Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

L'UE approuve une enveloppe de 59 millions d'euros en faveur de la paix, de la stabilité et de la création d'emplois dans la Corne de l'Afrique

Bruxelles, le 28 avril 2017

L'UE a annoncé aujourd'hui quatre nouvelles actions pour un montant de 59 millions d'euros afin d'améliorer la stabilité et de traiter les causes profondes de la migration irrégulière et des déplacements forcés dans la Corne de l'Afrique.

M. Neven Mimica, commissaire européen chargé de la coopération internationale et du développement, a déclaré à ce propos: «Ce nouveau train de mesures illustre la manière dont le fonds fiduciaire de l'UE apporte des solutions durables à l'instabilité et au manque de perspectives économiques, deux des principales causes profondes des déplacements forcés dans la Corne de l'Afrique. En promouvant la paix, la stabilité et la création d'emplois, ces nouvelles actions permettront d'offrir à la population des solutions de substitution pour améliorer leur vie et faire en sorte que la migration soit un choix et non une nécessité.»

Cinquième train de mesures dans la Corne de l'Afrique au titre du fonds fiduciaire de l'UE

Le train de mesures annoncé aujourd'hui se compose:

  • du projet régional «Promouvoir la paix et la stabilité dans la Corne de l'Afrique» (40 millions d'euros), qui couvre l'ensemble des pays de la Corne de l'Afrique et qui vise à contribuer à une paix, à une sécurité et à une stabilité durables pour améliorer l'intégration et le développement économiques. Le projet renforcera les capacités de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et des gouvernements nationaux de la région dans des domaines stratégiques de la consolidation de la paix. Il s'agira, par exemple, d'améliorer les mécanismes d'alerte rapide et de réaction ou de lutter contre la criminalité transnationale organisée telle que la traite et le trafic d'êtres humains;
  • du nouveau «partenariat Kenya-UE pour la mise en œuvre de la stratégie de lutte contre l'extrémisme violent au Kenya» (5 millions d'euros) qui aide le Kenya à améliorer la mise en œuvre de sa stratégie nationale récemment adoptée de lutte contre l'extrémisme violent. Le but est de prévenir et de combattre l'extrémisme violent de manière efficace et inclusive et dans le plein respect des droits de l'homme;
  • de deux autres projets reposant sur le soutien actuellement apporté à la population du Soudan. Un projet dans le Darfour-Nord, le «projet intégré de gestion de la zone de captage de Wadi El Ku (phase 2)» (10 millions d'euros) ciblera directement 80 000 petits producteurs et profitera indirectement aux 700 000 personnes qui dépendent de la zone de captage de Wadi El Ku en renforçant les moyens de subsistance en milieu rural par la gestion inclusive et durable des ressources en eau.

Un second projet est un «mécanisme de coopération technique pour le Soudan 2018-2020» (4 millions d'euros) qui assure un suivi, des évaluations, des études spécifiques et d'autres formes d'assistance technique afin d'aider à la bonne mise en œuvre de la mesure spéciale de 100 millions d'euros en faveur du Soudan, qui sont affectés par l'entremise du fonds fiduciaire de l'UE.

Ces actions s'appuient sur de précédents trains de mesures s'élevant à 606 millions d'euros (approuvés dans des trains de mesures de 253 millions d'euros, 117 millions d'euros, 66,5 millions d'euros et 170 millions d'euros) engagés au titre du fonds fiduciaire de l'UE depuis décembre 2015 et visant à apporter des solutions régionales durables à la migration irrégulière et aux déplacements forcés. Elles ont été approuvées par le comité de gestion du fonds fiduciaire de l'UE pour l'Afrique.

Contexte

La Commission européenne a lancé un «fonds fiduciaire d'urgence en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique» lors du sommet de La Valette sur la migration tenu en novembre 2015. Ce fonds s'élève à 2,5 milliards d'euros provenant du budget de l'UE et du Fonds européen de ­développement, auxquels viennent s'ajouter des contributions des États membres de l'UE et d'autres donateurs. Le fonds fiduciaire de l'UE pour l'Afrique a pour but de s'attaquer aux causes profondes de l'instabilité et de la migration irrégulière et de contribuer à une bonne gestion de la migration. La majeure partie de ses ressources est consacrée à la création d'emplois et au développement économique, en particulier pour les jeunes et les femmes dans les communautés locales, l'accent étant mis sur la formation professionnelle et la création de micro-entreprises et de petites entreprises.

Pour en savoir plus

Fonds fiduciaire pour l'Afrique:

Site web du commissaire Neven Mimica

IP/17/1151

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar