Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Concentrations: la Commission autorise l'acquisition de WhiteWave par Danone, sous condition

Bruxelles, le 16 décembre 2016

La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement de l'UE sur les concentrations, le projet d'acquisition, par le groupe français Danone, de WhiteWave, un fabricant américain d'aliments préparés emballés et de boissons conditionnées. Cette autorisation est subordonnée à la cession des activités de Danone dans le domaine du «lait de croissance» en Belgique.

Le groupe Danone est présent dans l'Espace économique européen, essentiellement sur le marché des produits laitiers, mais aussi sur celui des produits de nutrition infantile. WhiteWave fabrique des produits d'origine végétale telles que du lait de soja et des yaourts, sous les marques Alpro et Provamel. Les produits Alpro incluent également du lait de croissance d'origine végétale (pour les enfants âgés de 1 à 3 ans). La Commission craignait que l'opération envisagée ne réduise sensiblement la concurrence sur le marché du lait de croissance en Belgique. Les engagements offerts par Danone lèvent ces craintes.

Problèmes de concurrence soulevés par la Commission

La Commission a examiné les effets de l'opération envisagée sur les marchés du lait de croissance, des yaourts et des desserts.

L'enquête de la Commission a montré qu'au terme de l'opération envisagée, il ne resterait plus qu'un seul autre concurrent, à savoir Nestlé, sur le marché du lait de croissance en Belgique. La Commission craignait que l'entité issue de la concentration ne soit pas soumise à une pression concurrentielle suffisante de la part du seul autre acteur restant sur ce marché.

En outre, il n'y aurait pas eu d'autre concurrent sur le segment «lait de croissance» d'origine végétale en Belgique, sur lequel seules Danone et Alpro exercent des activités. Par conséquent, les consommateurs belges n'auraient pas eu d'autre choix, sur ce marché, que de se tourner vers les produits de l'entité issue de la concentration.

La Commission n'a constaté aucun problème de concurrence pour ce qui est des autres produits concernés par l'opération, tels que les yaourts et les desserts. L'opération a trait en majeure partie à des activités complémentaires, étant donné que Danone, à quelques exceptions près, est présent essentiellement sur le marché des produits laitiers, alors qu'Alpro est spécialisé dans le segment des produits d'origine végétale.

Les engagements proposés

Pour remédier aux problèmes de concurrence soulevés par la Commission, Danone a proposé de céder une part importante de ses activités liées au lait de croissance en Belgique. Cette cession supprime totalement le chevauchement des activités des entreprises en Belgique, tant sur le marché global du «lait de croissance», qui recouvre à la fois les produits laitiers et les produits d'origine végétale, que sur le sous-marché composé exclusivement de produits d'origine végétale.

La Commission donc a conclu que l'opération, telle que modifiée par les engagements, ne poserait plus de problèmes de concurrence. L'autorisation de la Commission est subordonnée au respect intégral des engagements souscrits.

Les entreprises et les produits

Danone est un groupe d'entreprises alimentaires dont le siège est situé en France. Il est présent dans le monde entier et ses activités se répartissent entre quatre secteurs principaux: i) produits laitiers frais; ii) eaux; iii) produits de nutrition infantile; et (iv) nutrition médicale.

WhiteWave est un groupe américain exerçant des activités dans le secteur des aliments préparés emballés et des boissons conditionnées. En Europe, il est présent par l'intermédiaire de sa filiale Alpro, dont le siège se trouve en Belgique. Alpro fabrique et commercialise des produits d'origine végétale telles que du lait de soja, des yaourts et des desserts, sous les marques Alpro et Provamel.

Les produits d'origine végétale sont fabriqués à partir de plantes, et non de lait d'origine animale. Il s'agit principalement de soja, et, dans une moindre mesure, d'amandes, de noix de coco, de noisettes ou d'autres types de plantes ou de céréales. À l'instar des produits laitiers, la gamme des produits d'origine végétale va du lait aux desserts en passant par la crème et les yaourts.

Règles en matière de contrôle des concentrations

L'opération a été notifiée à la Commission le 26 octobre 2016.

La Commission a pour mission d'apprécier les fusions et les acquisitions entre entreprises dont le chiffre d'affaires dépasse certains seuils (voir l'article 1er du règlement sur les concentrations) et d'empêcher les concentrations qui entraveraient de manière significative l'exercice d'une concurrence effective dans l'EEE ou une partie substantielle de celui-ci.

La grande majorité des concentrations notifiées ne posent pas de problème de concurrence et sont autorisées après un examen de routine. À partir de la date de notification d'une opération, la Commission dispose en général d'un délai de 25 jours ouvrables pour décider d'autoriser cette opération (phase I) ou d'ouvrir une enquête approfondie (phase II).

Pour de plus amples informations sur la présente affaire, veuillez consulter le registre public des affaires de concurrence sur le site web de la Commission consacré à la concurrence, sous le numéro M.8150.

IP/16/4438

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar