Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Un nouveau cadre Europass pour aider les personnes à mieux mettre leurs compétences et leurs certifications en valeur

Strasbourg, le 4 octobre 2016

Aujourd’hui, la Commission a adopté une proposition de révision de la décision Europass. L’Europass est un ensemble d’outils et de services qui contribuent à la transparence des compétences et des certifications dans toute l’Union européenne.

Aujourd’hui, la Commission a adopté une proposition de révision de la décision Europass. L’Europass est un ensemble d’outils et de services qui contribuent à la transparence des compétences et des certifications dans toute l’Union européenne. La Commission propose cette révision afin de simplifier et de moderniser des outils destinés à être utilisés à l’ère du numérique et afin d’y ajouter une nouvelle fonctionnalité utilisant des mégadonnées pour analyser et anticiper les tendances du marché du travail et les besoins de compétences.

La prospérité de l’Europe dépend de notre atout le plus précieux, à savoir nos ressources humaines. Dans une économie mondialisée qui évolue rapidement, ce sont les compétences des individus qui seront le moteur de notre compétitivité et de notre croissance. L’«Europass» est l’une des ressources les plus utilisées et les plus connues en matière de compétences. Depuis la mise en place de ce cadre en 2005, plus de 60 millions d’Europass-CV ont été créés et des centaines de milliers d’apprenants de toute l’Union ont reçu le «supplément au diplôme» ou le «supplément au certificat» chaque année (ces documents contribuent à rendre leurs certifications plus lisibles et facilement comparables à l’étranger); l’Europass s’appuie sur des services de terrain prodiguant des conseils et une aide dans les États membres.

Le nouveau cadre Europass s’appuiera sur les éléments qui ont fait le succès de l’ancien en proposant des outils faciles à utiliser qui aident les personnes à définir et à communiquer leurs compétences et leurs certifications dans toutes les langues de l’UE. Il proposera un outil en ligne amélioré d’établissement de CV et de profilage des compétences, des outils gratuits d’autoévaluation des compétences, des informations ciblées sur les possibilités d’apprentissage dans toute l’Europe, des informations et une assistance destinées à aider les individus à faire reconnaître leurs qualifications ainsi qu’une veille stratégique sur les besoins en compétences du marché du travail. Le nouveau cadre Europass servira également de pont vers d’autres outils et services de l’UE en matière de travail, d’enseignement et de formation, tel le portail EURES dédié à la mobilité professionnelle, qui facilite l’échange d’informations et la coordination des services proposés aux utilisateurs finaux.
Les centres d’appui nationaux continueront à prodiguer des conseils individuels afin d’aider les personnes à s’orienter dans le paysage des compétences et des certifications.

Marianne Thyssen, commissaire chargée de l’emploi, des affaires sociales, des compétences et de la mobilité des travailleurs, a déclaré: «Les compétences ouvrent la voie de la prospérité et donnent accès à des emplois de qualité. Les personnes munies des bonnes compétences peuvent exploiter tout leur potentiel en tant que citoyens actifs et confiants dans un monde du travail qui évolue. Le nouveau cadre Europass donnera aux gens les moyens de présenter leurs compétences et certifications d’une manière conviviale ainsi qu’un accès à des services d’information et d’aide leur permettant de faire des choix éclairés en matière d’études et de travail partout en Europe.»

La révision s’inscrit dans la nouvelle stratégie en matière de compétences pour l’Europe, présentée le 10 juin 2016.

Contexte

Le cadre Europass

Le cadre européen unique pour la transparence des qualifications et des compétences (Europass) a été instauré par la décision nº 2241/2004/CE du Parlement et du Conseil du 15 décembre 2004.

L’objectif global de cette initiative est de favoriser la mobilité des personnes en Europe, y compris à des fins d’éducation et d’emploi. Elle accroît la diffusion et l’utilisation d’outils qui mettent les compétences et certifications en vitrine tout en les rendant faciles à comprendre pour, entre autres, les apprenants, les demandeurs d’emploi, les travailleurs, les employeurs et les établissements d’enseignement et de formation.

Le cadre Europass actuel repose sur un ensemble de documents:

  • l’Europass-Curriculum vitæ (CV), qui permet à toute personne de faire mention de ses certifications, de son expérience professionnelle, de ses aptitudes et de ses compétences;
  • l’Europass-Passeport de langues, qui permet à toute personne de décrire ses compétences linguistiques;
  • l’Europass-Supplément au certificat, que les autorités compétentes en matière d’enseignement et de formation professionnels remettent aux titulaires d’un certificat de formation professionnelle. Ce supplément contient des informations qui rendent le certificat plus compréhensible, particulièrement pour les employeurs ou les établissements établis en dehors du pays émetteur;
  • l’Europass-Supplément au diplôme, que les établissements d’enseignement supérieur remettent aux titulaires des diplômes qu’ils délivrent pour rendre ces certifications plus compréhensibles, notamment hors du pays où ils ont été délivrés;
  • le document Europass-Mobilité, qui mentionne toute période organisée d’apprentissage ou de formation qu’une personne passe dans un autre pays européen. Ce document est rempli par les organisations d’envoi et d’accueil.

Depuis 2005, le site web d’Europass a reçu plus de 126 millions de visites; plus de 93 millions de modèles de documents y ont été téléchargés et plus de 60 millions d’Europass-CV, de loin l’outil le plus populaire, ont été créés en ligne.

Une évaluation du cadre Europass a été effectuée en 2013. Il en est ressorti que les documents Europass avaient été adoptés par toutes les catégories d’intéressés et avaient aidé des personnes à changer d’emploi ou de lieu d’activité (plus de 60 % des personnes interrogées les ayant utilisés ont déclaré que le CV, le passeport de langues et le supplément au certificat avaient joué un rôle déterminant dans ce contexte) et à saisir des possibilités d’apprentissage en leur donnant accès à des établissements d’enseignement (selon 46 % des utilisateurs du supplément au certificat, 50 % des utilisateurs du passeport de langues et des pourcentages inférieurs d’utilisateurs d’autres documents).

En outre, l’Europass a joué un rôle important dans la mobilité au sein d’un même pays (40 % des utilisateurs interrogés ont été mobiles dans leur propre pays). Les documents sont désormais largement utilisé dans des pays comme l’Italie et l’Espagne, qui affichent des taux d’utilisation supérieurs à la moyenne pour le CV, alors qu’en France, le document Europass-Mobilité a été adapté pour permettre aux individus de décrire leurs propres compétences.

Liens utiles

Voir également MEMO/16/3212

Page d’accueil du site de la commissaire Thyssen

Suivez Marianne Thyssen sur Facebook et twitter

Recevez gratuitement par courriel la lettre d’information sur l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion de la Commission européenne

IP/16/3213

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar