Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Selon un rapport, le financement de la recherche dans l’UE dynamise l’excellence scientifique et la compétitivité

Bruxelles, le 25 janvier 2016

Les investissements réalisés entre 2007 et 2013 dans la recherche et l’innovation au titre du budget de l’UE ont considérablement favorisé l’excellence scientifique en Europe et renforcé la compétitivité en améliorant la capacité d'innovation des entreprises.

Ce sont là quelques-unes des principales conclusions de l'évaluation du septième programme-cadre de l'UE (7e PC), publiée aujourd'hui par la Commission européenne.

L’évaluation ex post du 7e PC, le programme de financement de la recherche dans l'UE pour la période 2007-2013, a été menée par un groupe indépendant d’experts de haut niveau qui a analysé l'incidence économique et sociétale du programme. Sur cette base, la Commission a également élaboré des recommandations à intégrer dans Horizon 2020, le programme actuel de financement de la recherche et de l’innovation dans l'UE.

Carlos Moedas, commissaire pour la recherche, la science et l'innovation, a fait la déclaration suivante: «Des experts indépendants ont confirmé que nos investissements en matière de recherche et d'innovation soutiennent des travaux scientifiques de premier ordre et améliorent le bien-être de nos citoyens. Aujourd’hui, nous mettons à profit les leçons tirées pour améliorer encore Horizon 2020, le nouveau programme de financement de la recherche et de l'innovation dans l'UE, et pour le simplifier, le rendre plus efficace et l'axer davantage sur la recherche de solutions innovantes qui profiteront à notre société et à notre économie.»

L’évaluation ex post du septième programme-cadre montre que les 55 milliards d’euros investis sur sept ans dans la recherche et l’innovation dans l’UE ont suscité un intérêt considérable chez les participants du secteur privé, notamment auprès d'un nombre record de PME, ce qui a contribué au renforcement de la compétitivité des industries européennes. Le programme a aussi mis sur pied cinq initiatives technologiques conjointes dans des domaines stratégiques comme les médicaments innovants et les piles à hydrogène et à combustible.

Grâce à un nombre record de participants et de projets financés, le programme a aussi apporté une contribution majeure au renforcement de l’excellence scientifique. Les projets du 7e PC ont donné lieu, à ce jour, à plus de 170 000 publications, 54 % de l'ensemble des publications scientifiques évaluées par les pairs qui ont été produites au cours de la durée de vie du 7e PC étant disponibles en accès ouvert.

En outre, il ressort aussi de l’évaluation ex post que le 7e PC a eu un impact significatif sur la croissance et la création d’emplois en Europe. Selon les prévisions des experts, le 7e PC est bien parti pour stimuler une croissance économique de quelque 20 milliards d’euros par an sur 25 ans, soit 500 milliards d’euros au total, grâce à des effets économiques directs et indirects. On estime également que le programme va créer 130 000 emplois par an dans le domaine de la recherche sur une période de dix ans et 160 000 emplois supplémentaires par an sur une période de 25 ans.

Enseignements tirés

Outre les réalisations, le rapport s'est également penché sur les points à améliorer pour maximiser l’incidence future des investissements européens dans la recherche et l’innovation. Si la plupart de ces questions, comme l’amélioration des procédures administratives et le financement de la flexibilité, une meilleure intégration des différents volets du programme et les synergies avec d’autres mécanismes de financement de la recherche et de l’innovation, ont déjà été prises en considération lors de la création d'Horizon 2020, il sera tenu compte d’autres recommandations dans les révisions ultérieures.

La Commission présentera les résultats de l’évaluation ex post du 7e PC, ainsi que sa réponse aux recommandations du groupe d’experts de haut niveau, aux États membres lors du Conseil informel «Compétitivité» le 27 janvier à Amsterdam, ainsi qu’à la commission ITRE du Parlement européen le 28 janvier.

Contexte

Le septième programme-cadre de la Communauté européenne pour des actions de recherche, de développement technologique et de démonstration (7e PC) a été appliqué de 2007 à 2013. Il s’articulait autour de quatre programmes spécifiques soutenant la recherche collaborative transnationale, la recherche menée à l'initiative de chercheurs, l'évolution de carrière, la formation et la mobilité des chercheurs, et le renforcement des capacités de recherche en Europe.

Sur le budget total de 55 milliards d’euros:

  • 82 % (45 milliards d’euros) ont été alloués dans le cadre d'appels d'offres ouverts concernant les quatre programmes spécifiques (Coopération: 28,7 milliards, Idées: 7,7 milliards, Personnes: 4,8 milliards et Capacités: 3,8 milliards).
  • 18 % ont été affectés à l'Euratom, à des actions directes du JRC, à l'ITER, au mécanisme de financement avec partage des risques et aux dépenses administratives.

Horizon 2020, le programme de recherche et d’innovation qui succède au 7e PC, couvre la période 2014-2020. Au cours de ces sept années, le programme débloquera 77 milliards d’euros pour financer la recherche et l’innovation, ce qui représente une hausse de près de 40 % par rapport au 7e PC en prix courants.

Pour de plus amples informations:

MEMO/16/146

 

IP/16/145

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar