Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Fonds fiduciaire de l'UE pour la Syrie: le nouveau programme d'aide en faveur des réfugiés syriens et des communautés d'accueil franchit la barre du milliard d'euros

Bruxelles, le 20 juin 2017

Le fonds fiduciaire régional de l'UE en réponse à la crise syrienne a adopté ce jour de nouveaux projets pour un montant total de 275 millions d'euros. Ces projets viendront en aide aux réfugiés et à leurs communautés d'accueil mises à rude épreuve en Turquie, au Liban, en Jordanie, en Iraq, dans les Balkans occidentaux et en Arménie.

Les projets seront centrés sur l'éducation, les soins de santé, le soutien des communautés locales, l'inclusion sociale, l'égalité hommes-femmes. Le programme d'aide récemment adopté porte à plus d'un milliard d'euros le volume total actuel du fonds fiduciaire de l'UE, ce qui était l'objectif fixé par le président Juncker le 23 septembre 2015 lors de la réunion informelle du Conseil européen consacré aux migrations et dans la communication relative à la gestion de la crise des réfugiés.

Federica Mogherini, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, s'est exprimée en ces termes: «Nous apportons une aide vitale à des millions de Syriens dans le pays et l'ensemble de la région, contribuant ainsi à offrir un futur aux réfugiés syriens et aux communautés d'accueil. En permettant aux filles et aux garçons d'accéder à un enseignement de qualité, nous aidons à empêcher une génération perdue d'enfants dont la vie a été détruite par le conflit syrien. Il s'agit là d'un devoir moral ainsi que du meilleur investissement que nous puissions faire dans la sécurité, la stabilité et la prospérité de notre propre région. C'est donc, en définitive, un investissement dans notre propre avenir.»

Johannes Hahn, commissaire chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement, a ajouté: «Grâce au fonds fiduciaire de l'UE, les enfants vivant en Jordanie, au Liban et en Turquie peuvent aller à l'école et accéder à des espaces sûrs pour bénéficier d'un enseignement non formel, d'une protection et d'un soutien psychosocial. Les étudiants syriens dont les études ont été interrompues par la guerre reçoivent des bourses pour suivre les cours dans les universités jordaniennes, libanaises et turques. Grâce à la formation professionnelle et aux salons de l'emploi, les réfugiés syriens et les communautés d'accueil augmentent leurs chances sur le marché de l'emploi. L'UE continuera de répondre aux besoins résultant du conflit syrien, comme en atteste le fait qu'elle a consacré plus d'un milliard d'euros à l'amélioration des conditions de vie par l'intermédiaire de ce fonds fiduciaire.»

Le conseil du fonds fiduciaire de l'UE a réuni la Commission européenne, les États membres de l'UE et des représentants de la Turquie, du Liban, de la Jordanie, d'Irak et de la Banque mondiale afin de venir en aide aux réfugiés syriens dans la région.

Le nouveau programme d'aide de 275 millions d'euros met l'accent sur l'amélioration de l'accès aux moyens de subsistance, aux soins de santé, à l'enseignement et aux services de protection. Il comporte les actions suivantes:

  • Un programme d'aide de 126,5 millions d'euros pour la Turquie:

o un montant de 105 millions d'euros pour renforcer la résilience des Syriens sous protection temporaire et des communautés d'accueil. L'accès à la formation professionnelle, la création d'emplois et de revenus et des cours de langue turque constituent l'objectif principal;

o un montant de 11,5 millions d'euros pour améliorer l'accès aux soins de santé des réfugiés et des communautés d'accueil;

o un montant de 10 millions d'euros pour améliorer les compétences des réfugiés et renforcer les capacités des autorités locales turques.

  • Un programme de 90 millions d'euros pour l'enseignement au Liban, en Turquie et en Jordanie a été investi dans l'avenir des enfants et des jeunes touchés par la crise syrienne. Il met l'accent sur la poursuite de l'amélioration de l'accès à l'enseignement au cours de la prochaine année scolaire, en particulier au Liban qui bénéficie d'une dotation de 58 millions d'euros, et sur la protection contre la violence, les abus et l'exploitation. Cette action permettra également d'appuyer les possibilités d'enseignement non formel certifié et d'apporter un soutien psychosocial renforcé.
  • Un programme de 25 millions d'euros pour aider les femmes et les jeunes filles vulnérables en Iraq, en Jordanie, au Liban et en Turquie. Il reconnaît le rôle important des femmes dans la promotion de la paix et de la sécurité ainsi que la nécessité de préserver les droits, la protection et les besoins spécifiques des femmes et des jeunes filles. En Iraq, les infrastructures d'accueil des mères et des enfants construites avec le soutien du fonds fiduciaire de l'UE sont désormais en place.
  • Un programme de 21 millions d'euros pour aider la Serbie à gérer la crise migratoire/des réfugiés sur la route des Balkans afin de renforcer la capacité opérationnelle des autorités serbes à offrir des hébergements, des conditions de vie et des services adéquats et de répondre ainsi de manière efficace aux besoins des migrants/réfugiés et des demandeurs d'asile.
  • Un programme de 10 millions d'euros en faveur du système de santé publique en Jordanie pour garantir un meilleur accès à des soins de santé secondaires et tertiaires de qualité aux Jordaniens et aux réfugiés syriens.
  • Un programme de 3 millions d'euros pour aider les réfugiés syriens en Arménie en renforçant l'accès aux services de santé et psychosociaux, en améliorant les conditions de logement, en offrant davantage de possibilités économiques et en facilitant l'intégration des élèves et des étudiants.

Contexte

Depuis sa création en décembre 2014, une part croissante du soutien de l'UE à la résilience destinée à aider les pays voisins de la Syrie est fournie par l'intermédiaire du fonds fiduciaire régional de l'UE en réponse à la crise syrienne. Le fonds fiduciaire renforce l'aide intégrée de l'UE en réponse à la crise et s'attache principalement aux besoins de résilience à long terme et de redressement rapide des réfugiés syriens et de leurs communautés d'accueil mises à rude épreuve ainsi que de leurs administrations dans les pays voisins, notamment en Jordanie, au Liban, en Turquie et en Iraq. Le fonds fiduciaire est un instrument clé pour concrétiser les engagements pris par l'UE face à la crise lors de la conférence de Londres sur la Syrie en 2016 et la conférence de Bruxelles en avril 2017. Il sous-tend également les pactes spéciaux de l'UE conclus avec la Jordanie et le Liban pour les aider à faire face à la crise des réfugiés.

La semaine dernière, le fonds fiduciaire a accueilli une contribution supplémentaire de 1,2 million d'euros de la part de la Pologne. Le volume total actuel du fonds fiduciaire de l'UE dépasse désormais le milliard d'euros, avec des contributions de 22 États membres, de l'Union européenne et de la Turquie. Le fonds fiduciaire est ouvert à d'autres donateurs.

Nouvelles décisions incluses, un montant total de 1 milliard d'euros a été alloué par le fonds à des programmes d'assistance concrets en faveur des réfugiés et des communautés d'accueil dans la région. Ces programmes portent sur l'éducation de base et la protection de l'enfance, la formation et l'enseignement supérieur, l'amélioration de l'accès aux soins de santé, l'amélioration des infrastructures de distribution d'eau et de traitement des eaux usées, ainsi que le soutien à la résilience, aux possibilités économiques et à l'inclusion sociale. Le fonds couvre également le soutien aux personnes déplacées à l'intérieur de l'Iraq, qui fuient la crise liée à la situation en Syrie et en Iraq et à Daech, et le soutien, dans les Balkans occidentaux, aux pays hors UE touchés par la crise des réfugiés.

Pour en savoir plus

Fonds fiduciaire régional de l'UE en réponse à la crise syrienne

Fiche d'information: Fonds fiduciaire régional de l'UE en réponse à la crise syrienne

 

IP/17/1593

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar