Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Intégration: un nouvel outil de profilage des compétences pour aider les ressortissants de pays tiers à entrer dans le marché du travail

Bruxelles, le 20 juin 2017

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés des Nations unies, la Commission européenne lance aujourd'hui l'«outil européen de profilage des compétences des ressortissants de pays tiers».

Il s'agit d'un éditeur web hors et en ligne qui permettra aux ressortissants de pays tiers de présenter leurs compétences, qualifications et expériences d'une manière qui puisse être bien comprise par les employeurs, les prestataires d'enseignement et de formation ainsi que les organisations travaillant avec les migrants dans l'ensemble de l'Union européenne.

Marianne Thyssen, commissaire pour l'emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, a déclaré à ce sujet: «Dans le monde du travail actuel, nous avons besoin que chacun soit en mesure d'utiliser pleinement ses compétences sur nos marchés du travail. Les talents des ressortissants de pays tiers ne peuvent pas être gaspillés. Notre «outil de profilage des compétences» les aidera sur le chemin de l'emploi. Il permettra également aux administrations nationales d'appréhender clairement leurs compétences et qualifications, et ainsi de relever les défis et de saisir les possibilités liés à l'intégration des réfugiés, des demandeurs d'asile et des autres migrants dans le marché du travail. Tout le monde en sortira donc gagnant.»

Dimitris Avramopoulos, commissaire pour la migration, les affaires intérieures et la citoyenneté, s'est quant à lui exprimé en ces termes: «Les migrants arrivent avec une expérience, des talents et des compétences spécifiques qui peuvent être un réel atout pour nos économies et nos sociétés. Il est donc primordial d'investir dans une intégration à un stade précoce sur le marché du travail. Une intégration réussie est essentielle si nous voulons que la migration devienne une chance pour toutes les personnes concernées. Notre «profilage des compétences» aidera les ressortissants de pays tiers nouvellement arrivés à obtenir plus rapidement un emploi en rendant visibles leurs compétences individuelles.»

L'outil de profilage des compétences constituera un premier instrument pour les centres d'accueil, les services d'intégration, les services publics de l'emploi et d'autres organisations proposant des services aux ressortissants de pays tiers. En effet, il permettra d'assurer la reconnaissance des compétences et qualifications de ces derniers ainsi que de les aider à accéder à la formation, à l'éducation ou à l'emploi. Outre le fait qu'il donne une vue d'ensemble du profil de compétences d'un ressortissant de pays tiers — comparable à un CV — l'outil permet aux organisations actives dans le domaine des migrations de recenser les besoins spécifiques des individus en matière d'intégration sur le marché du travail. En fin de compte, cet outil simplifiera le processus de mise en correspondance des demandeurs d'emploi avec les postes vacants.

L'intégration des ressortissants de pays tiers dans le marché du travail constitue l'un de nos défis communs les plus importants, surtout si l'on considère l'afflux passé, actuel et futur de réfugiés et de demandeurs d'asile. En effet, le coût de la non-intégration est beaucoup plus élevé à long terme que le coût de politiques d'intégration efficaces et, compte tenu du phénomène de la numérisation et du vieillissement de la population, l'Europe a tout intérêt à devenir une destination attrayante pour les talents dont ses économies ont besoin. Pour tirer le meilleur parti de notre capital humain, nous devons mobiliser tous les talents disponibles au sein de l'UE.

Contexte

L'«outil européen de profilage des compétences» est l'une des dix actions clés annoncées dans la nouvelle stratégie en matière de compétences pour l'Europe. Depuis le lancement de cette stratégie, il y a un an, la Commission a mis en œuvre plusieurs actions clés visant à accroître les niveaux de compétences et à mieux utiliser les compétences existantes en Europe.

L'outil de profilage des compétences vise à remédier à l'inadéquation entre les compétences et l'emploi de ressortissants de pays tiers. Il s'adresse aussi bien à ceux possédant un niveau d'éducation élevé — qui peuvent avoir besoin d'obtenir la reconnaissance de leurs qualifications — qu'à ceux qui ont un faible niveau d'éducation et doivent poursuivre leur éducation et leur formation pour développer les compétences nécessaires dans notre marché du travail. En outre, pour certains ressortissants de pays tiers, la maîtrise insuffisante de la ou des langues du pays d'accueil peut entraver leur intégration sur le marché du travail; l'outil de profilage des compétences permettra d'identifier plus facilement ces lacunes. Il complète d'autres instruments contribuant à la transparence des compétences tels qu'Europass et le cadre européen des certifications, qui ont tous deux été révisés dans le cadre de la nouvelle stratégie en matière de compétences pour permettre aux employeurs, aux prestataires d'enseignement et de formation ainsi qu'aux autorités compétentes de comparer les qualifications nationales dans l'ensemble de l'UE et à l'échelle internationale.

L'«outil européen de profilage des compétences» est également cohérent avec le plan d'action pour l'intégration des ressortissants de pays tiers, lancé il y a un an aussi par la Commission européenne afin de fournir un appui aux États membres pour l'intégration des quelque 20 millions de ressortissants de pays tiers résidant légalement dans l'UE. Depuis lors, la Commission a pris un certain nombre d'initiatives visant à améliorer l'intégration des ressortissants de pays tiers dans le marché du travail, la plus récente étant le lancement de l'initiative «Employers together for integration» (Employeurs unis pour l'intégration) dont le but est de promouvoir les efforts déployés par les employeurs pour soutenir l'intégration des réfugiés et autres migrants.

À l'occasion du lancement, aujourd'hui, de l'outil de profilage des compétences, Marianne Thyssen, commissaire pour l'emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, a visité un centre d'accueil pour demandeurs d'asile basé à Bruxelles et géré par Fedasil. Elle a pu observer par elle-même de quelle façon cet outil peut être utilisé pour aider les réfugiés et les demandeurs d'asile, ainsi que les travailleurs et assistants sociaux qui les accompagnent dans leur processus d'intégration. La visite peut être visionnée sur EbS. En parallèle, une manifestation de lancement et une conférence de mise en réseau ont également lieu à Bruxelles.

Pour en savoir plus

MÉMO: Questions et réponses sur l'outil européen de profilage des compétences des ressortissants de pays tiers

Outil européen de profilage des compétences des ressortissants de pays tiers

Manifestation de lancement de l'outil européen de profilage des compétences

Dix actions pour contribuer à doter les personnes de meilleures compétences en Europe

Nouvelle stratégie en matière de compétences pour l'Europe

Plan d'action pour l'intégration des ressortissants de pays tiers

Suivez Marianne Thyssen sur Facebook et Twitter

Suivez Dimitris Avramopoulos sur Facebook et Twitter

IP/17/1603

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar