Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Le Président Juncker nomme Michel Barnier Négociateur en chef chargé de la préparation et de la conduite des négociations avec le Royaume-Uni au titre de l'article 50 du TUE

Bruxelles, le 27 juillet 2016

Le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a nommé aujourd'hui Michel Barnier, ancien vice-président de la Commission européenne et ancien ministre du gouvernement français, à la fonction de Négociateur en chef responsable du groupe de travail de la Commission chargé de la préparation et de la conduite des négociations avec le Royaume-Uni au titre de l'article 50 du TUE.

Le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a nommé aujourd'hui Michel Barnier, ancien vice-président de la Commission européenne et ancien ministre du gouvernement français, à la fonction de Négociateur en chef responsable du groupe de travail de la Commission chargé de la préparation et de la conduite des négociations avec le Royaume-Uni au titre de l'article 50 du TUE.

Michel Barnier rapportera directement au Président et aura à sa disposition les meilleurs experts de la Commission. Il sera conseillé par une équipe de directeurs généraux habitués à traiter les questions qui entreront en ligne de compte dans les négociations.

"Je suis très heureux que mon ami Michel Barnier ait accepté d'assumer cette tâche importante et délicate", a déclaré le Président Juncker. "Je souhaitais confier cette mission difficile à un responsable politique expérimenté. Michel est un négociateur chevronné, qui a acquis une expérience variée dans les grands domaines d'action qui intéressent les négociations, en tant que ministre des affaires étrangères et ministre de l'agriculture et en tant que membre de la Commission, responsable de la politique régionale et de la réforme institutionnelle puis du marché intérieur et des services. Il dispose d'un vaste réseau de contacts dans les capitales de tous les États membres ainsi qu'au sein du Parlement européen, ce qui est, à mes yeux, un atout précieux pour occuper une fonction comme celle-ci. Michel aura accès à toutes les ressources de la Commission dont il pourrait avoir besoin pour exécuter sa mission. Il me rendra compte directement et je l'inviterai à informer régulièrement le collège afin que mon équipe puisse suivre l'évolution des négociations. Je suis certain qu'il se montrera à la hauteur de ce nouveau défi et qu'il nous aidera à mettre en place un partenariat nouveau avec le Royaume-Uni après son retrait de l'Union."

Michel Barnier, en qualité de Négociateur en chef, aura le rang d'un directeur général; il entrera en fonction le 1er octobre 2016.

 

Contexte

À la suite du référendum organisé le 23 juin au Royaume-Uni, les chefs d'État ou de gouvernement des 27 États membres de l'Union européenne, ainsi que les Présidents du Conseil européen et de la Commission européenne ont tenu une réunion informelle à Bruxelles, le 29 juin 2016.

Ils ont convenus de la nécessité d'organiser le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne de manière ordonnée. L'article 50 du TUE constitue la base juridique de ce processus. Vous trouverez ici la Déclaration intégrale de la réunion informelle à 27 du 29 juin 2016.

Conformément au principe de «pas de négociation sans notification», la tâche du Négociateur en chef dans les mois à venir sera de préparer le terrain en interne pour le travail à venir. Une fois que le processus de l'article 50 sera déclenché, il prendra les contacts nécessaires avec les autorités britanniques et tous les autres interlocuteurs de l'Union européenne et des États membres.

Annexe: CV de Michel Barnier.

IP/16/2652


Side Bar