Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

La Commission propose des possibilités de pêche en eau profonde garantissant l’exploitation durable des espèces vulnérables

Bruxelles, le 6 octobre 2016

La Commission européenne présente ses propositions de possibilités de pêche concernant les stocks de poissons d'eau profonde dans les eaux de l’UE et dans les eaux internationales de l'Atlantique du Nord-Est.

La Commission européenne a présenté aujourd'hui ses propositions de possibilités de pêche concernant les stocks de poissons d'eau profonde dans les eaux de l’UE et les eaux internationales de l'Atlantique du Nord-Est pour 2017-018.

Les espèces d’eau profonde représentent environ 1 % du poisson capturé dans l’Atlantique du Nord-Est. Au fil des années, l’activité de pêche et les emplois qui y sont liés sont entrés en déclin à mesure que les stocks s'amenuisaient. La proposition présentée aujourd’hui par la Commission vise à renverser cette tendance. Sur la base des avis scientifiques publiés par le Conseil international pour l’exploration de la mer (CIEM), la Commission a proposé de ne pas modifier le total admissible des captures (TAC) pour un stock donné et de réduire celui de dix autres stocks afin d’empêcher leur surexploitation.

Le commissaire chargé de l'environnement, des affaires maritimes et de la pêche, M. Karmenu Vella, a déclaré à cette occasion: "Le vivant croît beaucoup plus lentement dans les fonds marins, ce qui rend les poissons de fond particulièrement vulnérables à la surexploitation. Nous devons fixer des possibilités de pêche pour ces stocks avec l’objectif clair d’en assurer une gestion durable. Pour que les stocks prospèrent et que le secteur retrouve des couleurs, des réductions modestes sont nécessaires pour 2017-2018.»

Les TAC relatifs aux requins d’eau profonde n’ont pas encore fait l’objet de propositions, l’avis scientifique correspondant devant être publié ce mois-ci. La Commission, qui examine également les avis scientifiques et les rapports de captures remis par les États membres sur lesquels ces avis se fondent en ce qui concerne le grenadier de roche et le grenadier berglax, présentera au Conseil une proposition pour ces stocks d’ici la mi-octobre.

Les données scientifiques disponibles pour les autres stocks d’eau profonde sont limitées, aussi des réductions sont-elles proposées par mesure de précaution. C’est notamment le cas des quatre stocks de phycis de fond, pour lesquels la Commission propose une réduction des TAC de 20 %.

Les stocks de dorade commune sont gravement menacés dans les mers Celtiques, dans la Manche et dans le Golfe de Gascogne. La dorade étant une prise accessoire inévitable lors de la capture d’autres espèces, la proposition prévoit une réduction de 20 % pour ce poisson. La Commission propose également d’ajouter l’hoplostète rouge sur la liste des espèces interdites à la pêche.

La proposition sera examinée par les ministres de la pêche des États membres lors du Conseil «Pêche» qui aura lieu en novembre à Bruxelles.

Voir l’annexe ci-après: Proposition de TAC pour les espèces d’eau profonde

Contexte

Les poissons d’eau profonde ont une croissance lente et ont besoin de beaucoup de temps pour arriver à maturité, ce qui les rend particulièrement vulnérables à la surexploitation. Ils sont répartis le long du talus continental ou peuplent les monts sous-marins et sont capturés au-delà des principaux lieux de pêche du plateau continental.

La pêche des espèces d’eau profonde est réglementée par l’Union européenne depuis 2003. En raison du mauvais état de certains stocks d’eau profonde et du manque d’évaluations scientifique, il y a lieu d’améliorer le cadre de gestion des pêcheries en eaux profondes. C’est dans cette optique que la Commission salue de nouveau le compromis auquel sont parvenus les colégislateurs concernant le régime d’accès aux eaux profondes, qui devrait entrer en vigueur en 2017.

Pour de plus amples informations

Carte des zones de pêche

Totaux admissibles des captures

Annexe: Proposition de TAC pour les espèces d’eau profonde

Espèce

 Zone

TAC 2016 (tonnes)

Proposition de TAC pour 2017

Évolution du TAC: Proposition pour 2016-2017 (%)

Proposition de TAC pour 2018

Évolution du TAC: Proposition pour 2017-2018 (%)

 

Requins d’eau profonde

Eaux de l'Union et eaux internationales des zones V, VI, VII, VIII et IX; eaux de l'Union des zones Copace 34.1.1, 34.1.2 et 34.2

0

p.m.

 

p.m.

 

Eaux de l'Union et eaux internationales de la zone X

0

p.m.

 

p.m.

 

Requins d’eau profonde -Deania hystricosa et Deania profundorum

Eaux internationales de la zone XII

0

p.m.

 

p.m.

 

 

 

 

Sabre noir

 

Eaux de l'Union et eaux internationales des zones I, II, III et IV

9

9

0 %

9

0 %

Eaux de l'Union et eaux internationales des zones V, VI, VII et XII

3357

2700

-20 %

2130

-21 %

Eaux de l'Union et eaux internationales des zones VIII, IX et X

3700

3200

-14 %

2731

-15 %

Eaux de l'Union et eaux internationales de la zone Copace 34.1.2.

2827

p.m.

 

p.m.

 

 

 

 

Grenadier de roche et grenadier berglax

Eaux de l’Union et eaux internationales des zones I, II et IV

13

p.m.

 

p.m.

 

Eaux de l'Union et eaux internationales de la zone III

348

p.m.

 

p.m.

 

Eaux de l'Union et eaux internationales des zones V b, VI et VII

4078

p.m.

 

p.m.

 

Eaux de l'Union et eaux internationales des zones VIII, IX, X, XII et XIV

3279

p.m.

 

p.m.

 

Béryx

Eaux de l'Union et eaux internationales des zones III, IV, V, VI, VII, VIII, IX, X, XII et XIV

296

280

-5 %

280

0 %

 

Dorade

Eaux de l'Union et eaux internationales des zones VI, VII et VIII

160

128

-20 %

102

-20 %

Eaux de l'Union et eaux internationales de la zone IX et de la zone Copace 34.1.11

183

160

-13 %

138

-14 %

Eaux de l'Union et eaux internationales de la zone X

517

455

-12 %

400

-12 %

 

 

 

Phycis de fond

Eaux de l'Union et eaux internationales des zones I, II, III et IV

37

30

-19 %

24

-20 %

Eaux de l'Union et eaux internationales des zones V, VI et VII

2434

1947

-20 %

1558

-20 %

Eaux de l'Union et eaux internationales des zones VIII et IX

320

256

-20 %

205

-20 %

Eaux de l'Union et eaux internationales des zones X et XII

65

52

-20 %

42

-20 %

 

IP/16/3306

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar