direction future de l'Union européenne. Nos valeurs européennes communes doivent rester le fondement de nos choix à venir et nous menons des consultations tous azimuts sur la manière d'ancrer concrètement nos politiques futures dans nos valeurs communes. Le dialogue avec les religions, les églises et les organisations non confessionnelles est une partie importante de ce processus.»

La réunion de haut niveau d'aujourd'hui est l'occasion de mener des discussions approfondies en abordant les questions qui gravitent autour des thèmes que sont les valeurs et la gouvernance. Le débat actuel sur l'avenir de l'Europe soulève plusieurs questions sur la manière de rendre l'Europe plus efficace, plus démocratique et mieux adaptée aux réalités. Les participants ont également abordé la dimension sociale de l'Europe, en s'intéressant notamment aux principes sociaux de base qui doivent être promus au niveau européen et à la meilleure manière d'y parvenir. Les participants ont été invités à collaborer avec la Commission tout au long du processus de réflexion sur l'avenir de l'Europe, à relayer les avis des organisations qu'ils représentent et à susciter le débat sur les idées abordées lors de la réunion d'aujourd'hui.

Contexte

La réunion de haut niveau avec des représentants d'organisations philosophiques et non confessionnelles qui s'est tenue aujourd'hui est la huitième d'une série de réunions qui a été lancée par la Commission en 2009, lorsque le dialogue avec les églises, les religions et les organisations philosophiques et non confessionnelles a été inscrit dans le traité de Lisbonne (article 17 du TFUE). Le dialogue relève de la compétence du premier vice-président Timmermans.

La Commission tiendra sa réunion annuelle avec les responsables religieux le 7 novembre 2017 et abordera le sujet de l'avenir de l'Europe.

Le 1er mars 2017, la Commission européenne a adopté un livre blanc sur l'avenir de l'Europe (IP/17/385). Ce livre blanc a pour but d'encourager le débat sur la manière de faire en sorte que l'UE protège l'ensemble de ses citoyens, les défende et renforce leur autonomie. Il énonce les principaux défis et opportunités pour l'Europe au cours de la décennie à venir: l'incidence des nouvelles technologies, la mondialisation, les questions de sécurité et la montée du nationalisme. Il souligne la nécessité de profiter des évolutions récentes et de saisir les occasions qui se présentent. Le livre blanc énonce cinq scénarios possibles quant à la manière dont l'Union pourrait évoluer d'ici à 2025 en fonction de la réponse apportée par les États membres.

Le livre blanc marque le coup d'envoi d'un processus dans lequel les 27 États de l'UE décideront de l'avenir de leur Union. Pour encourager ce débat, la Commission, en collaboration avec le Parlement européen et les États membres intéressés, organisera une série de «débats sur l'avenir de l'Europe» dans les villes et les régions de toute l'Europe. La Commission a aussi contribué au débat avec une série de documents de réflexion sur cinq questions essentielles pour l'UE d'ici à 2025. Quatre documents de réflexion ont déjà été adoptés: sur le développement de la dimension sociale de l'Europe (26 avril), la maîtrise de la mondialisation (10 mai), l'approfondissement de l'Union économique et monétaire (31 mai) et l'avenir de la défense de l'Europe (7 juin). Un document de réflexion sur l'avenir des finances de l'UE est prévu pour adoption le 28 juin.

Le discours sur l'état de l'Union que prononcera le président Juncker en septembre 2017 reprendra et développera ces idées et de premières conclusions pourraient être tirées à l'occasion du Conseil européen de décembre 2017. Cela permettra de décider d'une ligne d'action à mettre en œuvre dans les temps pour les élections européennes de 2019.

Pour en savoir plus

- Livre blanc sur l'avenir de l'Europe et la voie à suivre

- Dialogue de la Commission européenne avec les églises, les communautés religieuses et les organisations philosophiques et non confessionnelles

Liste des participants

- Mme Marie-Thérèse BESSON, présidente de l'institut maçonnique européen, grande maîtresse de la Grande loge féminine de France

- Mme Martine CERF, secrétaire générale d'Égalité Laïcité Europe (EGALE)

- Mme Claudette CLAVEL, grand maître adjoint de l'Ordre maçonnique mixte international «le Droit humain»

- M. Andrezj DOMINICZAK, président de l'Association humaniste polonaise

- M. Giulio ERCOLESSI, président de la Fédération humaniste européenne

- M. Philippe FOUSSIER, premier grand maître adjoint du Grand Orient de France

- M. Manuel LÓPEZ ALVÁREZ, président de la fédération espagnole de l'Ordre maçonnique mixte international «le Droit humain»

- Mme Lone Ree MILKAER, présidente de la Société humaniste danoise

- M. Keith PORTEOUS WOOD, directeur exécutif de la National Secular Society

- M. Jean-Michel REYNAUD, président de la Contribution des obédiences maçonniques adogmatiques et libérales à la construction européenne (COMALACE)

- M. Claude WACHTELAER, président de l'Association européenne de la pensée libre (AEPL)

- M. Oscar de WANDEL, grand maître de la Grande loge de Belgique

- M. Frieder Otto WOLF, président du Humanistischer Verband Deutschlands (HVD)

 

IP/17/1662

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar