Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

Un nouveau rapport met en lumière l’impact social des marchés des drogues dans l’Union

Bruxelles, le 5 avril 2016

Un nouveau rapport met en lumière l’impact social des marchés des drogues dans l’Union

Selon le rapport 2016 sur les marchés des drogues dans l’UE, publié aujourd’hui par l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) et Europol, les Européens dépenseraient au moins 24 milliards d’euros par an en drogues illicites, ce qui en fait l’une des principales ressources financières de la criminalité organisée en Europe. Ce rapport, qui constitue une analyse à jour des marchés des drogues illicites dans l’Union, couvre les évolutions de la chaîne d’approvisionnement depuis la fabrication et le trafic jusqu’à la commercialisation, la distribution et la consommation. Il analyse également les coûts sociaux considérables de ces marchés, et notamment leurs répercussions sur les entreprises, les administrations publiques, les quartiers, les familles, les personnes et l’environnement.

M. Dimitris Avramopoulos, commissaire européen pour la migration, les affaires intérieures et la citoyenneté, a déclaré en présentant les conclusions du rapport: «Dans l’Europe d’aujourd’hui, les trafiquants de drogue sont prompts à exploiter les flux mondiaux de transports, de marchandises et des personnes, tout en constituant une menace pour la santé publique. Ils utilisent les nouvelles technologies et l’internet, la croissance des échanges mondiaux et les infrastructures commerciales pour mener rapidement leurs activités criminelles à l’échelle internationale. En outre, l’instabilité de régions voisines de l’Union pourrait avoir des effets potentiellement profonds sur le marché de la drogue en Europe. Cet important rapport analyse les liens avec d’autres activités criminelles et la manière dont les revenus illicites du trafic de drogue servent à financer le trafic de migrants et le terrorisme, et sapent les efforts internationaux en faveur du développement. »

M. Alexis Goosdeel, directeur de l’OEDT, a ajouté: «Le marché européen des drogues est mu par deux motivations simples: le profit et le pouvoir. Il est essentiel d'en tenir compte, ainsi que de l’impact social plus général des marchés des drogues, pour limiter les dégâts que causent celles-ci. Ces connaissances sont essentielles pour élaborer de nouvelles stratégies afin de lutter contre la criminalité et de protéger la santé, la sécurité et la prospérité de nos concitoyens.»

M. Rob Wainwright, directeur d’Europol, a déclaré: «La production et le trafic de drogues demeurent l’un des marchés criminels les plus importants et les plus innovants d’Europe. Devenant de plus en plus complexes et de plus en plus interconnectés avec d’autres formes de criminalité et même avec le terrorisme, ils représentent une menace majeure pour la sécurité intérieure de l’Union. La coopération transfrontière des forces de l’ordre est indispensable pour réduire leur ampleur et leur incidence, ce que permettent les capacités opérationnelles spécifiques d’Europol et d’autres instruments européens.»

Le rapport, qui s’accompagne d’un aperçu stratégique, combine les compétences de suivi et d’analyse de l’OEDT en matière de drogues et les capacités de renseignement opérationnel d’Europol sur les tendances en matière de criminalité organisée. Il décrit un marché opportuniste, adaptable et en constante évolution, ce qui représente un défi majeur pour les décideurs politiques, les forces de l’ordre et la santé publique.  

Le rapport montre que, si les axes de trafic traditionnels persistent, la diversification se poursuit. Les routes semblent moins liées à des types de drogues particuliers, tandis que les infrastructures logistiques et de transport licites continuent à être exploitées, les conteneurs maritimes représentant un moyen commode d’importer vers l’Europe de grandes quantités de drogues à la fois. Les évolutions récentes de l’internet, notamment les réseaux privés virtuels (darknet), les logiciels d’anonymisation et les cryptomonnaies offrent également de nouvelles possibilités pour proposer des drogues en ligne.

Trois thèmes principaux se dégagent des analyses du rapport:

  • Les liens entre le trafic de drogue et d’autres formes de criminalité se renforcent: les groupes criminels organisés participant au marché de la drogue se diversifient en termes de types de drogues et de formes de criminalité, dont le terrorisme; ils forment des alliances entre groupes ethniques et entre régions géographiques et tirent parti des connaissances de spécialistes.

  • La mondialisation et les évolutions technologiques accélèrent les changements sur les marchés des drogues: les groupes criminels sont prompts à tirer parti des opportunités qu’offrent un accès plus aisé à l’information, l’internet et la croissance du commerce international.

  • Les groupes spécialisés dans les crimes liés aux drogues sont concentrés géographiquement:la production et le trafic de stupéfiants se concentrent dans certaines zones géographiques, en Europe et ailleurs; certaines sont établies de longue date, tandis que de nouvelles émergent (comme par exemple le trafic d’héroïne via le Caucase du Sud).

    Le rapport souligne en outre comment des actions européennes coordonnées peuvent faire la différence dans la lutte contre le commerce de drogues illicites, et présente une série de recommandations et de propositions de mesures dans des domaines clés en vue d'alimenter les politiques et initiatives futures. La stratégie antidrogue 2013-2020 et le plan d’action antidrogue 2013-2016 de l'UE fournissent un cadre pour la lutte contre les drogues illicites dans l’Union, qui complète les stratégies nationales des États membres. L’objectif général est de réduire de manière sensible la disponibilité des drogues illicites en empêchant leur trafic, en démantelant les groupes criminels organisés, en recourant de manière efficiente à la justice pénale, en opérant une répression efficace fondée sur le renseignement et sur un échange accru d’informations et en mettant l’accent, au niveau de l’Union, sur la criminalité à grande échelle, transfrontière et organisée liée à la drogue.

Pour en savoir plus

Rapport et aperçu stratégique (et note de synthèse)

OEDT: www.emcdda.europa.eu

Europol: www.europol.europa.eu

 

IP/16/1241

Personnes de contact pour la presse:

Renseignements au public: Europe Direct par téléphone au 00 800 67 89 10 11 ou par courriel


Side Bar