Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Une énergie propre pour tous les Européens - libérer le potentiel de croissance de l'Europe

Bruxelles, le 30 novembre 2016

La Commission européenne présente aujourd'hui un paquet de mesures visant à maintenir la compétitivité de l'Union européenne dans le contexte des changements apportés sur les marchés mondiaux de l'énergie par la transition vers l'énergie propre.

La Commission souhaite que l'UE prenne la tête de la transition vers l'énergie propre au lieu de simplement s'y adapter. C'est pourquoi l'UE s'est engagée à réduire ses émissions de CO2 d'au moins 40% d'ici à 2030 tout en modernisant l'économie de l'UE et en créant des emplois et de la croissance pour tous les citoyens européens. Les propositions d'aujourd'hui visent trois principaux objectifs: donner la priorité à l'efficacité énergétique, parvenir au premier rang mondial dans le domaine des énergies renouvelables et offrir des conditions équitables aux consommateurs. 

Les consommateurs seront des acteurs dynamiques et centraux sur les futurs marchés de l'énergie. Dans toute l'UE, ils auront à l'avenir un meilleur choix pour leur approvisionnement, auront accès à des outils fiables de comparaison des prix de l'énergie et la possibilité de produire et de vendre leur propre électricité. Une transparence accrue et une meilleure régulation ouvrent à la société civile des possibilités de participer davantage au système énergétique et de réagir à des signaux de prix. Le paquet comporte également plusieurs mesures visant à protéger les consommateurs les plus vulnérables.

M. Maroš Šefčovič, vice-président chargé de l'union de l'énergie, a déclaré: «Le paquet de ce jour va dynamiser la transition énergétique en modernisant notre économie. À la tête de l'action mondiale pour le climat ces dernières années, l'Europe donne aujourd'hui l'exemple en créant les conditions pour des emplois, de la croissance et des investissements durables. Les propositions présentées concernent tous les secteurs de l'énergie propre: recherche et innovation, aptitudes, bâtiments, industrie, transports, numérique, finance pour n'en nommer que quelques-uns. Ces mesures donneront à tous les consommateurs et entreprises d'Europe les moyens de tirer le meilleur parti de la transition énergétique.»

M. Miguel Arias Cañete, commissaire pour l'action pour le climat et l'énergie, a déclaré pour sa part:«Nos propositions donnent une forte impulsion sur le marché en faveur des nouvelles technologies, créent des conditions propices pour les investisseurs, permettent aux consommateurs de faire des choix informés et responsables, assurent un meilleur fonctionnement des marchés de l'énergie et facilitent la réalisation des objectifs de l'Union pour le climat. Je suis particulièrement fier de l'objectif contraignant de 30% pour l'efficacité énergétique, car cela va réduire notre dépendance envers les importations d'énergie, créer des emplois et réduire les émissions. L'Europe est au bord d'une révolution de l'énergie propre. Et tout comme nous l'avons fait à Paris, nous ne réussirons que si nous travaillons ensemble. Avec ces propositions, la Commission a ouvert la voie à un système énergétique plus compétitif, plus moderne et moins polluant. Nous comptons à présent sur le Parlement européen et les États membres pour le concrétiser.»

Les propositions «Une énergie propre pour tous les Européens» de la Commission sont conçues pour montrer que la transition vers l'énergie propre constitue le secteur de croissance de l'avenir, le segment idéal pour placer intelligemment son argent. Les énergies propres ont attiré en 2015 plus de 300 milliards d'euros d'investissements dans le monde. L'UE est bien placée pour utiliser ses politiques de recherche, de développement et d'innovation afin de concrétiser cette transition en débouchés industriels. En mobilisant jusqu'à 177 milliards d'euros de fonds publics et privés par an jusqu'en 2021, ce paquet peut susciter jusqu'à 1% de hausse du PIB au cours de la prochaine décennie et créer 900 000 nouveaux emplois.

Les propositions législatives en vue d'une énergie propre pour tous les Européens portent sur l'efficacité énergétique, les énergies renouvelables, l'organisation du marché de l'électricité, la sécurité d'approvisionnement électrique et les règles de gouvernance pour l'union de l'énergie. En outre, la Commission propose une nouvelle piste concernant l'écoconception ainsi qu'une stratégie concernant la mobilité connectée et automatisée.  

Le paquet prévoit également des actions en vue d'accélérer l'innovation pour l'énergie propre et de rénover les bâtiments en Europe, ainsi que des mesures visant à encourager les investissements publics et privés, à promouvoir la compétitivité des entreprises de l'UE et à atténuer l'impact sociétal de la transition énergétique. Nous étudions également les moyens pour l'UE de jouer un rôle moteur accru dans les technologies et services énergétiques propres en aidant des pays tiers à réaliser leurs objectifs.

 

Contexte

En octobre 2014, le Conseil européen a approuvé le cadre d'action de l'UE en matière de climat et d'énergie à l'horizon 2030, qui fixait un objectif intérieur ambitieux pour l'UE d'au moins 40% de réductions des émissions de gaz à effet de serre en 2030. L'accord de Paris reprend l'approche de l'UE. La mise en œuvre de ce cadre à l'horizon 2030 tel qu'approuvé par le Conseil européen constitue une priorité qui s'inscrit dans le droit fil de l'accord de Paris.

L'UE consolide l'environnement propice à la transition vers une économie à faibles émissions de carbone avec un large éventail de politiques et d'instruments en interaction qui s'inscrivent dans la stratégie de l'union de l'énergie, une des 10 priorités de la Commission Juncker.

La Commission a déjà présenté des propositions clés pour la réalisation de l'objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de l'UE d'ici à 2030. En 2015, elle a présenté une proposition de réforme du système d'échange de quotas d'émission (SEQE) afin que le secteur de l'énergie et les industries à haute intensité énergétique réalisent les réductions d'émissions nécessaires. À l'été 2016, la Commission a présenté plusieurs propositions visant à accélérer la transition vers de faibles émissions de carbone dans d'autres secteurs clés de l'économie européenne. Les propositions d'aujourd'hui constituent les dernières pièces maîtresses pour mettre pleinement en œuvre le cadre à l'horizon de 2030 pour l'énergie et le climat, en particulier sur les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique.

Toutes les propositions législatives relatives à l'union de l'énergie qui ont été présentées par la Commission en 2015 et en 2016 doivent être traitées en priorité par le Parlement européen et le Conseil. 

 

Pour en savoir plus

Tous les documents du paquet énergie propre

Fiche d'information: Priorité à l'efficacité énergétique: mieux consommer, moins polluer

Fiche d'information: Parvenir au premier rang dans le secteur des énergies renouvelables

Fiche d'information: Offrir des conditions équitables aux consommateurs

Communiqué de presse: Aides d'État: rapport final sur l'enquête sectorielle en matière d'aides d'État sur les mécanismes de capacité

Fiche d'information: Aides d'État: rapport final sur l'enquête sectorielle en matière d'aides d'État sur les mécanismes de capacité

Stratégie de l'union de l'énergie

Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI)

IP/16/4009

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar