Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE EL

Commission européenne - Communiqué de presse

Fonds de solidarité de l’UE: 1,65 million d'euros accordés à la Grèce à la suite du séisme survenu dans les Îles ioniennes

Bruxelles, le 21 juin 2016

La Commission a proposé ce jour l'octroi à la Grèce d'une aide d’un montant de 1,65 million d’euros, financée par le Fonds de solidarité de l’UE, à la suite du séisme survenu dans les Îles ioniennes en novembre 2015.

La Commission a proposé ce jour l'octroi à la Grèce d'une aide d’un montant de 1,65 million d’euros, financée par le Fonds de solidarité de l’UE, à la suite du séisme survenu dans les Îles ioniennes en novembre 2015.

Le 17 novembre 2015, un séisme d'une magnitude de 6,1 sur l’échelle de Richter et plusieurs répliques ont frappé l'île de Leucade et les zones septentrionales des îles de Céphalonie et d’Ithaque. Cette catastrophe a causé de graves dommages aux infrastructures routières et portuaires, aux bâtiments publics et aux habitations, ainsi qu'aux sites culturels et touristiques.

L'aide accordée permettra de rétablir les infrastructures, de rembourser les frais liés aux mesures de secours et de couvrir une partie des opérations de nettoyage.

La commissaire européenne chargée de la politique régionale, Mme Corina Crețu, a déclaré à ce propos: «Le Fonds de solidarité de l'UE constitue l'un de nos symboles de solidarité les plus forts dans ces périodes difficiles. L'aide financière accordée aidera les habitants des îles Ioniennes à se relever. Elle nous donnera les moyens de reconstruire, ensemble, et contribuera à relancer l'activité économique sur les îles, en particulier dans le secteur touristique.»

Cette proposition d'aide doit désormais être approuvée par le Parlement européen et par le Conseil.

Contexte

Le Fonds de solidarité de l'UE a été créé pour soutenir, au moyen d'une aide financière, les États membres de l'Union et les pays candidats à l'adhésion frappés par des catastrophes naturelles, que ce soit au niveau national ou régional. Ce Fonds a été mis en place à la suite des graves inondations qui ont touché l’Europe centrale au cours de l’été 2002. Il complète les dépenses publiques consenties par les États membres pour financer les actions de secours de première nécessité mises en place par les autorités, parmi lesquelles:

  • la remise en fonction des infrastructures vitales, notamment dans les domaines de l'énergie, de l'eau, des transports, des télécommunications, de la santé et de l'enseignement;
  • l'hébergement provisoire et les services de secours destinés à répondre aux besoins immédiats de la population;
  • la sécurisation des infrastructures de prévention, telles que barrages et digues;
  • les mesures de protection du patrimoine culturel;
  • les opérations de nettoyage.

La dotation annuelle totale du Fonds de solidarité de l'UE pour 2016 s’élève à 552 millions d’euros. Si l'on y ajoute le reliquat de la dotation de 2015, le montant total disponible au titre du Fonds de solidarité de l'UE pour l'année en cours se monte à plus d'un milliard d’euros.

La contribution financière du Fonds est calculée sur la base du montant total des dommages directs résultant d’une catastrophe, par rapport à la richesse de l'État membre ou de la région touchés. Cette aide financière ne peut servir qu'aux actions d’urgence de première nécessité et de remise en état.

En avril, la Commission a versé à la Grèce une avance de 10 % sur l'aide escomptée en utilisant une nouvelle disposition introduite en 2015 à l'occasion de la révision du règlement sur le Fonds de solidarité de l'UE.

Twitter:@EU_Regional @CorinaCretuEU

   

 

IP/16/2240

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar