Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Assurer la protection des frontières extérieures de l'Europe: Inauguration de l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes

Kapitan Andreevo, le 6 octobre 2016

L'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes est officiellement inaugurée aujourd'hui, moins d'un an après la proposition de sa création par la Commission.

La cérémonie d'inauguration, qui a lieu au poste-frontière Kapitan Andreevo, à la frontière extérieure de la Bulgarie avec la Turquie, comprend notamment une présentation des équipes, véhicules et équipements de la nouvelle Agence, ainsi qu'une conférence de presse à laquelle assisteront le commissaire pour la migration, les affaires intérieures et la citoyenneté, M. Dimitris Avramopoulos, le premier ministre bulgare, M. Boyko Borissov, la vice-première ministre et ministre de l'intérieur bulgare, Mme Rumiana Bachvarova, la secrétaire d'État du ministère de l'intérieur slovaque, Mme Denisa Sakova, le directeur exécutif de l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, M. Fabrice Leggeri, les ministres de l'intérieur de l'Union européenne (UE) et d'autres hauts fonctionnaires. S'appuyant sur les bases jetées par l'agence Frontex, l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes assurera un contrôle étroit des frontières extérieures de l'Union et collaborera avec les États membres afin de déceler promptement d'éventuelles menaces portées à la sécurité des frontières extérieures de l'UE et d'y apporter une réponse rapide.

Le commissaire pour la migration, les affaires intérieures et la citoyenneté, M. Dimitris Avramopoulos, s'est exprimé en ces termes: «L'inauguration d'aujourd'hui marque une étape importante dans l'histoire de la gestion des frontières de l'Europe. À compter de ce jour, la frontière extérieure de l'UE de l'un de nos États membres est la frontière extérieure de tous les États membres – tant du point de vue juridique que du point de vue opérationnel. En moins d'un an, nous sommes parvenus à mettre en place un système complet de garde-frontières et de garde-côtes, et à concrétiser ainsi les principes de responsabilité partagée et de solidarité entre les États membres de l'Union. C'est exactement la réponse européenne dont nous avons besoin pour faire face aux défis qui se posent en matière de sécurité et de migration au XXIe siècle.»

Le premier ministre slovaque, M. Robert Fico, qui exerce la présidence tournante du Conseil, a indiqué ce qui suit: «Avec la mise en place de ce corps européen de garde-frontières et de garde-côtes, nous créons une nouvelle réalité à nos frontières extérieures. C'est un résultat tangible de l’engagement commun pris dans la feuille de route de Bratislava, ainsi qu'une façon concrète d'afficher l’unité entre les États membres. Cela nous aidera à rétablir l’espace Schengen. La présidence est résolue à contribuer à renforcer davantage le corps européen de garde-frontières et de garde-côtes, ainsi qu'à traduire en mesures concrètes d'autres engagements figurant dans la feuille de route de Bratislava.»

Le directeur exécutif de l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, M. Fabrice Leggeri, a fait la déclaration suivante: «Il s'agit d'un moment historique et c'est avec une grande fierté que je vois Frontex devenir l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes. Cette nouvelle agence est plus forte et mieux équipée pour affronter les défis que posent la migration et la sécurité aux frontières extérieures de l'Europe. Elle a désormais un mandat élargi et de nouvelles prérogatives qui lui permettront d'agir efficacement. L'agence procèdera à des tests de résistance aux frontières extérieures pour déceler les aspects vulnérables avant qu'une crise n'apparaisse. Elle sera maintenant aussi en mesure d'offrir un soutien opérationnel aux pays tiers voisins qui demandent de l'aide à leur frontière et de partager des renseignements sur les activités criminelles transfrontières avec les autorités nationales et les agences de l'UE, en appui aux enquêtes pénales. Elle jouera en outre un rôle prépondérant aux frontières maritimes de l'Europe grâce à ses nouvelles fonctions de garde-côtes.»

Le nouveau mandat de l'agence prévoit un élargissement considérable de son rôle et de ses activités. L'agence verra ses effectifs statutaires plus que doubler et elle sera en mesure d'acquérir ses propres équipements et de les déployer à bref délai lors d'opérations aux frontières. Une réserve d'intervention rapide, comptant au minimum 1 500 garde-frontières, et un parc d'équipements techniques seront mis à la disposition de l'Agence, de sorte que celle-ci ne manquera plus ni de personnel ni d’équipements pour les besoins de ses opérations. Le corps européen de garde-frontières et de garde-côtes veillera désormais à l'application des normes de l'Union relatives à la gestion des frontières grâce à des analyses de risques régulières et à des évaluations obligatoires de la vulnérabilité.

Le corps européen de garde-frontières et de garde-côtes constituera le chaînon manquant pour renforcer les frontières extérieures de l’Europe, de sorte que tout un chacun puisse continuer à vivre et à circuler librement au sein de l’Union européenne — contribuant ainsi au respect de l’engagement pris par l’Europe de revenir à une situation caractérisée par le fonctionnement normal de l’espace Schengen et la levée des contrôles temporaires aux frontières intérieures d’ici la fin de l’année, ainsi que la Commission l'indiquait dans sa communication du 4 mars dernier intitulée Revenir à l'esprit de Schengen - Feuille de route.

Les prochains mois verront la mise en place progressive de la nouvelle Agence:

  • 6 OCTOBRE 2016: la nouvelle Agence est opérationnelle du point de vue juridique

  • 7 DÉCEMBRE 2016: la réserve d'intervention rapide et le parc d'équipements techniques permettant une réaction rapide deviennent opérationnels

  • D'ICI FIN DÉCEMBRE 2016: l'Agence procède à 50 nouveaux recrutements

  • 7 JANVIER 2017: les équipes chargées des opérations de retour deviennent opérationnelles

  • JANVIER-MARS 2017: les premières évaluations de la vulnérabilité ont lieu.

Contexte

La création d'un corps européen de garde-frontières et de garde-côtes, annoncée par le président Juncker dans son discours sur l'état de l'Union le 9 septembre 2015, fait partie des mesures prévues dans l'agenda européen en matière de migration pour renforcer la gestion et la sécurité des frontières extérieures de l'UE. L'espace Schengen sans frontières intérieures ne sera pérenne que si les frontières extérieures sont efficacement sécurisées et protégées.

Le 15 décembre 2015, la Commission européenne a présenté une proposition législative relative à la création d'un corps européen de garde-frontières et de garde-côtes, reposant sur les structures existantes de l'agence Frontex, afin de répondre aux nouveaux enjeux et de faire face aux nouvelles réalités politiques auxquels l'Union européenne est confrontée en ce qui concerne tant la migration que la sécurité intérieure. La mise en place du corps européen de garde-frontières et de garde-côtes a été approuvée par le Parlement européen et le Conseil en un temps record de neuf mois à peine.

Le corps européen de garde-frontières et de garde-côtes permettra de gérer les migrations plus efficacement, d'améliorer la sécurité intérieure de l'Union européenne et de sauvegarder le principe de libre circulation des personnes. La constitution de ce corps européen permettra d'assurer une gestion rigoureuse des frontières extérieures de l'UE dans le cadre d'une responsabilité partagée entre l'Union et ses États membres.

Pour de plus amples informations

Questions et réponses: La nouvelle Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes

FICHE D'INFORMATION: La nouvelle Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes

FICHE D'INFORMATION: Les opérations de l'UE en mer Méditerranée

Règlement relatif au corps européen de garde-frontières et de garde-côtes

Assurer la protection des frontières de l'Europe: site web de la Commission européenne

Site web de l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex)

IP/16/3281

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar