Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Facilité en faveur des réfugiés en Turquie: 47 millions d'euros pour renforcer la gestion des migrations et soutenir l'éducation des réfugiés syriens

Bruxelles, le 26 mai 2016

La Commission tient son engagement d'accélérer la mise en œuvre de la facilité en annonçant l'octroi de 20 millions d’euros pour augmenter la capacité des garde-côtes turcs et de 27 millions d’euros pour faciliter l’accès des réfugiés à l’éducation. Le montant total octroyé au titre de la facilité est à présent proche de 240 millions d’euros.

Soutien de la Commission européenne aux besoins immédiats des réfugiés en Turquie

Aujourd’hui, la Commission tient son engagement d’accélérer la mise en œuvre de la facilité en faveur des réfugiés en Turquie en annonçant une enveloppe supplémentaire de 47 millions d’euros en faveur de nouveaux projets, portant le montant total octroyé à ce jour au titre de la facilité pour répondre aux besoins immédiats des réfugiés et des communautés d’accueil en Turquie à près de 240 millions d’euros.

Vingt millions d'euros ont été engagés au titre de l’instrument contribuant à la stabilité et à la paix (ISP) afin de renforcer la capacité des garde-côtes turcs à mener des opérations de recherche et de sauvetage. Un montant supplémentaire de 27 millions d'euros permettra de financer des infrastructures éducatives, des cours de formation professionnelle et une aide sociale en faveur des réfugiés syriens au titre du fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne. Ce nouvel engagement s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre accélérée de la facilité en faveur des réfugiés en Turquie qui a été convenue dans le cadre de la déclaration conjointe UE-Turquie du 18 mars.

M. Johannes Hahn, commissaire chargé de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement, s'est exprimé dans les termes suivants: «L'Union européenne tient l'engagement qu'elle a pris de mettre en œuvre rapidement l'accord UE-Turquie pour soutenir les réfugiés. Notre aide destinée à améliorer la gestion des flux migratoires vise à sauver la vie des migrants et des réfugiés et à combattre la migration irrégulière ainsi que la traite des êtres humains. Aujourd’hui, nous réaffirmons également que l’accès des enfants réfugiés et des jeunes Syriens à l’éducation est une priorité absolue. Le fonds fiduciaire de l'UE en réponse à la crise syrienne est l'un des instruments clés de l'Europe pour concrétiser sa promesse de 3 milliards d'euros en appui à la Syrie et aux pays de la région. Le nouveau financement destiné à la Turquie met l’accent sur deux grandes priorités de la déclaration conjointe UE-Turquie: scolariser tous les enfants et investir dans les moyens de subsistance et la cohésion sociale tant au profit des réfugiés qu'à celui de leurs communautés d’accueil, afin de garantir la stabilité et de donner aux réfugiés l’espoir et la perspective d’une vie meilleure.»

Le projet relatif aux garde-côtes mobilise 20 millions d'euros pour renforcer la capacité opérationnelle à mener à bien des opérations de recherche et de sauvetage permettant de sauver des vies et pour améliorer la protection des migrants et des réfugiés, tout en luttant contre la migration irrégulière et la traite des êtres humains. Le projet permettra de financer des bateaux de recherche et de sauvetage et d’autres équipements de sauvetage spécialisés. Cette mesure sera complétée par une formation et un appui destinés au personnel du service des garde-côtes. Le projet sera mis en œuvre par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en étroite coopération avec les garde-côtes turcs, et sera supervisé par la délégation de l’UE en Turquie.

Les projets relatifs à l'éducation, portant sur un montant total de 27 millions d’euros, sont conclus au titre du fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne. Ils seront mis en œuvre en collaboration avec l’Agence allemande de développement (GIZ) et des ONG internationales. Des projets d'un montant total de 22 millions d'euros permettront de fournir de nouvelles infrastructures offrant une éducation à 23 000 enfants réfugiés, des cours de formation professionnelle à 24 000 jeunes Syriens, une aide sociale à plus de 74 000 Syriens parmi les plus vulnérables, ainsi qu'un appui aux administrations locales. Une nouvelle action d'un montant de 5 millions d'euros a été adoptée afin d'améliorer l’accès de près de 1 000 jeunes Syriens aux universités turques lors de la prochaine année universitaire.

Ces aides seront complétées par un financement supplémentaire dans ce secteur dans les mois à venir. Avant la guerre, 20 % des Syriens de 18 à 25 ans étaient inscrits dans des établissements d’enseignement supérieur et de formation continue; ce chiffre est tombé aujourd’hui à moins de 5 % pour les réfugiés de la même tranche d'âge, une situation qui risque d'engendrer une «génération perdue». 

Contexte

Facilité en faveur des réfugiés en Turquie

La facilité en faveur des réfugiés en Turquie a été instituée par la Commission européenne afin de coordonner et de rationaliser les actions financées et d'offrir ainsi un soutien efficace et complémentaire aux Syriens bénéficiant d'une protection temporaire et aux communautés d’accueil en Turquie. Au titre de la facilité, l’Union européenne s’engage à fournir un montant supplémentaire initial de 3 milliards d'euros pour venir en aide aux réfugiés en Turquie.

Instrument contribuant à la stabilité et à la paix

L’instrument contribuant à la stabilité et à la paix fournit un appui direct aux politiques extérieures de l’Union en améliorant l’efficacité et la cohérence des actions de l’Union dans les domaines de la réaction aux crises, de la prévention des conflits, de la consolidation de la paix et de la préparation aux crises, et en s'attaquant aux menaces mondiales et transrégionales. L’instrument peut être utilisé pour fournir une assistance technique et financière en réponse à une situation d’urgence, de crise ou de crise émergente.

Le fonds fiduciaire régional de l’UE en réponse à la crise syrienne

Le fonds fiduciaire de l'UE a été mis en service en mai 2015 pour fournir une réponse régionale à une crise régionale et permettre ainsi à l'UE et à ses États membres d'intervenir conjointement pour répondre à des besoins croissants et changeants et soutenir la mise en œuvre de la «stratégie régionale de l'UE pour la Syrie et l'Iraq, ainsi que pour la menace que constitue l'Eiil/Daech». Étant le principal instrument de l’UE pour réagir à la crise des déplacements forcés dans la région, le fonds fiduciaire vise à apporter une réponse de l’UE à la crise qui soit plus cohérente et mieux intégrée, en fusionnant les différents instruments financiers de l’Union et les contributions des États membres et d’autres donateurs internationaux en un seul dispositif souple et rapide. Il est essentiellement destiné à satisfaire les besoins à long terme permettant de renforcer la résilience des réfugiés syriens qui vivent dans des pays voisins, tels que la Jordanie, le Liban, la Turquie et l'Iraq, ainsi que ceux des communautés d'accueil et de leur administration.

Pour en savoir plus:

Coopération UE-Turquie: 3 milliards d'euros pour une facilité en faveur des réfugiés en Turquie

L'UE annonce les premiers projets relevant de la facilité en faveur des réfugiés en Turquie: 95 millions d'euros vont être octroyés à une aide éducative et humanitaire immédiate

Facilité en faveur des réfugiés en Turquie: la Commission débloque 110 millions d'euros supplémentaires pour la mise en œuvre de l’accord entre l’UE et la Turquie

Facilité en faveur des réfugiés en Turquie - le comité directeur accélère et élargit la mise en œuvre

Mise en œuvre de l’accord UE-Turquie - questions et réponses

FICHE D'INFORMATION: la facilité en faveur des réfugiés en Turquie

IP/16/1908

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar