Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Erasmus+: accroître la quantité et la qualité des perspectives offertes afin de soutenir les générations futures en Europe

Bruxelles, le 26 janvier 2016

Dès sa première année, Erasmus+, le programme pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport, de plus grande envergure et mieux adapté, répond déjà aux attentes.

Doté d'un budget de plus de 2 milliards d'euros pour sa première année, Erasmus+ a déjà permis à plus d'un million de personnes de prendre part à l'un des 18 000 projets financés. Grâce à la mise en place de moyens de collaboration plus souples entre les différents secteurs, les systèmes européens d'enseignement, de formation, de jeunesse et des sports sont mieux à même de tester des pratiques innovantes et de contribuer aux réformes et au processus de modernisation.

M. Tibor Navracsics, commissaire européen chargé de l'éducation, de la culture, de la jeunesse et du sport, a déclaré ce qui suit: «Alors qu'il n'en est qu'à sa première année d'existence, Erasmus+ s'avère déjà un véritable succès. Le nombre impressionnant de participants prouve que le programme génère une véritable plus-value sur le plan de l'amélioration des perspectives d'emploi des jeunes, en les aidant à acquérir de nouvelles compétences et expériences et en soutenant le processus de modernisation des systèmes européens d'enseignement, de formation et de jeunesse. Forts de cette popularité, nous nous efforcerons d'atteindre davantage de personnes présentant des intérêts et des profils divers et issues de milieux sociaux différents».

Les chiffres publiés aujourd'hui révèlent qu'en 2014, Erasmus+ a déjà bénéficié à davantage de personnes au traversd'un éventail de possibilités plus large. Au cours de la première année d'existence du programme, 650 000 bourses de mobilité - un record - ont été allouées à des étudiants, des stagiaires, des enseignants, des volontaires et autres jeunes, Erasmus+ ouvrant ainsi la voie aux premiers prêts aux étudiants désireux de suivre la totalité de leur cursus universitaire à l'étranger. Pour la première fois, le programme a également financé des projets d'appui stratégique impliquant autorités publiques et organisations internationales, ainsi que des projets dans le domaine du sport.

Un programme Erasmus+ renforcé est également synonyme de soutien accru en faveur de ses bénéficiaires, ce qui transparaît notamment de l'amélioration de la reconnaissance des études effectuées à l'étranger une fois que les étudiants rentrent dans leur pays d'origine. Par ailleurs, la mobilité des enseignants et des membres du personnel est mieux intégrée dans les stratégies de développement professionnel portées par leurs institutions mères.

Le nouvel Erasmus+ est aussi plus ouvert, et fortement axé sur la promotion de l'inclusion sociale, de la citoyenneté active et de la tolérance. Pour y parvenir, des moyens financiers sans précédent sont mis à la disposition des participants plus démunis ou de ceux présentant des besoins spécifiques. Un montant supplémentaire de 13 millions d'euros a également été engagé pour l'année 2016 afin de financer des projets traitant de questions telles que l'intégration des minorités, des migrants et d'autres groupes sociaux défavorisés.

Le programme a également renforcé des initiatives visant à améliorer les perspectives d'emploi des jeunes et à faciliter leur passage du monde de l'enseignement au monde du travail, ce qui s'est traduit par une hausse des possibilités de stage et d'apprentissage offertes par le programme.

L'Espagne, l'Allemagne et la France restent les destinations préférées des étudiants

Dans un rapport distinct, la Commission publie également aujourd'hui les statistiques relatives à la mobilité des étudiants et du personnel pour la dernière année académique (2013-2014) de l'ancien programme Erasmus pour l'enseignement supérieur, qui s'inscrivait dans le cadre du programme faîtier pour l'éducation et la formation tout au long de la vie. Il ressort des données qu'un nombre record - par rapport à n'importe quelle année du cycle du programme - d'étudiants (272 000) et de membres du personnel (57 000) y ont pris part. Pour l'année 2013-2014, l'Espagne, l'Allemagne et la France ont gardé leur statut de destinations les plus populaires parmi les étudiants Erasmus pour les études ou la formation à l'étranger.

De plus, une nouvelle étude traitant de l'impact d'Erasmus au niveau régional confirme que s'il est vrai qu'entreprendre un échange Erasmus améliore considérablement les perspectives des jeunes de décrocher un emploi d'encadrement de haute qualité, cela vaut encore plus pour les étudiants originaires d'Europe du Sud et de l'Est.

Contexte

Le programme Erasmus+ s'inscrit en appui de la modernisation des systèmes européens d'enseignement, de formation et de jeunesse, tout en améliorant les compétences des étudiants, leurs perspectives d'emploi et leur participation active à la société.

Le programme, d’une durée de sept ans (2014-2020), est doté d’un budget de 14,7 milliards d’euros, ce qui représente une augmentation de 40 % par rapport aux niveaux de dépenses antérieurs et témoigne de la volonté de l'UE d'investir dans ces domaines. Erasmus+ offrira à plus de 4 millions d'Européens la possibilité d'étudier, de se former, d'acquérir une expérience professionnelle ou de travailler comme bénévoles à l'étranger. Le programme soutient également des partenariats transnationaux entre des établissements d'enseignement, de formation et de jeunesse afin de favoriser la coopération et de jeter un pont entre le monde de l'enseignement et celui du travail. Pour la première fois, le programme propose également des fonds spécifiques pour les actions dans le domaine du sport, afin de contribuer au développement de sa dimension européenne et de lutter contre des menaces transfrontières majeures telles que les matchs truqués et le dopage. Le programme promeut également l'enseignement et la recherche sur l'intégration européenne par l'intermédiaire des actions Jean Monnet.

Le rapport principal publié aujourd'hui permet de consulter les premiers résultats un an après le lancement du programme Erasmus+. Il compile des données recueillies par la Commission, ainsi que par les agences nationales et les agences exécutives concernées chargées de la mise en œuvre du programme.

Par ailleurs, les deux autres rapports publiés aujourd'hui donnent un aperçu de la dernière année du programme Erasmus pour l'enseignement supérieur. Ils présentent également les incidences du programme sous un angle régional.

Pour en savoir plus

Fiche d'information Erasmus+

MEMO/16/143

Fiches pays

Rapports

Site web Erasmus+

 

 

IP/16/141

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar