Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

L'UE annonce les premiers projets relevant de la facilité en faveur des réfugiés en Turquie: 95 millions d'euros vont être octroyés à une aide éducative et humanitaire immédiate

Bruxelles, le 4 mars 2016

La Commission européenne a annoncé ce jour les premiers projets relevant de la facilité en faveur des réfugiés en Turquie, s'engageant à verser 55 millions d'euros pour faire face aux besoins immédiats des enfants syriens d'âge scolaire en Turquie afin qu'ils puissent accéder à l'enseignement formel

La Commission européenne a annoncé ce jour les premiers projets relevant de la facilité en faveur des réfugiés en Turquie, s'engageant à verser 55 millions d'euros pour faire face aux besoins immédiats des enfants syriens d'âge scolaire en Turquie afin qu'ils puissent accéder à l'enseignement formel et 40 millions d'euros d'aide humanitaire par l'intermédiaire du Programme alimentaire mondial (PAM), en collaboration étroite avec le Croissant rouge turc.

M. Johannes Hahn, commissaire chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement, a annoncé l'octroi de ces fonds lors de sa visite de camps de réfugiés dans le sud-est de la Turquie, dans les provinces de Gaziantep et de Kahramanmaraş, à l'occasion de laquelle il a également rencontré des représentants politiques et s'est rendu dans une école financée par l'UE, à Kahramanmaraş. Le Commissaire a déclaré:

«Les enfants des réfugiés syriens en Turquie doivent accéder à l'enseignement formel pour avoir une chance de se construire une vie normale à l'avenir. L'éducation est pour nous tous une priorité absolue et un devoir envers l'humanité. La nouvelle enveloppe financière de 55 millions d'euros annoncée aujourd'hui contribuera à combler les lacunes existantes et à scolariser 110 000 enfants syriens, en plus des 200 000 bénéficiant déjà d'un soutien de l'UE. Elle viendra compléter les efforts méritoires consentis par les autorités turques pour offrir une éducation aux réfugiés».

Le Programme alimentaire mondial (PAM), un des principaux partenaires de la Commission européenne dans la mise en œuvre d'une action humanitaire tant en Syrie que dans les pays voisins, bénéficiera d'une aide financière supplémentaire par l'intermédiaire de la facilité en faveur des réfugiés en Turquie. M. Christos Stylianides, commissaire chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, a fait ce jour la déclaration suivante: «Depuis le début de la crise, nous apportons une aide humanitaire aux réfugiés présents en Turquie; la facilité en faveur des réfugiés récemment créée nous permet à présent de fournir une aide plus importante et de meilleure qualité. La nouvelle enveloppe de 40 millions d'euros d'aide humanitaire qui sera octroyée au Programme alimentaire mondial devrait permettre d'apporter une aide alimentaire à 735 000 Syriens.»

Depuis le début de la crise en Syrie, l'UE n'a cessé d'aider la Turquie à faire face aux pressions qu'elle subit du fait du grand nombre de réfugiés présents sur son territoire. Établie de fraîche date, la facilité en faveur des réfugiés en Turquie, dotée d'une enveloppe de 3 milliards d'euros, renforcera sensiblement l'aide apportée par l'UE aux réfugiés dans le besoin et aux communautés qui les accueillent.

Contexte:

La facilité en faveur des réfugiés en Turquie fait suite à l’appel du Conseil européen à la mobilisation de fonds supplémentaires substantiels pour aider les réfugiés en Turquie. Elle constitue un mécanisme conjoint de coordination des actions financées par le budget de l'Union et par les contributions nationales des États membres, conçu pour répondre de manière complète et coordonnée aux besoins des réfugiés et des communautés qui les accueillent. Les ressources de la facilité proviendront du budget de l'UE et des États membres de l'UE pour 2016 et 2017 et s'élèveront au total à 3 milliards d'euros sur deux ans.

Détails du financement:

Financement du développement:

Afin de répondre aux besoins les plus urgents des réfugiés syriens et de leurs communautés d'accueil, une enveloppe de 55 millions d'euros d'aide au titre de la facilité en faveur des réfugiés en Turquie permettra à 110 000 enfants syriens supplémentaires vivant en Turquie d'être scolarisés dès l'année scolaire en cours, en plus des 200 000 enfants bénéficiant déjà d'un soutien de l'UE. Cette aide, qui sera dispensée sur le terrain par l'intermédiaire du fonds fiduciaire régional de l'UE en réponse à la crise syrienne, permettra la signature immédiate d'un nouveau contrat de 37 millions d'euros avec le Fonds international de secours à l'enfance des Nations unies (UNICEF), venant s'ajouter aux 12,5 millions d'euros déjà engagés.

Aide humanitaire:

Le contrat de 40 millions d'euros passé entre la Commission européenne et le Programme alimentaire mondial (PAM), qui travaille en étroite collaboration avec le Croissant rouge turc, est le premier contrat d'aide humanitaire annoncé dans le cadre de la facilité en faveur des réfugiés en Turquie. Il s'agit d'un des plus gros contrats jamais passés pour un seul pays entre le PAM et le service de la Commission chargé de l'aide humanitaire et de la protection civile. Grâce à ce contrat, les réfugiés recevront des cartes électroniques avec lesquelles ils pourront acheter de la nourriture dans les magasins indiqués. La Commission européenne s'emploie actuellement, en concertation étroite avec les autorités turques, les agences des Nations unies et d'autres acteurs humanitaires, à répondre aux besoins humanitaires urgents des réfugiés les plus vulnérables.

En raison de sa situation géographique, la Turquie est un important pays de premier accueil et de transit pour les réfugiés et les migrants. Elle accueille plus de 3,1 millions de réfugiés enregistrés. La Turquie déploie actuellement des efforts méritoires pour offrir une aide humanitaire et un soutien massifs en réponse à un afflux sans précédent et toujours croissant de personnes qui cherchent refuge; elle a déjà consacré à cette crise plus de 7 milliards d'euros prélevés sur ses propres ressources.

Depuis sa création, en décembre 2014, le fonds fiduciaire régional de l'UE en réponse à la crise syrienne voit transiter l'essentiel de l'aide non humanitaire destinée aux pays voisins de la Syrie. Ce fonds vise à rendre plus cohérente et mieux intégrée la réponse de l'UE à la crise, en regroupant plusieurs instruments financiers de l'UE et les contributions des États membres en un mécanisme unique et souple pouvant être mis en œuvre rapidement. Il est essentiellement destiné à satisfaire les besoins à long terme en matière de résilience des réfugiés syriens vivant dans des pays voisins, tels que la Jordanie, le Liban, la Turquie et l'Iraq, ainsi que ceux des communautés d'accueil et de leurs administrations. Son mandat vient d'être étendu afin de lui permettre d'opérer aussi dans les Balkans occidentaux, lorsqu'il peut être utile pour faire face à l'afflux de migrants syriens.

Le Centre éducatif temporaire (CET) de Kahramanmaraş est une école comptant 12 classes financée par l'initiative de l'UE «Les enfants de la paix» gérée par le service de la Commission chargé de l'aide humanitaire et de la protection civile (ECHO). Ce centre, qui a ouvert ses portes en février 2015, dispense un enseignement couvrant le niveau primaire et le niveau secondaire inférieur. Il compte actuellement 522 élèves et son personnel enseignant se compose de 15 professeurs syriens bénévoles et de 3 professeurs turcs. La construction de 22 CET supplémentaires est prévue pour 2016 et pourrait être financée par le fonds fiduciaire de l'UE en réponse à la crise syrienne.

Créé le 1er septembre 2012, le camp de réfugiés de Kahramanmaraş abrite au total 17 590 personnes vivant sous 3 684 tentes. Le camp compte 6 720 enfants d'âge scolaire, dont 5 086 sont scolarisés.

 

IP/16/584

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar